Web
Analytics Made Easy - StatCounter

31 mars 2016

Somme toute

 SommeToute-C1.png"  Il faut lorsqu'on est avocat, vivre ses propres démons, en souffrir même, pour comprendre ceux de la délinquance."

Le célèbre avocat sera l'invité d'un déjeuner littéraire, organisé par le magazine L'Eventail, le jeudi 14 avril, au Cercle royal artistique et littéraire gaulois, que j'aurai le privilège d'animer et de - j'espère - vous rencontrer.

 A savoir: 


Le jeudi 14 avril
de 12 heures à 14 heures 15 précises.

 Xavier Magnée, « notre Vergès national » expose,en un monologue à bâtons rompus, la mémoire singulière  de ses vies privée et publique, des causes médiatiques,souvent décriées, qu’il a été amené à défendre, depuis plus d’un demi-siècle, auprès du Barreau.

Le célèbre avocat conversera avec Apolline Elter,de ces menus propos de rencontres, vie, philosophie,
fruits d’une grande expérience et d’une foncière indépendance d’esprit.

Ce déjeuner fera l’objet d’un reportage mondain.


Modalités et inscriptions
Inscrivez-vous rapidement auprès de Françoise à l’adresse fwallyn@eventail.be ou au (02) 774 42 03.
Participation : 55 euros TTC par personne.
Adresse du jour
Cercle Royal Gaulois Artistique & Littéraire
Rue de la Loi, 5 - 1000 Bruxelles
Tenue de ville obligatoire
Port de la cravate pour les messieurs

 Somme toute. Mémoire à la barre, Xavier Magnée, essai, Ed. Avant-Propos, oct. 2014, 160 pp

07:02 Publié dans Agenda, L'Eventail | Commentaires (0) |  Facebook |

24 mars 2016

Déjeuner littéraire autour de Francis Huster: Report au mardi 31 mai

agenda.jpgtéléchargement (1).jpg

EN RAISON, CETTE FOIS, DE LA GREVE: 

ANNULATION DU DEJEUNER LITTERAIRE DU MARDI 31 MAI AUTOUR DE FRANCIS HUSTER

Chers visiteurs,

 

Les tragiques attentats qui endeuillent les nôtres ont raison de bien des agendas.

Mais qu'est un report de date face à la barbarie? 

Pécadille.

Ainsi le déjeuner littéraire  de L'Eventail, qui devait rassembler, ce jour, 155 convives autour de Francis Huster, au cercle royal artistique et littéraire gaulois est-il reporté au mardi 31 mai (même lieu).

Il sera question de L'énigme Stefan Zweig ( essai Ed. Le Passeur )- chronique en vitrine de ce blog -et de la pièce que le monstre sacré des planches interprète, Le joueur d'échecs (nouvelle de Stefan Zweig,  texte adapté par Eric-Emmanuel Schmitt - mise en scène de Steve Suisa en une représentation, ce soir-là, au Théâtre royal de Namur.

Je l'animerai avec émotion et saisis l'occasion pour vous remercier, merveilleux participants aux déjeuners littéraires que j'ai eu joie et passion de construire pour et avec  le magazine L'Eventail. Vous m'avez soutenue de votre bienveillance et et de vos mails enthousiastes. Je vous en suis reconnaissante.

 

images (1).jpgPour l'heure, pour les jours, nous sommes choqués.

En sympathie, sidérée, avec les victimes des attentats, leurs familles, les témoins.

Nous sommes Bruxelles, nous sommes Belges, Européens et nous voulons le bien.

Apolline Elter

 

25 janvier 2016

Jean-Baptiste Baronian

978baronian.jpg L'académicien Jean-Baptiste Baronian était l'invité, ce vendredi 22  janvier, d'un déjeuner littéraire vivifiant, bienfaisant, centré sur la fraîche publication de son Dictionnaire amoureux de la Belgique (Ed. Plon, oct 2015). Organisé par le magazine L'Eventail, le déjeuner avait lieu dans le cadre prestigieux du Cercle gaulois littéraire et artistique (Bruxelles) , en présence de plus de quatre-vingts participants.

Baronian 1  DR.jpgAffable, l'orateur se prêta avec grâce et générosité aux questions de l'entretien, mené par votre dévouée, portant sur  son riche parcours littéraire et une dizaine d'entrées de ce dictionnaire qui n'en compte pas moins de 250, rédigées de plume magistrale... Et d'évoquer Georges Simenon, dont il connaît l'oeuvre par coeur et âme - il est le fondateur de la société bientôt trentenaire des "Amis de Simenon" -  Louis Scutenaire, Marcel Mariën, Amélie Nothomb... et ces miscellanées, particularités, paradoxes et délices qui font le charme de notre plat pays.

Traître, le temps fila plus vite que Concorde, renvoyant en cuisine, les nombreuses entrées à déguster encore, pour céder joyeuse place à un déjeuner animé, suivi d'une séance de dédicaces fournie.

Qu'il fait bon, décidément,  d'entendre ainsi chanter l'âme de notre chère Belgique

Apolline Elter

Dictionnaire amoureux de la Belgique, Jean-Baptiste Baronian, Ed. Plon, oct. 2015, 780 pp

30 décembre 2015

Le prochain déjeuner littéraire de l'Eventail

Baronian 1  DR.jpg

Ne quittez 2015 sans votre première bonne résolution de 2016

LES DÉJEUNERS LITTÉRAIRES DE L'EVENTAIL


Le vendredi 22 janvier de 12 heures à 14 heures 15 précises.

 

Romancier, biographe, essayiste, critique littéraire,
porte-étendard  du fantastique belge Jean-Baptiste Baronian compte plus de soixante publications à son actif.
Il est membre de l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique. Il flânera avec Apolline Elter au gré d’entrées magiques, surréalistes d’un Dictionnaire amoureux de la Belgique... fabuleux.

Ce déjeuner fera l’objet d’un reportage mondain.

Modalités et inscriptions
Inscrivez-vous rapidement auprès de Françoise à l’adresse fwallyn@eventail.be ou au (02) 774 42 03.
Participation : 55 euros TTC par personne.
Adresse du jour
Cercle Royal Gaulois Artistique & Littéraire
Rue de la Loi, 5 - 1000 Bruxelles
Tenue de ville obligatoire
Port de la cravate pour les messieurs.
 

07:00 Publié dans Agenda, L'Eventail | Commentaires (0) |  Facebook |

29 septembre 2015

Bon anniversaire, Mylène Demongeot

Résultat de recherche d'images pour "mes monstres sacrés demongeot"Ce jour célèbre l'anniversaire , la vie et filmographie riches,  rayonnantes,d'une comédienne généreuse, qui fut l'épouse de Marc Simenon, fils aîné du du célèbre... père du Commissaire Maigret. L'idylle de 35 ans prit fin avec le décès accidentel de Marc Simenon en 1999.

Elle publiait en mai dernier un ouvrage de portraits et souvenirs, tendres, espiègles, un zeste piquants, relatant les rencontres avec tout ce que les media comptent de "people", des années 50 à nos jours :Pierre Lazareff,  Jean Gabin, Charles Trenet, Jean Marais, Henri Verneuil, Alain Delon, Jean-Paul Belmondo, Jacques Chazot, Yves Montand et Simone Signoret, Brigitte Bardot, Jean Yanne, Johnny Hallyday, Daniel Gelin, Louis de Funès,  Salvador Dali, Henri Salvador, Coluche, Pierre Richard, Didier Long, Boris Cyrulnik, Gérard Depardieu et Bernard Weber et même SM Le Prince Charles d'Angleterre . Vous en aurez toruvé  le compte rendu   en notre édition de septembre de l'Eventail ainsi que l'interview que Mylène Demongeot nous a si aimablement accordée.

 

Mes monstres sacrés, Souvenirs et portraits, Mylène Demongeot, récit, Préface de Dominique Besnehard, Ed. Flammarion, mai 2015, 244 p

08 septembre 2015

Le Romanov

 

Le 21 février 1613, réunis d’urgence, après des semaines de palabres, les Etats généraux élisent un nouveau tsar, un garçon de seize ans. Son nom ? Mikhaïl Romanov… Les Romanov  vont s’imposer comme incarnation de la Russie impériale. Une dynastie brillante, pour une mosaïque de peuples. Une histoire passionnante, brutale, fascinante … En cet hiver 1613, le premier Romanov à ceindre la couronne pose la main sur un Etat embryonnaire. Trois siècles plus tard, au moment de leur mort atroce, ces êtres bénis des Dieux mais maudits des Hommes auront fait d’une terre devenue sacrée le plus vaste empire du globe.

 

 Pour mémoire: compte rendu d'un lecture passionnante en notre édition de septembre (magazine L'Eventail) 

Les Romanov, Bertrand Deckers, essai, Ed. Pygmalion, mars 2015, 414 pp

05:18 Publié dans Infusions, L'Eventail | Commentaires (0) |  Facebook |

04 septembre 2015

Les Romanov

 Éternelle et sainte Russie, pleine de bruits et de fureurs,  peuplée d’hommes et de femmes incapables du médiocre,  épris de religiosité, superstitieux souvent, vaniteux, prompts à tous les excès. C’est sur cette terre, vibrante, nourrie de contrastes, puissamment libre, qu’une famille va s’imposer, et grandir. Bientôt, sa force et son autorité n’oseront plus être contestées. Les Romanov. Une dynastie, un nom qui nous hante.

On dit souvent que l'Incipit noue le contrat de lecture. Je vous invite, partant, à découvrir le compte rendu de l'essai de Bertrand Deckers, en votre magazine L'Eventail de la rentrée.

Apolline Elter

Les Romanov, Bertrand Deckers, essai, Ed. Pygmalion, mars 2015, 414 pp

 

06:05 Publié dans Incipit, L'Eventail | Commentaires (0) |  Facebook |

11 juin 2015

Déjeuner littéraire autour de Gérard de Cortanze

 

Résultat de recherche d'images pour "gérard de cortanze"

 

Gérard de Cortanze est l'invité de notre déjeuner littéraire du jour - le dernier avant les vacances - qui se déroule dans les salons du prestigieux Cercle gaulois. J'aurai la joie de l'interviewer et de brosser, sous la fresque magistrale des amours torrides, de la passion-éclair qui lia Léon Trotski, le révolutionnaire en exil à l'artiste Frida Kahlo, le portrait d'une femme tout de fougue et de souffrances mêlées.

 Résultat de recherche d'images pour "les amants de coyoacan""

" L’ «ami inconnu», Diego Rivera, avait une femme. C’était sa troisième épouse. Depuis leur mariage, en 1929 -  Il avait alors quarante-deux ans et elle vingt-deux -, ils s’étaient séparés à plusieurs reprises puis remis ensemble. Du côté de Ia mère, la jeune femme avait du sang indien et espagnol ; du côté du père, du sang allemand mais aussi juif hongrois d’origine roumaine. Très belle, elle portait le costume national mexicain et arborait de somptueux bijoux, très voyants. Elle aimait le vin, le sexe, et jurait comme un charretier.

 

Les amants de Coyoacán, Gérard de Cortanze, roman, Ed. Albin Michel, mars 2015, 336 p

 

A podcaster, écouter, l'excellent entretien que l'écrivain accorde à notre confrère, Edmond Morrel, sur le site  "espaces-livres " de Demandez le programme:

 

http://www.espace-livres.be/Les-amants-de-Coyoacan-de-Ger...

24 avril 2015

Le prochain déjeuner littéraire de l'Eventail

CO_Save the Date.jpg

03 mars 2015

Les oligarques - Le système Poutine

9782221156469.jpg

"Il y a oligarchie quand les détenteurs de la fortune ont l'autorité suprême dans l'Etat." 

D'entrée de jeu et d'exergue - empruntée à La Politique d'Aristote - la célèbre journaliste campe le propos: il s'agit d'analyser l'émergence d'une nouvelle classe, celle  des oligarques russes, de leurs fortunes colossales sauvagement constituées dans les années '90 et le chaos qui succède au démantèlement de l'URSS. L'accession de Vladimir Poutine au pouvoir suprême, en 2000, sonnera le glas  de la récréation, des ambitions politiques de cette classe de nouvoricci.

"Voilà vingt-cinq ans, depuis l'écroulement du système communiste, qu'ils doivent leur fortune aux richesses souterraines de leur immense pays, aux privatisations sauvages, à l'élasticité - pour ne pas dire à l'absence - de toute règle de droit.(...) Vingt-cinq ans que lui, Vladimir Poutine, né à Leningrad dans la misère, ancien officier du KGB, les observe, les craint, les combat, les flatte, les rabroue et les utilise."

Tout est dit. 

A la classe rebelle, exposée,  des oligarques Boris Berezovski, Mikhaïl Khodorkovski, Roman Abramovitch, ..., malins fonceurs dotés de flair qui ont fait main basse sur les entreprises que l'Etat, en déroute,  soldait,  et constitué partant, des fortunes exponentielles durant les années 1990-2000 (ère de Boris Eltsine) se greffe un peloton  sage, "orthodoxe ,patriote, cadrée par Vladimir Poutine, désormais Maître du Kremlin.  Le message est clair: Interdiction formelle de se mêler de politique. Ceux qui ne l'ont pas compris à temps le paieront de la confiscation de leurs biens, du bagne et de l'exil - c'est le cas de Mikhaïl Khodorkovski - ou même de leur vie.

Brossant avec brio le portrait de personnalités hors normes et en filigranes, celui de l'énigmatique Président russe, Christine Ockrent  dévoile les arcanes, interactions économiques, judiciaires, internationales.... de cette partie d'échecs gigantesque orchestrée par un grand maître en la matière. Partant, elle nous révèle les enjeux de la crise ukrainienne et cette incompréhension majeure qui fausse notre interprétation de l'âme russe.

Un essai passionnant.

Apolline Elter

 Les oligarques, Christine Ockrent, essai, Ed. Robert Laffont, oct. 2014, 376 pp

Christine Ockrent était ce mardi 3 mars midi  l'invitée du déjeuner littéraire rassemblant une centaine de lecteurs du magazine L'Eventail en l'hôtel magnifique du Coudenberg qui abrite le Private Banking d'ING.

Copyright photo: Jeff Lanet

Ce fut un honneur de l'interviewer, une leçon de professionnalisme.

Après l'accueil chaleureux que nous réserva Monsieur Philippe Wallez, General Manager du Private Banking, un bref rappel de la riche carrière de la célèbre journaliste, le propos se centra sur l'ouvrage et les nombreuses pistes réflexions qu'il suscite.

D'emblée Christine Ockrent évoqua l'actualité tragique de l'assassinat de Boris Nemtsov (ce vendredi 27 février) et le caractère symbolique de la proximité conjointe du Kremlin et de la cathédrale de  Basile-le-Bienheureux. Ce faisant, elle rendait hommage à l'action d'un opposant dans un régime résolûment hostile à la contestation.

L'entretien se poursuivit, tonique, passionné, riche, brillant et convaincant, à l'image de la journaliste, très écoutée, chaleureusement applaudie.

Un buffet somptueux et une séance fournie de dédicaces conclurent ce  moment mémorable.

 

06 décembre 2014

Femmes Prix Nobel de la Paix

A ce jour, seize femmes figurent parmi les attributaires du Prix Nobel de la Paix

Un prix instauré par disposition testamentaire du célèbre Alfred Nobel (1833-1896), décerné pour la première fois, en 1901, au Suisse Henri Dunant, fondateur de la Croix-Rouge.

Sa vocation pacifique se double d'une promotion des droits de l'Homme, de l'aide humanitaire et de la liberté.

La première attributaire de cette distinction suprême est une aristocrate austro-hongroise, la baronne Bertha von Suttner, amie d'Alfred Nobel et surtout vice-Présidente du Bureau international de la Paix. Elle se le voit attribuer le 10 décembre 1905, pour la cinquième édition du Prix, le recevra à Oslo.  Notons que traditionnellement le PNP est remis à Oslo et non Stockholm.  Les  villes étant réunies sous une même couronne avant 1905, il fut décidé qu'elle se partageraient la cérémonies de remises, Oslo pour la paix, Stockholm pour les autres distinctions. Il en va toujours ainsi aujourd'hui.

Quinze autres femmes se verront décerner  le Prix dont la bienheureuse Mère Térésa en 1979.  

 S.A.R La Princesse Esmeralda de Belgique s'est penchée sur les portraits et parcours de dix d'entre elles, encore en vie et en activité, les a rencontrées pour la plupart,  en Irlande, à Londres, Paris, Rangoun, Bruxelles, ... et consigne en un récit alerte, structuré et passionnant leurs parcours respectifs et le fruit de chaleureuses conversations.

 La journaliste était l'invitée du déjeuner littéraire de L'Eventail, ce vendredi 5 décembre, au B 19. J'eus le privilège  - et le bonheur - de m'entretenir avec elle, devant une salle plus que comble et... comblée. Je vous invite à découvrir le reportage-photo de l'événement dans une prochaine édition de notre magazine.

Vif, interactif et enjoué, le dialogue révéla, une nouvelle fois, la gentillesse innée de la Princesse, un parler franc, direct et plein de tact, une simplicté, royale.

 

 Femmes prix Nobel de la paix.png

Surprise par le faible nombre d'attributaires féminines du prix,  S.A.R La Princesse Esmeralda décide de creuser les raisons de cette "apparente discrimination à l'égard des femmes" et surtout les dénominateurs communs aux combats de ces personnalités exceptionnelles.

Elle rencontre de la sorte les Irlandaises,  Mairead Corrigan et Betty Williams (PNP  1976) qui jugulèrent  la violence en Irlande du Nord , la célèbre opposante birmane, Aung San  Suu Kyi ( PNP 1991), assignée à résidence forcée pendant 15 années,  la Guatémaltèque, Rigoberta Menchu (PNP 1992), fervente militante  d’une  justice sociale et ethno-culturelle, qui dénonça le génocide maya, l’Américaine Jody Williams (PNP 1997),  ardente éliminatrice des mines antipersonnelles,  la juge iranienne Shirin Ebadi, (PNP 2003),  défenderesse des droits de la femme et des enfants, ainsi que  les Libériennes, Ellen Johnson Sirleaf et Leymah Gbowee et la Yéménite Tawwakul Karman, conjointes attributaires du Prix Nobel de la Paix 2011, « Pour leur lutte non-violente pour la sécurité des femmes et leurs droits à une participation entière dans la construction de la paix ».

 Professionnelle jusqu'au bout de sa plume, la journaliste adjoindra un dixième chapitre à son opus, consacrant la toute récente attribution du prix à la très jeune Pakistanaise, Malala Yousafzai, 

Consacrés à chacune des dix attributaires, les chapitres se concluent d'une claire synthèse du parcours historico-politico-sociologique du pays concerné. 

Une approche humaine, tonique, captivante, du rôle des femmes dans le processus de la Paix.

Une publication majeure de cette fin d'année

Je vous en conseille  instamment la lecture.

Apolline Elter

Femmes Prix Nobel de la Paix, Esmeralda de Belgique, essai, Ed. Avant-Propos, novembre 2014, 192 pp

09 novembre 2014

La chute du Mur- 25 ans déjà

 

" L’Ostalgie apparaît désormais comme la réaffirmation d’une identité est-allemande positive"

Dr Julien Drouart, L'Eventail-web http://www.eventail.be/art-culture/item/806-la-chute-du-m...

La chute du Mur- 25 ans déjà

  L'Eventail de  novembre consacre sa thématique au Street Art. Le lien avec le vingt-cinquième anniversaire de la chute du Mur de Berlin vous saisira d'évidence. Je vous invite vivement à découvrir l'interview que m'a aimablement accordée, le Dr Julien Drouart, historien, politologue et berlinois d'adoption: pas-sion-nant...

 

 

 

 

http://www.eventail.be/art-culture/item/806-la-chute-du-m...

07:18 Publié dans L'Eventail | Commentaires (0) |  Facebook |

02 octobre 2014

Sans plus attendre

Sans Plus Attendre«  Nous sommes aujourd’hui à la frontière entre deux mondes possibles : la renaissance ou le crash »

S'il n'est pas nouveau d'entendre des propos alarmistes sur la proche survie de notre planète, il est moins courant de leur voir proposer des solutions concrètes, réalistes, facteurs de dignité humaine et de solidarité.

Nanti d'un charisme et d'un optimisme radical-  face à l'apocalypse qui nous menace, nous n'avons d'autre choix que de changer nos modes de vie, d'agriculture, consommation énergétique, économie et fondamentalement d'éducation - Guibert del Marmol, économiste de formation, expose, force modèles de réalisations à l'appui, sa vision "glocale" - enracinement local à connexion planétaire - de la société.

Ce faisant, il rend ses lettres de noblesse à l'agriculture, réintroduit la campagne à la ville,  l'humain et la sagesse séculaire au coeur de la réflexion, du système sociétal, sans en négliger les acquis technologiques.

Un essai passionnant 

Nous vous invitons à découvrir l'interview de Guibert del Marmol en l'édition d'octobre du magazine L'Eventail.

Et à dévorer cet ouvrage remarquable

Apolline Elter 

Sans plus attendre, Guibert del Marmol, essai, Ker éditions, mai 2014, 238 p

Site web de l’auteur : http://www.guibertdelmarmol.com

09 mai 2014

L'Eventail de mai

L'Eventail - décembre 2013

 

Les "mai" se suivent et se ressemblent .... parfois, glorifiant à l'envi les jardins fleuris, le retour du beau temps.

Votre magazine - L'Eventail - ne faillit à l esprit ambiant, qui vous propose un dossier fluide et bien ficelé sur la Grande Guerre (1914-1918), le rôle des femmes, sa correspondance fournie,  ses enjeux parfois occultés, ce qu'il faut en retenir, l'édition 2014 du Festival de la Correspondance de Grignan,  sur le renouveau du château de Chimay, le souvenir d'Audrey Hepburn à travers le témoignage de son fils Sean Hepburn Ferrer, les relations sororelles à travers le Gotha, ses joyeuses mondanités et ... enfin l'invitation à participer à notre dernier déjeuner littéraire de cette année académique.

Déjeuner littéraire Yann Kerlau

Il aura lieu le vendredi 23 mai, de 12h à 14h, au B19 (Uccle) et aura pour invité de prestige, Yann Kerlau auteur du somptueux Chercheurs d'art (Ed. Flammarion) dont nous dressions mi-mars  billet de ferveur (cliquer sur la couverture en vitrine du blog) 

La participation est de 25 €/ personne

L'orateur faisait, la semaine passée, du célèbre cercle Interallié parisien, salle comble et comblée...

Je vous recommande spécialement cette rencontre

 Modalités d'inscription via votre Eventail de mai et Françoise Wallyn (fwallyn@eventail.be) 

AE

21 mars 2014

Une tablée de prestige

 

3932096300.4.jpg

Il est des rencontres qui vous marquent à vie.

Le déjeuner littéraire qui réunit, hier jeudi, une quinzaine de lecteurs du magazine L'Eventail, autour de Thierry Bellefroid ,  de François Schuiten et  de l'opus ... monumental consacré à une oeuvre, en pleine dynamique (chronique accessible par clic sur la couverture de l'ouvrage, en vitrine du blog) fut particulièrement marqué d'échanges riches, féconds, d'une simplicité avenante,  tant il est vrai que les personnalités supérieures se contentent de viser l'essentiel, l'existentiel même.

Un reportage-photo vous attend dans l'édition de mai de L'Eventail.

Pionniers du nouveau souffle imprimé à la BD, tandis que les veines d'un Hergé, Franklin, doucement se tarissaient, François Schuiten, BenoÎt Peeters et Claude Renard , notamment, offrent à notre génération un rêve grandiose,  d'une technicité remarquable, minutieusement travaillée.

Peu surprenant, partant, que L'horloger du rêve ( Beau livre, illustré, Ed. Casterman, nov . 2013) ait été si rapidement épuisé. Une librairie du Bd Anspach, à Bruxelles, judicieusement nommée "Brüsel" disposerait à cette heure d'une petite vingtaine d'exemplaires encore... ; sur les sites de vente, c'est déjà un "collector"..

agenda.jpgA noter aussi que François Schuiten animera une soirée-débat, ce vendredi 28 mars, à 18 heures, auprès de la Wittockiana (avenue de Bémel, à 1150 Bruxelles)  qui traitera de l'avenir des jeunes dessinateurs professionnels dans la Bande Dessinée.

Le nombre de places est limité - renseignements (et réservations < 27 mars au 02.770.53.33) 

*******************

Save the date - Vendredi 23 mai à midi: Le prochain déjeuner littéraire de L'Eventail aura pour invité - de prestige - Yann Kerlau et pour sujet, celui de son essai, Chercheurs d'art, frais paru aux éditions Flammarion. . Détails et inscriptions via notre édition de mai.

11:14 Publié dans L'Eventail | Commentaires (0) |  Facebook |

22 janvier 2014

Le nationalisme ou le recul de l'Histoire

Mark Eyskens, Ministre d'Etat, de 1976 à 1992,  Professeur émérite auprès de la K.U.L où il enseigna les sciences économiques, le droit et la philosophie,  Président de l'Académie royale flamande de Belgique des Arts et des Sciences, entre autres distinctions académiques mais aussi   écrivain, romancier, poète et peintre..., notamment, sera demain, jeudi, l'invité du déjeuner littéraire mensuel du magazine L'Eventail.

J'aurai l'honneur et la joie d'animer un débat qui se profile d'autant plus passionnant que s'esquisse le spectre des élections législatives, du  dimanche 25 mai prochain.

L'Homme d'Etat  publie, auprès des éditions Avant-Propos, un essai engagé, engageant, qui portant la logique du nationalisme à son comble, fustige, chiffres à l'appui,  les dangers du séparatisme. Il le fait dans une perspective planétaire, historique et constructive.

" Ce que nous déciderons nous-mêmes de faire ensemble" est la devise la plus adaptée aux exigences d'aujourd'hui et de demain."

Vous comprendrez que les inscriptions à ce déjeuner ont été prises d'assaut..

Apolline Elter

Le nationalisme ou le recul de l'histoire, Mark Eyskens, essai, Ed. Avant-Propos, oct.2013, 128p

 

05:45 Publié dans L'Eventail | Commentaires (1) |  Facebook |

23 novembre 2013

De la lumière à l'oubli

S'il est une personnalité-phare du petit écran, que nous sommes pas prêts... d'oublier, c'est bien Michel Drucker. Et pour cause: familier des plus grandes stars et de la rampe des projecteurs,  depuis près de 50 années, l'animateur-vedette de Champs-Elysées, Studio Gabriel, Vivement dimanche,... a toujours partagé avec ses invités, son public, 

COUVERTURE_De_la_lumiere_a_l_oubli.jpg

aussi,  cette lumière qui lui était proposée.  Bienveillant, il nous démontre que la courtoisie, le respect du travail (colossal) entrepris et une perpétuelle remise en question sont  gages de pérennité.

Il publie en cette fin d'année un témoignage , De la lumière à l'oubli, auprès des Editions Robert Laffont, que les lecteurs s'arrachent farouchement allongeant en des perspectives abyssales, la file des candidats à la dédicace. Michel Drucker ne s'en plaint pas, qui aime par-dessus tout les contacts avec son public.

Consignant quelque cinq décennies de rencontres prestigieuses, de destins fabuleux du show-business ou de la politique, parfois injustement tombés dans les oubliettes, Michel Drucker livre,  assez franco, l'expérience qu'il en a retirée.  La lecture en est tout simplement passionnante, ... ainsi que l'interview que le célèbre animateur nous a accordée et que vous découvrirez dans votre magazine L'Eventail du mois de janvier.  Un entretien qui nous aura prouvé - si besoin était - sa courtoisie indéfectible, chaleureuse,  généreuse,...son authentique simplicité.

Invité du World Trade Center Association of Brussels  en ce début novembre, Michel Drucker donnait, en l'écrin du Château Sainte-Anne (Auderghem), une conférence en tous points appréciée.  S.A.R la Princesse Esmeralda  de Belgique,  le comte  Jean-Pierre de Launoit  et  Madame France Brel, fille du grand Jacques rehaussaient de leur présence la très nombreuse assemblée qu participait à ce déjeuner littéraire. Cela valut à l'orateur de préciser les nombreuses attaches qui le lient à notre pays. A l'invitation du vicomte Yves de Jonghe d'Ardoye, Vice-président du WTCA, Michel Drucker défila, d'un mode alerte et enjoué, le film de sa vie, de ses rencontres - prestigieuses, amicales et parfois vitales, surprenant son auditoire d'une parfaite imitation de la voix de Gérard Depardieu....

Observant le spectre de l'oubli et des "dommages collatéraux " qu'il entraîne parmi les innombrables vedettes qu'il a côtoyées, réflechissant  sa propre crainte à cet égard, Michel Drucker conclut  en ces mots son brillant exposé:

"Dans tous les métiers, on a peur de l'oubli, on a peur que la passion s'arrête [..] Vous avez compris que je ne suis pas prêt de m'arrêter."

Je vous engage à lire ce récit et à en prolonger la lecture,  de la page qui lui sera consacrée en L'Eventail de janvier

Apolline Elter

De la lumière à l'oubli, Michel Drucker, récit, Ed. Robert Laffont, octobre 2013, 382  pp, 21.5 €

09 novembre 2013

L'Eventail de novembre


téléchargement (6).jpg
L'Eventail - novembre 2013

L'Eventail de novembre est paru qui vous emmène à Buenos Aires, capitale parisienne d'une Argentine résolûment dorée...De quoi rêver assurément. L'occasion  est ainsi donnée de découvrir un portrait de Maxima des Pays-Bas, radieuse reine d'origine argentine. Il est signé Christophe Vachaudez.

Une vaste enquête de satisfaction est amorcée qui vous permettra de confirmer votre bonheur de lecteur,  cibler vos intérêts de lecture et apporter toutes les suggestions qui vous tiennent à coeur. Chaque bulletin rempli (vous pouvez le faire via le site internet de l'Eventail : www.eventail.be ) dotera le Fonds Pauvreté de la Fondation Roi Baudouin d'une somme de 5 €.

Notre prochain déjeuner littéraire - le jeudi 21 novembre - réunira douze lecteurs (le nombre est déjà dépassé..) autour de Jean des Cars, écrivain, historien et d'une passionnante Saga des Favorites qui paraît ce novembre auprès des éditions Perrin.

Albert Camus n'est pas en reste qui voit fêter le centenaire de sa naissance, le 7 novembre 1913, d'une double page, voie de (re)découverte d'une oeuvre majeure et colossale.

Pas de doute, une édition qui pallie la grisaille de notre météo

AE

09:25 Publié dans L'Eventail | Commentaires (0) |  Facebook |

11 septembre 2013

La nuit en vérité

 

414NOo8qGRL._SY300_.jpg

Les lecteurs de L'Eventail se sont inscrits en fougue et en féminité - que des lectrices - pour notre déjeuner littéraire de ce mercredi 11 septembre, centré sur Véronique Olmi, et la publication de son roman de la rentrée, La nuit en vérité.

Un roman fort, bouleversant, magnifique, à l'instar de ce portrait d'Enzo Popov, 12 ans (Billet de ferveur en vitrine de ce blog) , dont nous explorerons la richesse thématique, en compagnie de son auteur.

" On l'avait pris en grippe. On ne pouvait le sentir. Et la cause, peut-être, ne lui appartenait pas."

La nuit en vérité, Véronique Olmi, roman, Ed. Albin Michel, août 2013, 312 pp

02 septembre 2013

L'Eventail de septembre

78.jpg


Fort d'un été  radieux et reposant, d'une (nouvelle)  famille régnante bien attirante, L'Eventail  vous revient, en ce mois de septembre, boosté,  gonflé à bloc d'une pépinière de dossiers et d'articles plus intéressants les uns que les autres: Anvers est ainsi passé au crible d'une visite belle et instructive ; Stéphane Bern confirme sa sympathie et sa confiance envers le nouveau couple régnant, le Roi Philippe et la Reine Mathilde. La mode n'est pas en reste qui vous propose une visite de la Maison Ralph Lauren, à Bruxelles, récemment rénovée, un reportage sur les 30 ans de la Maison Nathan et la réception qui fut donnée à Paris, dans les salons de l'Ambassade de Belgique.

Un beau portrait de Yann Kerlau, de riche son parcours professionnel et littéraire ( Les secrets de la mode, Les dynasties du luxe,  Ed. Perrin entre autres- voir chroniques sur ce blog) est signé Sybille Wallemacq

Côte littéraire, je vous propose une première sélection des livres de la rentrée, cinq exactement, dont je vous conseille vivement la lecture. Côté mondain, un reportage-photos rappelant quelques moments forts du Festival de la Correspondance de Grignan.

La sortie du roman, beau, poignant,  bouleversant, de Véronique Olmi ( La nuit en vérité - Ed Albin Michel) nous incite  - à organiser un déjeuner, le mercredi 11 septembre, de 12 à 14 heures précises, au siège de L'Eventail, 183 avenue Montjoie, à Uccle, autour de la célèbre romancière.

Modalités d'inscription via le magazine de septembre. Ne tardez pas, les sièges sont pris d'assaut.

Les déjeuners littéraires suivants auront désormais lieu, à date fixe, tous les troisièmes jeudis du mois (hors vacances) . Nous alternerons rencontres avec les écrivains et survol de l'actualité littéraire. Détails en notre magazine

Apolline Elter 


 

06:50 Publié dans Agenda, L'Eventail | Commentaires (0) |  Facebook |

22 juin 2013

L'Eventail de vos vacances

 

76.jpg

 

D'aucuns l'auront trouvé plus dense que d'habitude.

Il est vrai: L'Eventail qui paraît ce mi-juin comble d'une foison d'articles vos envies d'escapades les plus rêvées.

En mire, la Sicile , terre de rêve et berceau de familles aristocratiques fascinantes.

La Biennale de Venise, les grands festivals de l'été, L'Eventail de nos lectures et sa sélection de publications pochées pour l'été (réalisée avec la complicité de notre consoeur Marie- Laure Steisel) , la mémoire des Romanov, la douceur et le savoir du Clos Lucé (Touraine) , demeure  allouée à  Léonard de Vinci, le charme de Beloeil, "le château de Neptune", Marseille capitale de la culture 2013 et d'une pleine mutation, Knokke-le-Zoute l'été, les roulottes au fond du jardin et les vingt ans de règne de notre souverain, ... sont tant d'invitations à passer un été savoureux, riche et fécond, tremplin d'une rentrée qui se profile déjà passionnante...

A noter que notre prochain déjeuner littéraire aura lieu, le mercredi 11 septembre (au lieu du jeudi 19 septembre annoncé) aux fins de rencontrer l'agenda de Véronique Olmi, notre invitée,  qui signe, en cette rentrée littéraire, son nouveau roman, La nuit en vérité (Ed. Albin Michel) 

AE

 

07:09 Publié dans L'Eventail | Commentaires (2) |  Facebook |

03 juin 2013

L'Eventail de mai jusqu'à la mi-juin

 

75.jpg

Certains visiteurs n'ont  plus trouvé l' Eventail de mai

Auprès de leur marchand préféré .

Rançon d'un énooooooooorme succès ? 

Cela se pourrait.....

Nous ne pouvons que les inviter

A s'acharner, tempêter, venter, 

avant  L'Eventail d'été

Qui à la seule mi-juin, paraît ....

Apolline, Les pensées estivales et ventées du lundi.

05 mai 2013

Une personnalité riche et rare

 

theiere-design-eva-solo-1l-rouge-1.jpg

"Anthony Caro m'a dit un jour: vous êtes comme un homme de la Renaissance! Je me suis senti très flatté"

En effet,  Bruno Durieux, maire de Grignan, ancien Ministre, Président  du CNCCEF (Comité national des Conseillers du commerce extérieur de la France), musicien, sculpteur , Président fondateur du Festival de la correspondance de Grignan , époux, père de famille  ... est une personnalité rare et chaleureuse, naturellement intime de l'excellence.

Je ne vous cache pas mon admiration.

A l'occasion de notre "High Tea" dominical, je vous propose une rencontre virtuelle avec lui et la lecture du superbe portrait que lui consacre Nathalie Marchal dans votre Eventail de mai....

Radieuse fin de week-end

AE

 Copyright photo: CNCCEF

03 mai 2013

L'Eventail de mai - Grignan - Toscane française

75.jpg

Chers, très estimés visiteurs, 

La couverture, la thématique de L'Eventail de mai, vous donnera la mesure de l'allégresse qui me saisit, ce matin,  et que je veux de toute urgence partager avec vous.

Pleins feux, pas moins de 30 pages, sont consacrés à la "Toscane française", Grignan, sa région, son festival, .. terroir de découvertes littéraires et gastronomiques saisissantes.

Rencontre avec Bruno Durieux, Maire de Grignan, ancien Ministre d'Etat, .., interview de Claire Chazal, marraine du Festival de la correspondance et programme extraordinaire de ce dernier, consacré, pour sa 18e édition, aux Lettres d'Amérique, des surprises et des articles magiques...

Une thématique qui m'est très chère.

Une région vraie, riante et accueillante,  à découvrir absolument si ce n'est déjà fait, tant il est vrai que beaucoup de Belges y ont déjà ancré leur coeur.

Je ne vous en dis pas plus ce jour: guettez le facteur, bienheureux abonnés ou réservez votre exemplaire en kiosques et librairies - rupture de stock entamée - inscrivez-vous sans tarder au traditionnel petit déjeuner de L'Epistolière (détails dans l'article consacré au Festival et inscription exclusive par le magazine) . Il aura lieu, le mercredi 3 juillet, autour de Bruno Durieux, notre invité d'honneur.

Notre week-end entier sera consacré à cet événement extraordinaire - vos commentaires sont plus que bienvenus (par le biais du blog, du courriel ou sur le site du magazine) 

Comme un bonheur arrive rarement seul, je vous invite aussi à participer, le jeudi 23 mai, au déjeuner littéraire, organisé autour d'Armel Job et de son roman, Le bon coupable (Ed. Robert Laffont)  au siège de L'Eventail. Ne tardez pas, les inscriptions sont ouvertes qui seront prises d'assaut.

Votre bienheureuse Apolline Elter 

04 février 2013

L'Eventail de février

72.jpgL'Eventail de février, fier et fiévreux...

L'Eventail se fait samba, carnaval ,

Brésil, impérial.

Et vous invite à parcourir un dossier thématique richement illustré, de Rio à Paraty, d'Oscar Niemeyer à Stefan Zweig...

Eblouissement garanti.

Les pages  culturelles, historiques, artistiques, "tendances", côté "France", mondaines , botaniques, immobilières ....ne sont pas en reste qui vous proposent des rendez-vous choisis,  toniques, un zeste vitaminés.

Et la perspective d'un prochain "Litt & Lunch", le jeudi 28 février, centré sur la rentrée littéraire de janvier, l'actualité des salons, Foire du Livre de Bruxelles et Salon du Livre de Paris

Renseignements et inscriptions via le magazine de février

AE

06:39 Publié dans Agenda, L'Eventail | Commentaires (0) |  Facebook |

06 janvier 2013

L'Eventail nouveau est arrivé

theiere-design-eva-solo-1l-rouge-1.jpg

Notre premier High Tea de 2013 vous invite à savourer la nouvelle mouture de L'Eventail...

71.jpg

 

Belle surprise en ce début d'année, votre magazine préféré déploie désormais, au sommet de ses panaches, un format neuf, subtilement tracté en horizontalité.

 Conviviale, cette nouvelle présentation  décline les articles avec une générosité accrue. Textes et photos s'offrent une structure, évidente, une visibilité bien engageante.

Une raison supplémentaire, pour savourer, au coin du feu et de ce dimanche des Rois (mages) , l'infusion d'un dossier sur le mariage (esprit, tendances et traditions), un avant-goût de la Brafa (Brussels Antiques & Fine Arts Fair - Tour & Taxis, du 19 au 27 janvier) dont le magazine est partenaire), l'éventail de vos lectures (et votre inscription bienvenue au prochain lunch du 28 février..), l'agenda des vies bruxelloise et parisienne, le carnet illustré de quelques festivités de la fin de l'année et les parcours intéressants du Musée Grévin, de la parfumerie Annick Goutal, du Paris de Christian Lacroix, de Jeux d'encres, l'atelier calligraphique de Véronique Denoël et d'une mise en scène de la table à travers les scènes d'opéra...

Décidément, un vent tonique souffle sur L'Eventail..

 

AE

 

05 novembre 2012

L'Eventail de novembre

69 (1).jpgL'Eventail ouvre novembre et la magnifique perspective d'un voyage, fin avril 2013, dans le sultanat d'Oman.

Pour vous y préparer un dossier riche qui dévoile, photos de rêve à l'appui,  les faces hautement attrayantes d'un patrimoine fabuleux...

Belgique et France de novembre ne sont pas en reste qui rivalisent de rendez-vous et d'expositions à ne pas manquer (Permeke (Beaux- Arts de Bruxelles), Venise au musée Jacquemart-André, La Villa Empain à l'heure des Egyptomanies, Le Musée des Lettres et manuscrits de Paris..

Sans oublier un duo sur canapé avec le Cardinal de Richelieu (Stéphane Bern),de belles pages consacrées au Grand-Duché de Luxembourg et la première émission de la rubrique " L'Eventail de nos lectures" que j'ai le bonheur de vous proposer

Rendez-vous est donné pour notre prochain "Litt & Lunch", le jeudi 6 décembre, de 12h à 14h, au siège de l'Eventail. Nous survolerons l'actualité des prix littéraires et des beaux livres de fin d'année. Ne tardez pas à vous inscrire: les réservations vont déjà bon train...

Brisons là - je  vous laisse découvrir les multiples attraits d'un numéro particulièrement dense

Apolline Elter

00:07 Publié dans L'Eventail | Commentaires (0) |  Facebook |

05 septembre 2012

L'Eventail de septembre

67.jpgChers visiteurs

L'Eventail de septembre est  désormais disponible en kiosque, conviant ses lecteurs à un parcours précurseur de la Biennale des Antiquaires, qui aura lieu, à Paris, du 14 au 23 septembre prochain. Mise en scène par Karl Lagerfeld, la Biennale investit, à nouveau, le rez du Grand Palais, offrant à ses 120 exposants les fastes d'un aménagement à nul autre pareil.

Le dossier thématique de la rentrée côtoie les riches pages d'art & culture, agenda, regards sur le monde, société et jeunesse, tendances, art de vivre, carnet mondain,  côté cour et côté France qui font l'attrait imparable de ce mensuel de prestige.

L'occasion idoine pour vous annoncer que je rejoins, à ma plus grande joie, la rédaction du magazine, pour y assurer, dès novembre, la rubrique d'actualité littéraire.

Mais il ne faut attendre Toussaint: un lunch de rentrée littéraire sera proposé à une palette d'abonnés, en octobre, dans le cadre prestigieux du siège (social) de L'Eventail. Il se déclinera sur le principe convivial du Pavillon de la Littérature ©. C'est dire comme je vous invite à souscrire abonnement ..sur le champ.

Et reste à votre disposition pour toute précision.

Site web: www.eventail.be

AE

 

05:33 Publié dans L'Eventail | Commentaires (0) |  Facebook |