Web
Analytics Made Easy - StatCounter

14 février 2018

Le théorème d'Adam et Eve

 En ce jour placé sous le signe du rouge baiser, celui de l'amour, infusons un extrait - éloquent -  du Théorème d'Adam et Eve, un texte  et un roman virevoltants, signés Virginie Berling. Berling.jpg

 La liberté libérant les hormones, le jeune Dimitri Dimitrievitch Krotov, prince à une initiale, ajouta à sa première passion pour les sciences mathématiques une deuxième addiction: celle de la quête de LA femme. II ne cessait de rechercher le fondement des choses, depuis les secrets d'élaboration des équations de la nature, écrite selon lui en langage mathématique, jusqu'à l'origine qui se logeait entre les cuisses d'une femme, d'où il était issu et où il espérait presque finir ses jours. Dans son esprit, les deux domaines étaient liés (il aurait dit: ontologiquement et téléoloqiquement liés).
Il trouverait une nouvelle explication féconde en mathématique, un théorème qui se démultiplierait dans sa descendance, seule fécondité qui lui était destinée. II extrairait de son cerveau ce germe qu'il offrirait au monde. Et il conclurait avec LA femme une union originelle, de manière à retrouver l'être qui le rendrait complet, comme avant sa naissance, lorsqu'il n'était qu'une idée d'être humain dans le cœur de ... qui?

Le théorème d'Adam et Eve, Virginie Berling, Ed. Amazon, déc. 2017, 232 pp

06:50 Publié dans Infusions | Commentaires (0) |  Facebook |

13 février 2018

Le cahier rouge des plus belles lettres de la langue française

cahier rouge.jpg Nous vous reviendrons sur le contenu et quelques lettres à épingler de ce précieux carnet rouge. Pour l'heure, voyons rouge ...amour et pointons cette gourmandise, signée Juliette Drouet. Son amant, le célèbre Victor Hugo, lui aurait posé un lapin. Cela ne se fait pas. Juliette le .. gourmande.

La lettre est datée du 18 décembre 1839

  Oh! par exemple, mon Toto, voilà un tour pendant que vous venez de me jouer avec votre petit air St Nitouche: me faire habiller, me faire mettre en quatre pour être prête en même temps que vous et vous me laissez là. Toto,
Toto, lajoue vous démange mon amour et j'ai bien envie de vous la gratter avec un bon baiser orné de griffes et de dents. Je suis furieuse contre vous. C'est très mal à vous d'attraper une pauvre femme confiante qui ne vous
a jamais fait de mal. Fi. Fi. Fi. Il faudra que vous veniez diantrement déjeuner cour sur coup pour vous faire pardonner la cacafouille de tout à l'heure. Aussi vous ne serez pas nommé demain, ce sera Casimir qui le sera. C'est bien fait et je vous tire la langue ainsi que vous voyez.

 

Toto ne l'a pas volé, vous en conviendrez

Le cahier rouge des plus belles lettres de la langue française, anthologie constituée par Arthur Chevallier, Ed. Grasset, nov. 2017, 250 pp

12 février 2018

Vous n'échapperez à Valentin...

 product_9782070424115_195x320.jpg

 

A  vous, estimés visiteurs,

bassinés de courriels

et de mille rappels 

Ravivant votre ardeur

Pour un pseudo-Saint

Prénommé Valentin

Je veux juste citer

Un vers magique

Extrait

Du Cantique des Cantiques

 

 Dans  son recueil Le Fou d'Elsa (1963),  mêlé de prose et de poèmes, Louis Aragon déclare à sa bien-aimée, 

J'ai passé dans tes bras l'autre moitié de vivre

Connaissez-vous déclaration d'amour plus grandiose? 

Même le biblique Cantique (des Cantiques)  pâlit aux Chants du Medjnoûn...

Apolline, Les pensées un peu folles de la Saint-V

 

Le Fou d'Elsa, Louis Aragon, recueil, Ed. NRF  Gallimard/Poésies, 1963 - réédition 2002, 560 pp

11 février 2018

Les loyautés.. paradoxales

51R9W6KYfzL._SX195_.jpg" Il y a longtemps, un homme m'a quittée parce que je ne pouvais pas avoir d'enfants. Aujourd'hui, chaque soir, il s'attarde à son bureau et rentre chez lui le plus tard possible pour ne pas voir les siens." 

Les loyautés, Delphine de Vigan, roman, Ed. JC Lattès, janvier 2018, 206 pp

10 février 2018

Les loyautés

51R9W6KYfzL._SX195_.jpg" Très vite, Théo a appris à jouer le rôle qu'on attendait de lui. Mots délivrés au compte-goutte, expression neutre, regard baissé. Ne pas donner prise. Des deux côtés de la frontière, le silence s'est imposé comme la meilleure posture, la moins périlleuse.'

 Hélène, professeur de sciences au collège de Théo, croit reconnaître en son élève les signes de maltraitance parentale dont elle a elle-même été victime durant son enfance. Très vite, elle en alerte ses collègues, l'infirmière, .. et outrepasse le cadre de ses fonctions.

S'il ne souffre pas de sévices physiques,  le jeune Théo, pré-ado,  est l'enjeu et le jouet de la haine viscérale que sa mère porte à son père dont elle est divorcée. Il doit lui taire la déchéance physique, alcoolique et morale que connaît ce dernier sous peine de lui voir retirer  sa part de garde alternée, sans doute son ultime raison de vivre.

Alors Théo se tait et "boit de l'alcool comme s'il voulait en mourir" . Il tente d'atteindre ce coma éthylique qui seul pourra dénouer le drame qui le dépasse.

Centré sur l'abyssale difficulté de communication qui saisit certains couples - les parents de THéo, certes, mais aussi Cécile et Wiliam, parents de Mathis -  le roman de Delphine de Vigan est plombé de souffrance. 

Une souffrance si justement exprimée qu'elle suscite l'immédiate, la nécessaire empathie du lecteur

Apolline Elter 

Les loyautés, Delphine de Vigan, roman, Ed. JC Lattès, janvier 2018, 206 pp

09 février 2018

Les petits meurtres de la Saint-Valentin

triartis.png

Estimés visiteurs, de France, Belgique, Navarre et  toutes autres contrées, 

 Vous fûtes nombreux et ...inspirés à participer au concours de nouvelles organisé par la maison d'édition Triartis (Paris, V).

Il ne sera pas aisé de vous départager..

Notre jury s'y emploie, avec ardeur , avec ferveur...

Je vous invite à consulter régulièrement le site des éditions organisatrices: www.triartis.fr

Et à fêter dignement ...  votre Saint-Valentin

Apolline Elter 

 

08 février 2018

Pactum salis

On l'attendait avec ferveur ce deuxième roman d'Olivier Bourdeaut. 

C'en était presque mise sous pression

A l'écrivain toutefois peu chaut

De chefs-d'oeuvre seuls, fait profession.

CVT_Pactum-salis_1141.jpg 

Après le succès d'En attendant Bojanglès qui avait ravi de fantaisie, d'humour,de gravité et de folie, ses innombrables lecteurs (billet fervent sur votre blog préféré)  l'écrivain nantais parsème de grains d'absurde et ...de sel, la relation d'un pacte d'amitié tout à fait incongru: celui que scellent Jean, Parisien trentenaire converti en paludier de Guérande et Michel, agent immobilier arriviste, imbibé d'alcool et d'argent.

Très mal engagée, leur rencontre sur tas de sel se mue et s'aimante rapidement en une tentative d'apprivoisement sur fond de fascination. Jean fait signer à Michel, ivre et dépossédé de ses facultés, un contrat de cueillette de sel qui vaudra au lecteur des descriptions d'anthologie des marais salants.

Si l'amitié entre les deux hommes peine à s'épanouir, il n'en va pas de même de l'écriture bourdeautienne, puissante,  visuelle, maîtrisée qui allie à une facture classique, diantrement soignée, les effets surprenants de syncopes rythmiques ,d 'économie verbale et d'un humour condensé.

Un défi de deuxième roman relevé haut la plume

Apolline Elter

Pactum salis, Olivier Bourdeaut, roman, Ed. Finitude, janvier 2018, 254 pp

 

07 février 2018

L'Appel sauvage

9782367624525-001-T.jpeg

On l'appelait naguère L'Appel de la forêt.  Nouvellement (re)traduit de l'américain par les bons soins de Frédéric Klein, le  roman de Jack London The call of the Wild  lui vaut grand succès lors de sa parution en 1903. Il  n'a rien perdu de sa prestance, de sa magistrale puissance. Une puissance évocatrice sublimement soutenue -et je pèse mes mots - par la lecture que l'acteur Jean Reno opère du texte.

Une leçon de lecture qui s'invite dans tous les pavillons....

Je vous engage à l'écouter.

Choyé par les bons soins de son maître, le juge californien Miller,  Buck mène la vie confortable, citadine et paisible d'un bon chien domestique. Issu du croisement entre un terre-neuve et une colley, le chien développe une intelligence humaine hors du commun.

Trahi, kidnappé par l'aide-jardinier de son maître, Buck est vendu à des trafiquants de chiens, violents,  peu scrupuleux et intègre les attelages de chercheurs d'or dans le Grand Nord canadien.  Il lui faudra alors renouer avec les instincts sauvages et loups qui sommeillent en lui pour se faire respecter de ses congénères, lutter pour sa simple survie. 

Un destin de chien qui personnifie le struggle for life propre à de nombreux êtres humains.

Un texte qui nous parle, aujourd'hui encore.

L'Appel sauvage, Jack London, roman traduit de l'américain par Frédéric Klein. Texte intégral lu par Jean Reno. Ed. Audiolib, 2017,   1 CD MP 3 - durée d'écoute: 3h 44

06 février 2018

André Breton - Correspondance avec Tristan Tzara et Francis Picabia

A19727.jpg

La recherche d'une esthétique nouvelle, au sortir de la Grande Guerre, va susciter les élans d'amitié d'un André Breton (1896-1966), jeune et fougueux envers le "dadaïste"  roumain Tristan Tzara (1896-1963), son contemporain,  et le peintre-  poète Francis Picabia (1879-1953), son aîné.

Si les lettres demeurent assez policées pour ces hommes qui "avaient dada au coeur" - ils auraient pu davantage s'éclater dans leur correspondance - elles révèlent, de façon éloquente, débats à l'appui, la constitution du mouvement dada et les prises de distances postérieures.

Tel un Emile Zola, André Breton est fédérateur d'amitié et d'échanges artistiques. Il n'hésite pas à placer ces derniers sur un plan affectif déclaré, parfaitement assumé.

"Vous savez que vos lettres sont ce qui m'arrive de meilleur"  affirme André Breton à Tristan Tzara ( 8 nov. 1919) 

 Dûment annotés et mls en perspective par Henri Béhar, les échanges entre Breton et Tzara s'étalent sur une période de  plus de quinze ans  - de début 1919 à  fin 1934. Ils sont suivis par la correspondance échangée entre Breton et Picabia, de fin 1919 à mai 1924.

André Breton - Correspondance avec Tristan Tzara  et Francis Picabia 1919-1924, présentée et éditée par Henri Béhar,  Ed. Gallimard, déc. 2017, 256 pp

 

 

05 février 2018

La gestion de l'enthousiasme

 L'enthousiasme se consomme - généralement - à court terme

Il produit peu d'intérêts s'il est placé sur un livret de dépôts

Apolline, Les pensées financières du lundi 

04 février 2018

Label paternel

Une-femme-que-j-aimais.jpgtheiere-design-eva-solo-1l-rouge-1.jpg

 

 

" (...) C'est à Adrienne seulement qu'on en voulait.

       Et voilà! Mes élucubrations me ramenaient immanquablement au seul scénario que je refusais d'envisager, le meurtre d'Adrienne. j'étais mal. La nuit, je me réveillais en nage. Toujours le même cauchemar : mon père occupé à faire son affaire à un géant des Flandres de son élevage et moi qui lui criais d' arrêter. Un épisode véridique de mon enfance qui refaisait surface, qui m'avait valu, délivré à titre définitif, le label paternel de «poule mouillée". 

Une femme que j'aimais, Armel Job, roman, ed. Robert Laffont, février 2018, 300 pp

03 février 2018

Une femme que j'aimais

 

Une-femme-que-j-aimais.jpg

Faut-il réveiller les secrets des morts et révéler le secret-même de leur mort? 

Telle est la double  question qui parcourt et taraude le nouveau roman d'Armel Job.

Lorsque Claude Jansens, le narrateur et neveu d'Adrienne, découvre, dans la soirée du 26 mars 1994,  le corps inanimé de sa tante tant aimée, il est troublé: la sublime quinquagénaire souhaitait lui révéler un secret existentiel. Claude n'arrive pas à conclure à une mort naturelle ...

S'ensuit alors une quête de vérité, une de ces enquêtes bien ficelées dont l'écrivain a le secret, qui de court-circuits en rebondissements, nous mène à sonder les sentiments des hommes qui ont approché cette femme mystérieuse, l'ont aimée - forcément -  et  l'âme de tous ceux qui se sont trouvés sur sa route.

Avec son style vif, efficace volontiers corrosif, Armel Job signe un thriller parfaitement ..addictif.

Apolline Elter

Une femme que j'aimais, Armel Job, roman, ed. Robert Laffont, février 2018, 300 pp

02 février 2018

Paris des femmes 2018

PDF.jpgLa septième et nouvelle édition du Festival d'auteurEs dramaturges Paris des femmes, aura lieu, cette année, du dimanche 11 au mardi 13 mars, au Théâtre des Mathurins (Paris VIII)

Un agenda postérieur de deux mois à la traditionnelle programmation de début janvier. 

Gageons qu'il suscitera encore plus d'ardeur qu'au sortir des réveillons

Une bonne raison pour foncer sur les réservations

Car le théâtre des Mathurins affiche chaque année complet

Jusqu'en ses moindres strapontins

*****

Le thème de l'année est "A vendre"

La palette d'auteurEs, acteurs, metteurs en scène,.. prestigieuse

Merci, Anne Rotenberg,  fabuleuse directrice artistique

Je vous invite à  découvrir la programmation  sur le site du Festival: www.parisdesfemmes.com

Et même en l'article de L'Eventail de février, rédigé par votre chroniqueuse préférée: www.eventail.be/component/k2/3144-paris-des-femmes-2018

Hâte de vous y retrouver! 

Apolline Elter 

01 février 2018

Une femme que j'aimais

Une-femme-que-j-aimais.jpg

 

"Il y a des histoires qu'on préfère ne pas entendre.

Je le comprends tout à fait. À quoi bon remuer le passé, dévoiler ce qui a été si soigneusement occulté, rouvrir les plaies? La vérité a ses droits, mais le secret n' a-t-il pas les siens? Ceux qui ont caché ce qu'ils nous ont caché étaient peut-être plus sages que nous qui prétendons tout déballer."

Ains'Incipit le nouvel Armel Job

Le roman paraît ce jour et sera à l'honneur de votre blog préféré, tout le week-end durant.

Il le mérite 

 Une femme que j'aimais, Armel Job, roman, Ed. Robert Laffont, février 2018, 300 pp

06:10 Publié dans Incipit | Commentaires (0) |  Facebook |

31 janvier 2018

Dictionnaire amoureux de l'Humour juif

9782259230292.jpg

 C'est autour de la notion de Witz  intraduisible en français  - mettons que c'est un trait d'esprit - qu'Adam Biro articule ce plaisant abécédaire.

   Rappelons que, chère à notre blog, la collection des Dictionnaires amoureux laisse libre cours, subjectif parcours à son auteur.  Partant, le nombre des entrées, longueur et  prisme thématique relèvent, dans ce nouvel opus,  de l'arbitre pétillant d'Adam Biro, juif athée et d'une distinction bien établie entre les philosémites et ceux qui ne le sont pas. Ainsi "hitler" et sinistre compagnie se voient-ils privés de leur majuscule patronymique. Reconnaissons qu'il ne l'ont pas volé.

 Longue  et bavarde  ballade -  l'ouvrage compte  800 pages! -  le recueil nous révèle qu'il y a plusieurs variétés d'humour juif,  le séfarade, l'ashkenaze - mais aussi celui  qui est lié au continent, au pays de résidence.

   Un point commun : le lien que l'humour entretient avec le tragique. Dieu sait comme l'Histoire en a nourri le peuple juif. Une dimension mystique, également.

Jalonné du portrait de nombreuses personnalités, pimenté de nombreuses plaisanteries, le dictionnaire offre une incursion passionnante sur la mentalité juive et l'affirmation de la valeur suprême du judaïsme qu'est la vie.

 Apolline Elter

 Dictionnaire amoureux de l'Humour juif, Adam Biro, abécédaire, Ed. Plon,  sept. 2017,  800 pp

30 janvier 2018

Mardi-tes-moi, Fély

sum711.jpg

  J'évoquai, il y a peu et plus précisément, le 2 janvier, une lettre de Charles Baudelaire à Félicien Rops (ci en portrait) 

Ce dernier, artiste renommé - peintre, illustrateur, aquafortiste - était aussi prolixe épistolier.

N'avait pas son pareil pour solliciter l'indulgence de ses amis, correspondants, ...

Telle cette belle formule, adressée au juriste - écrivain Edmond Picard (1836-1924) en une lettre datée de septembre 1879. Je vous la livre, elle peut servir.

Excusez moi & trouvez encore quelqu’indulgence en votre amitié.

Je suis comme la Lesbos de Baudelaire :

Je tire mon pardon de l’excès de mes fautes !

 

Nous reviendrons, of course, amplement, sur la correspondance d'un artiste de génie

Apolline Elter

S: www.ropslettres.be 

29 janvier 2018

Baromètre

La popularité d'un ouvrage se mesure à sa valeur de revente sur les marchés d'occasion.

Le découvrir avec les mentions " neuf - jamais lu" ajoute à la consternation

S'il est "dédicacé", cela devient de la provocation

Apolline, Les pensées dédicacées du lundi 

28 janvier 2018

Assemblée générale de copropriétaires

9782743642280.jpgtheiere-design-eva-solo-1l-rouge-1.jpgUne assemblée générale de copropriétaires, quel spectacle passionnant! C'est un chaudron, une arène, un  ring où l'on règle ses comptes, publiquement, avec tous  ses voisins qu'on déteste; mais il faut continuer de cohabiter ensuite avec eux, d'où la difficulté: frapper fort pour soulager son cœur, mais pas trop, pour éviter  la guerre.

 L'affaire Mayerling, Bernard Quiriny, roman, Ed. Rivages, janvier 2018,  22 pp

 

 

 

27 janvier 2018

L'affaire Mayerling

9782743642280.jpg

 "Oppressant, paranoïaque, ce roman mélange un argument fantastique avec une satire de l'habitat- prison, où chacun surveille les autres et récrimine. Comme il est impossible, dans ces immeubles mal insonorisés où l'on s'entasse à la verticale, de ne déranger personne, on devient tous un peu fous."

On jurerait que le narrateur évoque " l'affaire Mayerling";  il se contente de résumer l'argument du Locataire chimérique, de Roland Topor (1964) et .... de nous emmener plus loin encore dans le récit d'un enchaînement inéluctable: la satire d'un désastre de copropriété.

 Heureux d'investir leurs deniers dans l'acquisition sur plan d'appartements cossus au sein de la résidence Mayerling, à Rouvières,  une série de couples et personnes isolées,  aimables, bien éduqués,  vont rapidement déchanter.

L'immeuble semble émettre des ondes maléfiques qui provoquent querelles intestines, maux, comportements fantasques, déjantés quand ils ne sont agressifs, corrompent les aliments, refoulent les "étrons"  peu engageants de WC mal connectés,  les odeurs  pestilentielles de déchets non évacués...

Spécialiste de l'accumulation loufoque et de la logique irrémédiablement destructrice de situations,  en apparence, banales, Bernard Quiriny nous offre un précipité de tous les problèmes d'acquisition immobilière partagée.

Le rendu en est incisif, drôle, ..jubilatoire

Une lecture  recommandée

Apolline Elter

L'affaire Mayerling, Bernard Quiriny, roman, Ed. Rivages, janvier 2018,  22 pp

 

Billet de faveur

AE : personnage aimable et attachant, Monsieur Paul développe une sorte de névrose acoustique face au comportement désinvolte et grossier des occupants de l’étage supérieur. S’ensuit un véritable rendu d’expertise en matière de protection sonore.  Ca sent le vécu ! Votre récit s’inspire-t-il d’expériences personnelles ?   

 Bernard Quiriny: ... De l'expérience personnelle de beaucoup de gens.

26 janvier 2018

Souvenirs culinaires d'une enfance heureuse

Le déjeuner de Pâques était l'un des cinq grands festins familiaux de l'année (les déjeuners du samedi et les thés vespéraux avec les amis qui débarquaient chez nous parce qu'ils avaient vu de la lumière, ne comptaient pas) et occupait la première place pour les efforts déployés.

Les préparatifs commençaient un an à l'avance, parce qu'il fallait dénicher les denrées indispensables.

FIC136264HAB0.jpg

S'il est coutume d'associer le régime communiste, qui sévit dans l'ex-Union soviétique , à son cortège de privations, de frustrations, il est moyen aussi de le  considérer sous un autre angle et par le prisme d'une petite fille, gourmande, qui s"éveille à la vie et la la tendresse d'une famille aimante.

La fillette qu'est l'auteur, dans les années soixante,  s'extasie des merveilles d'inventivité de son entourage et des spécialités quotidiennes, saisonnières et festives qui évoquent à son palais tant de madeleines proustiennes .

Vif, joyeux et frais, le récit est doté d'un carnet de recettes et d'un précieux glossaire

Souvenirs culinaires d'une enfance heureuse, Alice Danchokh, récit traduit du russe par Anne Coldefy-Foucard,  Ed. du Rocher,  janvier 2018, 220 pp

24 janvier 2018

Saint François de Sales, patron des journalistes et des écrivains.

francois_de_sales1.jpgPenchée, l'été dernier sur la sainte correspondance d'âme-mitié entre François de Sales (1567-1622) et Jeanne de Chantal (1572-1641) voir billet  du  21 août 2017  http://editionsdelermitage.skynetblogs.be/archive/2017/08/22/ame-mitie-8757680.html) , je découvris, avec surprise, le caractère souple, pragmatique, éminemment sympathique du futur saint. 

Avec pour devise " Rien par la force, tout par l'amour", François de Sales était un être de grande tolérance et ses rapports avec les protestants restaient empreints d'un vrai respect. Pas courant pour l'époque.

S'il emploie volontiers le français, c'est pour être mieux compris de ses interlocuteurs.  Un côté pionnier que l'on retrouve dans l'heureuse initiative du prélat de faire imprimer ses sermons pour les placarder à travers la ville, distribuer dans les habitations, ouvrant ainsi un large public à la voie de la méditation.  C'est ce qui a valu à Saint François de Sales de se voir décerner , en 1923, du titre de saint patron des journalistes ( NDLR et des écrivains), fêté le 24 janvier de chaque année...

Bonne fête à tous les journalistes et écrivains 

Apolline Elter

06:25 Publié dans Agenda | Commentaires (0) |  Facebook |

23 janvier 2018

De Marguerite Yourcenar à Henry de Montherlant: la fève sur le gâteau

Lettres à ses amis et à quelques autres.jpgMar-dites-moi, Henry de Montherlant

Notre rendez-vous épistolaire du mardi, se dote, ce jour, d'un très beau rendez-vous.

Nous le devons à Henri de Meeûs, spécialiste de l'oeuvre  et de la vie de l'écrivain Henry de Montherlant (1895- 1972)

Je vous engage à découvrir le site consacré au célèbre académicien www.montherlant.be et la magnifique lettre que Marguerite Yourcenar lui adresse en date du 6 janvier 1969: 

" Votre lettre reçue ce matin aura été pour moi la fève du gâteau des rois. (...)

La suite, vous la savourerez en cliquant sur le lien: http://www.montherlant.be/article-133-yourcenar.html

Henri de Meeûs, soyez vivement  remercié pour cette très merveilleuse "épisto-piste" extraite de :  

 Marguerite Yourcenar – Lettres à ses amis et quelques autres, Edition établie, présentée et annotée par Michèle Sarde et Joseph Brami, Ed. Gallimard,  mars 1995, 724 pp

 

 

22 janvier 2018

Gestation d'idées pour autrui

Il est bon d'avoir des idées

Encore faut-il les porter à terme, en accoucher, 

Les éduquer, les incarner

Etre prudent 

Et éviter partant

A mon avis

La  pure gestation pour autrui

 

Apolline, Les blondes pensées du lundi 

21 janvier 2018

Perplexité

9782226392121-j.jpgtheiere-design-eva-solo-1l-rouge-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La police est perplexe. D'abord, une faillite retentissante met la famille Joubert sur la paille. Ensuite, un cambriolage à propos au cours duquel disparaissent des plans d'aviation dont l'Allemagne ferait volontiers ses choux gras. Enfin, une épouse qui, à Berlin, est reçue au ministère de l'Air à deux reprises .

Disons le mot, terrible: tout cela sent la trahison. M. Joubert est-il allé vendre aux Allemands des secrets industriels français intéressant directement la sécurité du territoire?

 Couleurs de l'incendie, Pierre Lemaître, roman, Ed. Albin Michel, janvier 2018, 536 pp

20 janvier 2018

Couleurs de l'incendie

9782226392121-j.jpg

Attributaire du  Prix Goncourt 2013( Au Revoir là-haut,  roman, Ed. Albin Michel, 2013) Pierre Lemaître publie le  deuxième volet de cette  trilogie de l'Entre-deux-guerres.  Le troisième est attendu pour la mi-2019. Nous trépignons déjà de le découvrir ...

D'un défi de taille - il est périlleux de donner une suite à un roman si hautement  primé-  l'écrivain conçoit un récit flamboyant, parfaitement maîtrisé, à l'humour corrosif, .. parfaitement addictif.

Tandis que les obsèques de son de son père, le banquier Marcel Péricourt, battent, si l'on peut dire, leur plein, Madeleine, soeur d'Edouard, ex - épouse de ce fumier d'Henri d'Aulnay Pradelle,  assiste, avec effroi, à la défenestration de son fils, Paul, âgé de sept ans. Ce n'est là, las, que la première manifestation d'un acharnement du sort qui la verra, grugée par ses proches, perdre la fortune -colossale- héritée de son père.

La crise de 1929 se profile et met à (très) mal ses trop confiantes victimes.

L'enjeu de ce roman, rondement mené, sera de voir si Madeleine va s'enfoncer dans la déchéance ou s'en redresser avec véhémence, affichant une force de caractère surprenante,  incendiaire, digne de sa lignée. 

Vous soupçonnez déjà le parti-pris....

Vous savourerez les rebondissements des nombreux événements, vous délectant de l'art de conter, typique de la plume de l'auteur, de son sens des formules, des condensés diantrement efficaces.

Elle se consolait en constatant que la maison avait repris une vie à peu près normale, du moins, autant que pouvait l'être un lieu qui voyait cohabiter un enfant à demi paralysé, une nurse qui ne parlait pas un mot de français, un journaliste appointé pour ne rien faire, une dame de compagnie qui avait tapé dans la caisse plus de quinze mille francs, l'héritière d'une banque familiale qui n'avait aucune idée de ce qu'étaient un seuil de cession ou une valeur nominale de créance.

Une lecture hautement recommandée

Apolline Elter

Couleurs de l'incendie, Pierre Lemaître, roman, Ed. Albin Michel, janvier 2018, 536 pp

18 janvier 2018

Laisse tomber les filles

GdC.jpg Après nous avoir fait swinguer au rythme de la génération zazou (Zazous, roman, Ed Albin Michel, 2016) voir chronique sur ce blog )  Gérard de Cortanze nous propose de twister , et même"kili Watcher"  avec les "baby-boomers" des années '60.

"Dans cette France apaisée, la génération dont fait partie Lorenzo est en attente d'événements. En attente d'une dose quotidienne d'Histoire. En demande d'épopée."

Elle sera tôt comblée.

Du 22 juin 1963 qui voit le  rassemblement de plus de 100.000 "baby boomers" sur la place  de la Nation, à l'occasion du concert organisé par le frais magazine Salut les Copains à la grande manifestation "Je suis Charlie" du 11 janvier 2015, se déclinent cinquante années de vie, d'amitié, d'amour et de destins croisés de quatre mousquetaires,  Lorenzo- qui présente avec l'auteur plus d'un point commun - , Antoine, François et Michèle .

Etayée d'événements marquants de ces cinquante-deux ans - ceux de mai 68, la chute du mur de Berlin, .. - la saga restitue, force détails à l'appui, l'atmosphère de chaque décennie.

La lecture est soutenue - ô liesse - de l'écoute d'un CD nourri de 22 titres yéyé...

Difficile de ne pas succomber à l'envie de danser

A Elter

Laisse tomber les filles, Gérard de Cortanze, roman, Ed. Albin Michel, janvier 2018,  440 pp + CD

16 janvier 2018

Lettres à Dominique Rolin

product_9782070197613_195x320.jpgPhilippe Sollers a vingt-deux ans quand il rencontre,  le 28 octobre 1958, notre compatriote, Dominique Rolin (1913- 2012)  Cette dernière a quarante-cinq ans, elle est veuve, depuis plus d'une année, de Bernard Milleret.

Un amour passionné, total, absolu unit dès lors les deux écrivains, qui ne passera pas par la case 'mariage"  Quand ils ne se retrouvent à Paris - en l'appartement de la rue Verneuil, où vit Dominique Rolin - ou à Venise,  les amoureux s'écrivent.  Leur riche correspondance, entre 1958 et 2008,  s'élève à des milliers de lettres  - il leur arrivait de s'écrire plusieurs fois sur une même journée, après  ..échanges téléphoniques. Elle fut acquise en 2013 par la Fondation (belge)  Roi Baudouin et fait l'objet d'une édition prévue en trois volumes, auprès des éditions Gallimard.

Le premier volet de cette trilogie rassemble 256 lettres écrites de la plume de Philippe Sollers, entre 1958 et 1980. On peut regretter le parti-pris de sens unique, attendre avec ferveur le volume suivant qui contiendra les lettres de Dominique Rolin, mais il faut admettre que cette dernière est déjà présente en filigranes, attributaire d'un amour incandescent, vital  dans le chef de Philippe Sollers.

 

" (...)il n'y a que toi qui me retienne de ce côté-ci de la vie " s'exclame-t-il fin février 1962

Présente en filigranes aussi dans les réactions "sollersiennes" à ses lettres, dans leurs échanges intellectuels,  et dans la construction de l'esthétique que l'écrivain expose à son âme soeur.  Et c'est là un grand intérêt du recueil, que de voir Philippe Sollers affirmer ses positions, ses postures d'écrivain, à la veille, notamment, de publier Le  Drame, lui dédié.

" Tu ne peux pas savoir combien et à quel point je t'aime. C'est effrayant".

C'est assez exaltant...

A Elter

 Philippe Sollers - Lettres à Dominique Rolin 1958-1980 - Edition établie, présentée et annotée par Frans De Haes, Ed. Gallimard avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin,  oct. 2017, 392 pp

15 janvier 2018

Mauvais calcul

escargot.jpg

Une  visite nocturne, jeudi,  au service des urgences d'un hôpital provincial nous fit saisir dans toute son ampleur, la double acception du terme "patient", à savoir: 

- Qui souffre

&

- Qui attend

Le patient souffre en attendant, attend en souffrant.

Et son conjoint (moi) de se morfondre, impuissant

Je vous tairai le nom de la bourgade, déjà bien entâchée d'une  réputation de lenteur...

Apolline, Les pensées (im) patientes du lundi 

13 janvier 2018

J'accuse...!

Voici 120 ans exactement, paraissait la célèbre lettre ouverte "J'accuse..!" adressée par Emile Zola au Président de la République, Félix Faure.

L'Aurore du 13 janvier 1898, publia l'article en première page et tira l'édition à quelque trois cent mille exemplaires.

product_9782072713781_195x320.jpg

 

"Je n'ai qu'une passion, celle de la lumière, au nom de l'humanité qui a tant souffert et qui a droit au bonheur. Ma protestation enflammée n'est que le cri de mon âme. Qu'on ose donc me traduire en cour d'assises et que l'enquête ait lieu au grand jour!

J'attends."

Concluait l'écrivain; il paiera cette explosion verbale d'un exil en Angleterre..

" J'accuse....!", Emile Zola, Lettre ouverte, texte intégral +  dossier par Philippe Delpeusch, Ed. Folio+ collège, nov. 2017, 100 pp, 2.9 €

 

12 janvier 2018

André Breton - Correspondance avec Tristan Tzara et Francis Picabia

A19727.jpgLa correspondance publiée ici éclaire le lecteur sur l'état d'esprit de chacun des protagonistes de Dada au moment exact où se produisit l'événement, parfois après si le scripteur consent à y revenir. Il y manque toutefois le contexte, les circonstances qui l'ont transformé en fait historique. Telle est la raison d'être de l'annotation, que nous avons voulue la plus brève, mais la plus éclairante possible. Reste à brosser le décor, le panorama général de ces trois ou quatre années qui virent les artistes les plus talentueux et les plus prometteurs embrasser cette petite folie collective dénommée Dada.

 Une présentation qui nous met l'eau à la bouche. Nous ne manquerons pas de vous revenir sous (très) peu à ce sujet.

André Breton - Correspondance avec Tristan Tzara  et Francis Picabia 1919-1924, présentée et éditée par Henri Béhar,  Ed. Gallimard, déc. 2017, 256pp