24 décembre 2016

Trêve de Noël et de chroniques

Point de chronique, ce jour, tandis que vous  posez les petits plats dans les grands pour recevoir votre famille

La liste des "To do" est assez longue car vous avez opté pour un  buffet de desserts.. en mode provençal 

Vous n'en aurez pas treize comme l'exige la coutume, mais qu'importe

Le yaourt-maison s'invite au buffet, qui a revêtu ses plus festifs atours

photo.JPG

 

Joyeux Noël à tous et à chacun, chers et estimés visiteurs

Rendez-vous, demain, à 17 heures pour une infusion de Noël

Votre Apolline

 

08:36 Publié dans Gourmandises | Commentaires (0) |  Facebook |

23 août 2016

Pavillon vert-Haeren

corse & Grillon 2012 020.jpg

Septembre va rouvrir portes et fenêtres du Pavillon de la Littérature

Délicieusement niché dans son écrin de verdure

C'est cela, oui, du côté de Namur.

Scan0001.jpg

 

A vous qui êtes inscrits - ou allez le faire (Ne tardez guère...) aux tablées-lunchs centrées sur la correspondance d'Emile Verhaeren, à la proche occasion du centenaire de son décès (27 novembre 1916) , vous vous verrez offrir des mets tout en vert, verre, vers....

A Elter

08 août 2016

Le temps des cerises

 

9782709642736-G.jpg

 " Ô Missy, les cerises à Marseille en ce moment! Je n'en ai mangé des pareilles que chez moi, autrefois. Elles sont énormes, tendres, gonflées, on les cueille sans soin avec les branches, de sorte que j'ai presque le plaisir de les cueillir, et elles ne font qu'un saut de l'arbre à la table, sûrement, leurs queues sont fraîches et vertes, et elles sont sucrées."

Lettre de Colette à la Duchesse de Morny, citée par Remi Duchêne, L'embarcadère des lettres, essai, JC Lattès, mars 2013, 512 pp

07 juin 2016

Les contes de la table

123935_couverture_Hres_0.jpg

De tout temps, l'homme (et la femme) ont accordé aux plaisirs de la table, place de choix en leur vie.

L'abstinence , les privations de nourriture renforcent, par leur défaut, la notion de plaisir liée à l'ingestion des aliments.   Plaisirs excessifs, privations du même ordre, il nous faut raison garder.

Ecoutons Saint François d'Assise.

" Tout comme nous devons nous abstenir d'une nourriture excessive, nocive au corps et à l'âme, de même, et même encore plus, nous devons nous garder d'un abstinence excessive, car le Seigneur préfère la miséricorde au sacrifice."

Le saint Homme.

Les contes de la table, Massimo Montanari, essai traduit de l'italien par Jérôme Nicolas, Ed. Seuil, mai 2016, 256 pp

09 décembre 2015

L'histoire à table - Si la cuisine m'était contée

téléchargement (3).jpg Tandis que se dresse peu à peu le couvert des fêtes de fin d'année, les éditions Perrrin ont le bon goût de publier une nouvelle édition de l'abécédaire historico- gourmand du regretté André Castelot (1911- 2004)

Grands noms de la cuisine, grandes cuisines du monde, lieux mythiques, revue des principaux mets, moeurs et usages aux différentes époques de la convivialité, références littéraires, onomastiques, miscellanées et croustillantes anecdotes parcourent ce dictionnaire, riche de 704 pages.

A déguster au gré de notre appétit et de révélations découvertes surprenantes, tel le "menu coupable " que l'effronté Sainte-Beuve fit servir à ses invités et non des moindres; le prince Napoléon, Flaubert, Renan, Taine..- en plein jeun de vendredi saint (1863)

l'histoire à table- Si la cuisine m'était contée, Alain Castelot, essai, Ed.  Perrin, 2015 pour la nouvelle édition, 706 pp

 

24 septembre 2015

Petits plats de résistance

Résultat de recherche d'images pour "Petits plats de résistance"

Les éditions Le Dilettante nous dénichent souvent d'exquises nouvelles plumes. 

Elles ne faillissent pas à leur réputation avec ces Petits plats de résistance, épicés, farfelus, drôles... au menu d'un roman assez caustique.

Conseillère Pôle emploi, la mignonne autant que féroce Sandrine Cordier est aussi une excellente cuisinière. Son rêve: ouvrir un restaurant dans un loft abandonné de Montmartre. Surgissent dans son entourage professionnel, résidentiel et même familial, une série de personnages aux caractères bien ou trop peu trempés, qu'elle va enrôler avec un infaillible sens de la persuasion quand ce n'est un zeste de chantage...

Satyre d'une certaine société urbaine, le roman enchaîne portraits et situations loufoques en une intrigue bien ficelée, un tempo delicioso allegro...

Une lecture savoureuse

Apolline Elter

Petits plats de résistance, Pascale Pujol, roman, Ed. Le Dilettante, août 2015, 254 pp

07:47 Publié dans Gourmandises | Commentaires (0) |  Facebook |

15 septembre 2015

Chorégraphie d'une garden-party

théière high tea.jpg

 "Les invités se dispersaient dans le jardin avec une harmonie difficile à attribuer au hasard. Neville y reconnaissait les symptômes d’une réception réussie : les gens se dépassaient. Soucieux de la beauté qui émanait de leur ensemble, ils étaient ce qu’ils pouvaient être de mieux : leurs mouvements coulaient les uns vers les autres, leurs paroles avaient la légèreté et la grâce de poèmes en prose. Personne ne cherchait à se mettre en avant et même les timorés accédaient à une forme d’existence.

 

 « Comme ce spectacle plaît à mes yeux, à mes oreilles, à mon esprit ! pensait leur hôte. Et dire e je vais détruire à jamais ce monde parfait !  Ce n’est pas seulement ma fille que je vais assassiner, c’est cet univers auquel je vais mettre fin. Suis le dernier représentant cl’ une courtoisie désuète, d’un art exquis d’être ensemble. Après moi, il n’y aura plus que des mondanités.»

Le crime du comte Neville, Amélie Nothomb, roman, Ed. Albin Michel, août 2015, 136 pp

03 septembre 2015

Petit éloge du petit déjeuner

Résultat de recherche d'images pour "Petit éloge du petit déjeuner"

 

Tandis que sonne la rentrée et son inévitable lot de bonnes résolutions, penchons-nous sur l'un des moments-phares de la journée (de ceux que je préfère, perso), celui du petit déjeuner. Ce moment où l'on profile la journée, sitôt ingéré le café qui stimule ardeur et idées...

"Le petit déjeuner est un moment plutôt joyeux qui, même s'il est solitaire, effectue une douce transition entre les ombres de la nuit et les occupations du jour", affirme le scénariste et réalisateur, Thierry Bourcy, auteur de cet éloge matinal. 

Et de sonder le moment sous toutes ses coutures - le prenez-vous, habillé ou en tenue de nuit ?à table ou au lit? - ses ambiances - selon que vous le prenez seul, en couple, en famille ou avec des amis -  ses compositions,  latitudes - l'auteur nous offre un tour du monde des breakfasts et brunchs - ses références littéraires - petits déjeuners tintinesques, oulipiens et délicieusement imaginaires .....

"Prendre ensemble le petit déjeuner, c'est forcément partager bien plus qu'un repas: il y flotte des restes de rêve, des lambeaux de sommeil, la nostalgie des draps ou de la chaleur de la couette; le corps encore engourdi enchaîne les gestes automatiques, le visage n'a pas eu le temps de reprendre le masque du travail, un soupçon de maladresse fait s'entrechoquer les tasses et les couverts, et le regard se perd dans le nuage de lait qui s'épanouit dans le mug de thé. On ne partage pas le petit déjeuner avec n'importe qui."

Et l'auteur de fustiger, partant, les petits déjeuners de travail: 

"Parmi les hérésies mises au point par la vie dite moderne, il en est une qui m'irrite beaucoup: c'est le petit déjeuner de travail. Cette locution a quelque chose d'un oxymore, tant le petit déjeuner, qu'on imagine intime, tranquille et protégé du monde, se prête mal à l'idée d'une activité rémunérée."

Pas de doute, le moment est privilégié, qui enfante la journée et l'enchante.

AE

 Petit éloge du petit déjeuner, Thierry Bourcy, Ed. Gallimard/ Folio 2 €, Inédit, sept. 2015, 116 pp

 

04 août 2015

La meilleure d'entre nous

Résultat de recherche d'images pour "la meilleur d'entre nous"" Cuisiner est un moyen de choyer ceux que l'on aime. De développer un talent plaisant et désirable. Cuisiner permet de découvrir de nouvelles saveurs, de nouvelles cultures, de vous former l'esprit e de vous ouvrir à d'autres univers"  

Ainsi parle Kathleen Eaden l'auteur d'un certain Art de la cuisine, paru en 1966. Un art dont les préceptes vont parcourir l'ouvrage et servir de guide, de  modèle absolu aux quatre candidats- 3 femmes un homme-au concours qui désignera sa digne représentante. A moins que ce ne soit elle qu ne remporte tous les suffrages, candidate à sa propre succession 

Une joute culinaire s'installe , qui trouve, avec la multiplication actuelle des compétitions télévisuelles une gourmande résonnance

En filigranes, un art de vivre un peu désuet, ô combien délicieux.

La meilleure d’entre nous, Sarah Vaughan, roman traduit de l’anglais par Alice Delarbre, éd. Préludes, avril 2015, 540 pp

23 janvier 2015

Le goût de Stendhal

" Stendhal se dévoile autant par ses goûts que ses dégoûts"

C'est sous le couvert de la table, de ses voyages et d'une vie dont Henri Beyle - as Stendhal - voulait croquer la beauté que Gonzague Saint Bris nous dresse le portrait alerte, vivant, hautement savoureux du célèbre auteur du Rouge et du Noir (1830), de La Chartreuse de Parme (1839) et de l'inachevé Lucien Leeuwen. 

Il s'est adjoint, en cette allègre entreprise, la complicité de Jean-Claude Ribaut, critique gastronomique et de Guy Savoy, le célèbre chef, issu du terroir natal de Stendhal, le Dauphiné. 

" Quel volupté gourmande d'être là quand il a interprété, restitué, réinventé et réenchanté les recettes de Stendhal , (...)"

Né à Grenoble, le 23 janvier 1783 - il aurait aujourd'hui, tout juste 232 ans - Henri Beyle perd tôt une Maman passionnément aimée. Il en recherchera la  trace parmi ses multiples conquêtes.  Des conquêtes militaires également que le jeune officier entreprend dans l'armée napoléonienne et qui le mènent à Berlin, Brunswick, en Russie....  et lui permettent d'incarner une bravoure exemplaire.

Féru de musique et d'Italie - les concepts sont liés - l'écrivain ne signera son premier roman, Armance, qu'à 44 ans.

Plus épris de la sociabilité qu'offre la table que du contenu de l'assiette , Stendhal semble vouer une prédilection aux épinards ... et auxpommes de terre frites qu'il découvre à Brunswick.

Distribuant quarante recettes inédites en "Entrées en matière", "Avant goûts", "Au coeur de l'action" et "Epilogues savoureux." , Guy Savoy décline un art multi-étoilé au firmament de la Littérature.

Apolline Elter

Le goût de Stendhal, Gonzague Saint-Bris et Guy Savoy, beau livre, éd. Télémaque, nov. 2014, 178 pp 

05:56 Publié dans Gourmandises | Commentaires (0) |  Facebook |

16 janvier 2015

Les épinards et Saint-Simon

 

pers-le-gout-de-stendhal-297x400.png

 " Les épinards et Saint-Simon ont été mes seuls goûts durables, après celui toutefois de vivre à Paris avec cent louis de rente, faisant des livres" écrit Henri Beyle as Stendhal

L'extrait est issu du Goût de Stendhal, concocté par Gonzague Saint Bris et Guy Savoy, que je déguste en ce moment.

Je vous reviens sous peu avec une chronique gourmande.

AE

Le goût de Stendhal, Gonzague Saint Bris et Guys Savoy, beau livre, Ed. Télémaque, novembre 2014, 176 pp

30 décembre 2014

C'est la fête

 
Voilà un titre qui résonne à propos .. et une collection aussi, celle des "Folio 2 €" , qui nous propose, en cette fin d'année, un petit recueil d'extraits de "La littérature en fête".  
Tolstoï, Fitzgerald, Balzac, Maupassant, Musset .. s'allient à Paul Eluard, Victor Hugo et Maylis de Kerangal... pour faire jaillir un florilège de textes aux allures festives.
 
Je ne résiste à vous produire un court extrait du célèbre dîner auquel se rend Emma Bovary: 
 
 
"A sept heures, on servit le dîner. Les hommes, plus nombreux, s'assirent à la première table, dans le vestibule, et les dames à la seconde, dans la salle à manger,avec le marquis et la marquise.
 
 Emma se sentit, en entrant, enveloppée par un air chaud, mélange du parfum des fleurs et du beau linge, du fumet des viandes et de l'odeur des truffes. Les bougies des candélabres allongeaient des flammes sur les cloches d'argent ; les cristaux à facettes, couverts d'une buée mate, se renvoyaient des rayons pâles ; des bouquets étaient en ligne sur toute la longueur de la table, et, dans les assiettes à large bordure, les
serviettes, arrangées en manière de bonnet d'évêque, tenaient entre le bâillement de leurs deux plis chacune un petit pain de forme ovale. Les pattes rouges des homards dépassaient les plats ; de gros fruits dans des corbeilles à jour s'étageaient sur la mousse ; les cailles avaient leurs plumes, des fumées montaient ; et, en bas de soie, en culotte courte, en cravate blanche, en jabot, grave comme un juge, le maître d'hôtel, passant entre les épaules des convives les plats tout découpés, faisait d'un coup de sa cuiller sauter pour vous le morceau qu'on choisissait."
Madame  Bovary, Gustave Flaubert, roman (1857)
 
C'est la fête, La Littérature en fête, Ed. Gallimard - Folio 2 € (5856), oct.2014, 140 pp
 

22 décembre 2014

Nohant Noël

George Sand faisait des confitures et les distribuait alentour. 

En témoigne l'extrait d'une lettre envoyée à un ami, en 1844 (Source: A la table de George Sand, Christiane Sand, beau livre, Ed. Flammarion, 1987)

«  J’ai fait une quarantaine de livres de confitures de prunes ; il est bien plus simple que tu y puises tant qu’il y en aura. Seulement je me charge de les conserver, car cela demande encore certains soins. Toutes les fois que tu en voudras, fais-en demander… J’en ferai d’autres à ton attention. Les femmes que tu m’enverrais ne me serviraient à rien, car on ne peut pas confier cette besogne.

Il   faut la faire soi-même et ne pas la quitter d’un instant.

C’est aussi sérieux que de faire un livre. " 

Le rapport avec Noël? 

Evident

Tandis que vous dressez couvert du réveillon pour vos nombreux invités, vous emplirez de mignons encriers d'une pâte à tartiner de style 

 nuitella

 

Lui adjoindrez les noms de leurs gourmands attributaires, lesquels en régaleront leur petit déjeuner du lendemain

Sûre que Nohant n'eût pas fait mieux...

Et que cette piste remplace, gourmande,  nos blondes pensées du lundi

AE

12 décembre 2014

Le Paris des femmes - 4e édition

Fort du succès que vous lui connaissez - si vous êtes visiteur régulier de ce blog..- le festival d'auteuRes dramaturges, orchestré par le trio de choc et d'amitié, Véronique Olmi, Anne Rotenberg et Michèle Fitoussi, vous propose, les 9, 10 et 11 janvier  2015, sa quatrième édition.

Une édition placée sous le thème du "Meilleur des mondes" , déclinée de neuf pièces courtes signées Sedef Ecer , Stéphanie Janicot,Amélie Nothomb ,Nina Bouraoui, Samira Sedira, Lucy Wadahm, Anne Giafferi , Nathalie Kuperman et Lydie Salvayre, lauréate du Prix Goncourt 2014 (Pas pleurer, Ed. Seuil) 

 Les textes jaillis de plumes prestigieuses seront soutenus de l'interprétation de hautes pointures de la scène:  

Saïd Amadis, Jean-Christophe BarcMarianne Basler Agnès Jaoui, Jacques Lassalle, Sophie Rodrigues, Nicolas Vaude, Dominique Blanc, Fanny Cottençon,Pierre-François Garel, Hammou Graia, Najid Oudghiri, Camille Rutherford, Delphine Rich, Hélène Babu, Valérie Bonnetton, Christophe Bouisse, Laurence Colussi, Marilù Marini  
 
C'est dire comme je vous engage à vous rendre séance tenante sur le site du Festival parisdesfemmes.blogspot.fr et à réserver vos places (non numérotées) en la billetterie du théâtre des Mathurins (Paris VIII) 0033 (0)1 42 65 90 00,  écrin de rêve d'un Festival en tous points convivial
 
Apolline Elter 
 

15 septembre 2014

Poires Pa(r)mpers

En cette période de sensibilisation aux productions -et dégustations - locales de pommes et de poires (voir notre carton rouge de lundi 8 septembre) nous délaissons un temps nos blondes pensées du lundi, pour vous donner quelques idées d'accommodements de nos variétés locales

Exit les melons de l'été, nous vous proposons d'accommoder leurs cousines automnales de jambon de parme 

Emmaillotez leurs quartiers de chair tendre , d'une mini-tranche de jambon supérieur et dégustez-les câlinement...

Quand je vous disais que j'abandonnais les blondes pensées, 

 

Apolline, Les pensées gourmandes du lundi

 

08 août 2014

Crrrrrimes et condiments

Crimes et condiments Un bon (roman) policier à se mettre sous la dent, en ce doux début d'août.

Nouvel épisode des enquêtes de Voltaire, à l'allure dangereusement gastronomique...

"Prenez un philosophe bien à point, faites-le mariner, lardez quelques victimes, laissez mijoter les suspects, assaisonnez de quelques scandales, pimentez l’intrigue, salez les rebondissements, saupoudrez de dialogues croustillants, enrobez dans un style onctueux et servez chaud.

En pleine révolution culinaire, Voltaire enquête sur les traces d’un assassin qui sème derrière lui tartes au cyanure et ragoûts à l’arsenic. L’aide de la brillante marquise du Châtelet, experte en recherches scientifiques, et de l’abbé Linant, fin gourmet, ne sera pas de trop pour rendre l’appétit aux gastronomes !
Après La baronne meurt à cinq heures, prix Historia, prix Arsène-Lupin et prix de Montmorillon, Meurtre dans le boudoir et Le diable s’habille en Voltaire, Frédéric Lenormand nous offre une nouvelle aventure truffée d’humour, savoureusement rehaussée de précisions historiques, nappée de bons mots ; un délice, un régal, une friandise."

Cet argument, vous le devez au site des éditions JCLattès..

Les palpitations gastronomico-cardiaques, vous ne les devrez qu'à vous...

Crimes et condiments. Voltaire mène l'enquête, Frédéric Lenormand, roman, Ed. JcLattès, février 2014, 337 pp

05 mars 2014

Paradoxe familial

Visuel Trois Nuage au pays des nénuphars.jpgTandis que les vacances scolaires poursuivent leur carrière, infusons , savourons un court et magique extrait du récit autobiographique de Nuage Rose, dont vous avez découvert chronique mi-février

"Enfin, le moment est venu de déguster le poulet! Commence alors le rituel qui célèbre le paradoxe familial: moins il y a de bonnes choses à manger,  plus il en reste. Chacun laisse et offre aux autres les meilleurs morceaux, prétendant qu'il n'a plus faim, ou qu'il n'aime pas la viande et qu'il préfère les os; ou bien, tout à coup, les pauvres morceaux de poulet ne trouvent plus grâce aux yeux  des convives, qui, l'air dégoûté, supplient presque les autres de les aider à manger leur part...[...] Ce cérémonial se perpétuera a-delà de la guerre et de la fin des misères, chacun continuant à choisir toujours les plus mauvais morceaux, en laissant aux autres les meilleurs, qui, à la fin du repas, restent au fond du plat..." 

 Trois Nuage au pays des nénuphars, Nuage Rose, autobiographie, Société des écrivains, 2013, 248 pp, 20 €

25 octobre 2013

A nice cup of tea

ll est des expériences gustatives qu'on aime partager: telle cette découverte de Special. T, LA machine à thé mise au point et sur marché par Nestlé. 

Soeurette de Nespresso, Special. T propose une trentaine de varié-thés et infusions (biologiques), soigneusement conditionnées dans des capsules opaques. Rapide de mise en marche, la machine reconnaît la capsule insérée et adapte la température de l'eau à l'infusion proposée.  Un filtre est fourni qui vous permet une eau de thé impériale, digne de la Reine d'Angleterre.

Un faible perso pour les infusions aux pamplemousse, Ice Mint, verveine citrus et red romance (pour le Pavillon), dont je ne peux plus guère me passer. ..Pour le reste, bien que je ne sois pas" très thé", je reconnais que le système est séduisant, qui évite les longues et amères macérations de thé.

Un bémol: conditionnement  et taille des capsules me paraît proche à générer des déchets excessifs. Celles-ci peuvent être restituées pour être recyclées mais les transporteurs ne les acceptent pas toujours. Une débauche d'emballages en carton procède du même gaspilage..

Un autre bémol - mineur - est que la vente se fait  par Internet et qu'il faut commander une quantité minimale de 80 capsules pour obtenir la gratuité des frais de port

En majeur, c'est  un achat que je ne regrette pas; le Pavillon non plus qui s'est vu octroyer (de ses deniers, rassurez-vous)   une nouvelle machine à thé et fait vibrer ses rencontres littéraires au diapason de délicieuses infusions.

In tea veritas

AE

PS: ce billet d'in-thé-rêt amorce votre semaine de vacances (congé de Toussaint) et dès lundi 28,  le rendez-vous quotidien d'une infusion extraite d'un ouvrage de la rentrée li -thé- raire...avant que d'entamer la semaine thé-matique consacrée à Camus....

06:52 Publié dans Gourmandises | Commentaires (2) |  Facebook |

04 juin 2013

Le livre de cuisine à offrir à un gourmand curieux de tout et surtout de recettes insolites

 

9782845678316.jpg

Sortir des sentiers battus aux sempiternels rougets, blanquette et fondants au chocolat...telle est la vocation de ce livre de cuisine à offrir, pionnier d'une nouvelle collection, elle-même  héritière des  Petit livre à offrir, dont nous vous avons déjà largement fait l'article...

 Ingrédients originaux (Poulet au foin), associations inédites ( Wok de porc au coca), procédés renversants ( Macarons aux cacahuètes et  au foie gras) techniques et rendus surprenants (poires pochées au curaçao)... tout fait eau au moulin de la cuisine créative , coquine,  humoristique.

Les lettres ne sont pas en reste qui se voient dotées d'un menu littéraire et d'une ardoise facétieuse - L'anchois de Sophie, L'oeuvre au beurre noir et Serrano de Bergerac....- tandis que la célèbre tirade du nez de Cyrano (d' Edmond Rostand)  est pastichée de façon tout simplement hilrarante.

Qui a dit que recevoir était un souci? 

Le livre de cuisine à offrir à un gourmand curieux de tout et surtout de recettes insolites, textes Raphaëlle Vidaling, recettes et photos de Gwen Rassemusse. Ed. Tana, avril 2013, 128 pp, 19,9 €

28 mai 2013

L'art de manger

Porter l'art de la table - et quelle table... - au rang de réflexion existentielle, voilà propos qui ne peut que nous plaire.

Conviant en un manifeste délicieusement illustré,  souvenirs de menus, dégustations, d'émotions culinaires, recettes, les ingrédients d'une passion vraie pour la table et l'hospitalité généreuse, bienveillante,  Jean-François Piège - chef doublement étoilé du restaurant éponyme - a également accordé sa sensibilité à celles de créateurs tout aussi convaincus: India Mahdavi, architecte et designer de l'Hôtel Thoumieux,  Mathias Augustyniak, concepteur, notamment de la carte glissée sous enveloppe (le rêve pour un blog comme le nôtre), Valérie Expert,  journaliste à la plume savoureusement caustique, Richard Geoffroy, caviste,  Joël Thiébault, l'André Lenôtre du XXIe siècle dont les "chou-fleur violet graffiti", "concombre épineux en fleur", " Chou coeur de boeuf"  ....  sont artistiquement mis en photos par Stéphane de Bougies et, cerise sur le gâteau, Xavier Darcos, qui célèbre, de beaux extraits littéraires, la poésie de la table

" Car le poème, comme l'assiette apprêtée, a un destin éphémère: un bon moment, un fragment à partager, tout beau tout nouveau, apprécié mais bientôt gobé" (Xavier Darcos) 

Le propos nous emballe. Nul doute que nous y reviendrons.

Belle dégustation

Apolline Elter

L'art de manger, Jean-François Piège, manifeste, éditions Autrement, mai 2013, 144 pp (illustré) , 18 €

 

 Hôtel Thoumieux - Restaurant Jean-François Piège

79 rue Saint-Dominique - 75.007 Paris

www.jfpiege.com / www.thoumieux.com 

30 décembre 2012

Petites leçons de cuisine à la truffe

9782873868246.jpg

S'il est un pari que Bénédicte Appels réussit en cette fin d'année, ...truffée de belles parutions, c'est d'à la fois nous donner envie de cuisiner cette rabasse qui fleure la bonne chère, jusqu'à nos oreilles mais aussi de découvrir la "Maison du Moulin", sise à Grignan (Drôme Provençale) , haut lieu de ses exploits....

Avec la complicité de Mireille Roobaert, qui signe une mise en images belle et raffinée, Bénédicte Appels nous livre les secrets du diamant noir,  ses différentes variétés, les façons de les accommoder. En vedette, bien sûr,  la Tuber Melanosporum, la fameuse truffe du Périgord,produite principalement dans le Sud-Est de la France....(+/- 2/3 de sa production) , "moelleuse en bouche", exhalant "un parfum de radis noir et de noisette."  L'hôtesse de la maison d'hôtes de charme les connaît bien, qui organise régulièrement des  séjours dédiés au précieux champignons, cours de cuisine, dégustations et promenades quêtes de truffes à la clef.

Sitôt le précieux tubercule acheté - encore faut-il ne pas se faire rouler dans la farine - il est aisé de réaliser les recettes proposées. Elles se déclinent, royales de simplicité, de l'entrée au dessert et même aux truffes..truffées. Ma sélection perso: la crème de mascarpone truffée, le croque-truffe, le paillasson d'asperges vertes, le carpaccio de rates et de saint-jacques, le tartare, la brouillade d'oeufs, les pâtes..... tous de truffes parés.

Des desserts sont aussi proposés qui marient la truffe aux glace, crème brûlée, coulant au chocolat, tiramisu, nage aux fraises et même l'affogato....

On ne demande qu'à tester...

Si possible avant la fin de l'année...

AE

Petites leçons de cuisine à la truffe. 50 recettes à la portée de tous, Bénédicte Appels - Mireille Roobaert (mise en   images), ed. Racine, novembre 2012, 144 pp, 22,5 €

06:26 Publié dans Gourmandises | Commentaires (0) |  Facebook |

29 décembre 2012

Le camion qui fume

cv camion qui fume.jpgCertains concepts font recette, tel ce "street food" importé des Etats-Unis par la Californienne Kristin Frederick.

Lancé depuis un an à travers les rues parisiennes , le Camion qui fume programme l'agenda de ses escales, via les réseaux sociaux.

 Et l'on se bouscule sous l'auvent de fortune pour déguster des hamburgers aux goûts variés et le plaisir d'une convivialité improvisée.

Des hamburgers dont la recette est désormais consignée dans un sympathique recueil, joliment illustré, déclinant à l'envi des saveurs nouvelles et parfois très raffinées , tels ces miniburgers à la truffe et brie de Meaux, ces burgers libanais, chiliens, végétariens.. d'agneau ou de homard farci...

Une fumée décidément bien savoureuse..

 

AE

 

Burgers. Les recettes du Camion qui fume, Kristin Frederick, Ed Tana, octobre 2012, 144 pp , 20 €

 

07 octobre 2012

Ce qu'il voulait dire

url (23).jpgtheiere-design-eva-solo-1l-rouge-1.jpg" La journée se passa sans encombre. Ils déjeunèrent sous le tilleul. La parmigiana qu'elle avait préparée la veille était délicieuse, basse comme elle avait appris à la faire à Ravenne, lors d'un voyage de recherche sur l'influence mongole en Europe. Peu d'aubergines, beaucoup de fromage, tomates et basiclic frais. Thomas appréciait, à la mesure de sa perception, profane et expéditive"

Ce qu'il voulait, Macha Méril, roman, Albin Michel, septembre 2012, 264 pp

29 mai 2012

Les contemplations gourmandes

Les_contemplations_gourmandes_hd.png150 ans après la publication des Misérables  (1862)et le banquet grandiose que l'éditeur - belge! - de Victor Hugo offrit pour célébrer le succès du roman, les Galeries Royales St-Hubert de Bruxelles, remettent le couvert, et organisent , ce jeudi 31 mai , dès 19 heures, un dîner 5 couverts dans la pure tradition des banquets hugoliens.

Renseignements et réservations sur le site : www.brusselicious.be

Concocté par le Centre de Gastronomie historique, en association avec Visit Brussels et le musée des lettres et des manuscrits, le dîner sera supervisé, en cuisine, par Florian V. Hugo, descendant en 5e génération de l'illustre poète.

Elite de la gastronomie française, qu'il représente en sa Brasserie Cognac de Manhattan, Florian V. Hugo publiait, fin 2011, un très bel ouvrage, dédié à son ancêtre et à une traduction contemporaine de trésors gourmands du XIX e siècle, intitulé, Les Contemplations gourmandes (ed. Michel Laffont) .

Coupant les recettes illustrées et fondantes, d'extraits d'oeuvres de Victor Hugo, liés à la table, de  citations, d'aquarelles et croquis de l'llustre écrivain, de souvenirs de son entourage mais aussi de magnifiques photos d'Hauteville House (Guernesay) , Florian V. Hugo nous offre un très beau livre, un livre de garde, qu'on se plaît à compulser mille fois.

Une plongée passionnante au sein des archives familiales qui se double d'un attrait gourmand immédiat, tant les plats sont présentés au goût du jour.

Pas de doute, de l'écrit au fourneau, bon sang ne peut mentir!

Apolline Elter

Les contemplations gourmandes, Florian V. Hugo, beau livre, Ed Michel Lafon, 2011, 181 pp, 29,95 €

agenda.jpg Le vendredi 1er juin, de 15h à 17 heure 30, Florian V. Hugo se prêtera à une séance de dédicaces  dans le Petit Salon de la Librairie Tropismes

Réservations souhaitées

Tropismes Libraires - Galerie des Princes 11 - 1000 Bruxelles

tel. 02/512.88.52 - fax 02/514.48.24

info@tropismes.com

www.tropismes.com

14 mai 2012

Le goût des lettres

"Ne me parlez plus des mes lettres, <ma fille>. J'en viens de recevoir une qui enlève, <tout aimable, toute brillante, >, toute pleine de pensées, toute pleine de tendresses: un style juste et court, qui chemine et qui plaît au souverain degré, je dis même sans vous aimer comme je fais. Je vous le dirais plus souvent, ma bonne, sans que je crains d'être fade en vous renvoyant les louanges que vous me donnez quelquefois avec profusion; mais je suis toujours charmée de vos lettres sans vous le dire. Mme de Coulanges l'est aussi toujours des endroits que je lui fais voir, et qu'il est impossible de lire toute seule. Il y a un petit air de Dimanche gras répandu sur votre dernière lettre, qui la rend d'un goût nonpareil. "

Paris, mercredi 9 mars 1672

Extrait de Madame de Sévigné - Correspondance (I) (mars 1646-juillet 1675) - texte établi, présenté et annoté par Roger Duchêne, Gallimard, La Pléiade  (1972)

29 avril 2012

Le tombeau du guerrier

theiere-design-eva-solo-1l-rouge-1.jpg9791090175037FS.jpg" Un thé rouge sombre arriva. Un seul regard au verre me fit regretter mon choix: la cuillère en fer blanc tenait droit dans le verre tant la boisson était sucrée. Dès la première gorgée de ce sirop avalée, le peu d'eau qu'elle contenait me ressortit par les pores. Je regardai, fascinée,ma sueur tomber en  gouttes épaisses sur le chapiteau corinthien de la reine de Palmyre. Je voulus les essuyer, un peu gênée; le temps de sortir un mouchoir, elles s'étaient déjà évaporées, comme si je les avais rêvées."

Le tombeau du guerrier, Marie-Eve Sténuit, roman, éd. Serge Safran, mars 2012, 192 pp, 17 €

14 mars 2012

A la table de Nohant, d'un libraire généreux et toqué

Dîner George Sand 030.jpg

L'hospitalité légendaire de George Sand et de sa table de Nohant, avaient trouvé âmes soeurs, ce jeudi 8 mars, en celle de Benoît Cloës (Le Libraire toqué), de Thierry Stasiuk (Chef toqué et professeur de cuisine),  et d'un atelier culinaire particulièrement inventif,  inspiré du terroir berrichon, de la vie et de la personnalité de la célèbre écrivain....

Dîner George Sand 029.jpg

Huit lecteurs de l'Evénement découvrirent, avec un bonheur assez contagieux, les étapes d'un menu roboratif - à l'instar de la cuisine de Nohant - ponctué d'une présentation (AE)  de George Sand, de Nohant et de ses illustres hôtes , Lizst, Marie d'Agoult, Alexandre Manceau, Edmond Plauchut , Flaubert,  Balzac, Alexandre Dumas fils, ... enrobé de l'écoute d'oeuvres pour piano composée par Frédéric Chopin à Nohant  

Dîner George Sand 032.jpg

Roulé à la manière d'un cigare - prisé par la célèbre Dame de Nohant - le pâté berrichon de l'entrée se mire dans le cendrier d'une savoureuse sauce infusée de ...feuilles de tabac.

Dîner George Sand 048.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dîner George Sand 033.jpg

Pédagogue, précis et avenant, Thierry Stasiuk distribue consignes et conseils à une tablée particulièrement concentrée.

Dîner George Sand 034.jpg

La gorge rendue légèrement.. râpeuse par l'ingestion de l'entrée, les convives dégustent avec entrain, les médaillons de veau aux morilles, nappés d'une sauce au Sancerre et accompagnés de pommes miettes.

Dîner George Sand 054.jpg

 

 

 

 

 

Dîner George Sand 052.jpg

Un dessert s'impose : le fameux  "poirat du Berry" évoqué par les biographes de George Sand, Evelyne Bloch-Daneau en particulier, chausson aux poires macérées dans du cognac et gonflé  en cours de cuisson,  de "crème prise".

Dîner George Sand 055.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son allure festive de galette des rois conclut une soirée des plus réussie, alliant en une joyeuse convivialité, chère à notre blog, le plaisir gustatif de la table et celui de la littérature.

Dîner George Sand 057.jpg

Gratifiés par Benoît Cloës  d'un pot de cette gelée de groseilles que George Sand distribuait à l'envi à ses amis, les participants regagnent la campagne namuroise et Bruxelles,  à l'heure précise où la romancière prenait congé de ses hôtes, pour se consacrer, ainsi qu' une large partie de la nuit,  à l'écriture...

AE

- Le Libraire toqué  - Rue du Marché, 3 - B-5000 Namur

Ouvert tous les jours de 10h à 18 heures (le mardi àpd 12h; fermé le dimanche)

Site web: www.lelibrairetoque.com

Contact: benoit@lelibrairetoque.be

- Partie littéraire: A la Table de la Littérature (Apolline Elter) - Contact via ce blog.

07 mars 2012

Bifteck

" La vie était un jeu que les enfants pratiquaient à merveille. Avec eux, il était invincible."

9782253161738FS.jpgVéritable invitation à la métaphore alimentaire, le roman de Martin Provost est saisi (ssant) de merveilleux. Un merveilleux alerte, surprenant, farci d'humour - masculin - de loufoque,  tendresse, surréalisme, ...

Quelle en est l'assiette?

Jeune boucher à Quimper, selon la lignée familiale des Plomeur, André affronte la Grande guerre et les longues ...queues des ménagères, célibataires éphémères.

Son dévouement surpasse celui de la chair bouchère et le promeut, d'un coup, à la tête d'une progéniture nombreuse: déposés par des mères peu enclines à essuyer les foudres d'un mari revenu de la guerre, sept couffins se succèdent  à la porte la boucherie, témoins d'une paternité qu'il va dès lors assumer avec le plus grand sérieux.

"Si André avait appris à se faire respecter d'un froncement de sourcils et aimer d'un simple sourire, il savait aussi d'un geste effacer toutes les craintes"

Il embarque sa progéniture pour l'Amérique à bord du Gretchen, un  Cornu de douze mètres de long, défiant tant la mer que  l'imagination du lecteur..

Un réflexion magique sur la paternité et l'esprit de famille  qui accouchera, en toute logique saugrenue, sur la conception d'un ....hamburger.

Une superbe découverte réalisée grâce à la sélection 2012 du Prix des lecteurs du Livre de Poche

A suivre

AE

Bifteck, Martin Provost, roman, Ed. Phébus 2010, Le Livre de Poche 2012, 122 pp.

pdl2012.jpg

23 février 2012

Pommes de terre - 100 délicieuses recettes

preview.jpgVous parler pommes de terre

Sur un blog littéraire?

Va falloir argumenter.

Je l'avoue, je n'ai pu résister:

- à l'historique qui vit apparaître les premiers tubercules, il y a de cela quelque 8000 années, aux "papas" incas, à la parmentière de d'Antoine-Augustin jusqu'à cette "frite" qui colle à notre belgitude comme un chewing-gum sur le revers d'une chaise

- à la nomenclature délicieuse, féminine (et parfois inconnue) de nos céciles, francelines, gourmandines, charlottes, nicolas, annabelles, plate de Florenville, victorias, milvas, marabels, exemplas, bintjes, ukamas...et prodigieuses vitelottes.

- à l'énoncé de leurs qualités nutritives et d'un label "Terra Nostra" dûment protégé,  si clairement exposé , judicieusement illustré, par l'auteur de l'ouvrage, Michel Boreux, ardent défenseur de la gastronomie ardennaise, propriétaire du complexe hôtelier, l'Auberge de la Ferme (à Rochehaut-sur-Semois), animateur de l'émission Table & Terroir, diffusée sur les ondes hertziennes de la région.

- à celui des recettes, fondantes, séduisantes, incontournables, provocantes...dans leur présentation photographiques.

A nous, à vous, les potiquet de moules, croustillants, tortillas,dauphines  et javanais de bintjes, rattes en sucettes, cannelloni, millefeuilles, velouté de vitelottes, madeleines, boulettes, brioches craquettes de victorias ou leurs samosas farcis aux ris-de-veau, sushis de cécile - elle en sera consolée - francelines soufflées -il me semblait bien -  et tarte tatin de foie gras.

Il ne fait pas de doute, la pomme de terre a recouvré ses lettres de noblesse

Apolline Elter

Pommes de terre - 100 délicieuses recettes par Michel Boreux - éditions Weyrich, février 2012 -  livre cartonné 226 pp - 29 €

21 février 2012

Une première table d'hôtes chez le Libraire toqué

Soirée 14 février Libraire toqué 016.jpgSoirée 14 février Libraire toqué 003.jpg

Charmant clin d'oeil à la Saint-Valentin, l'équipe du Libraire Toqué  (Namur) inaugurait, ce mardi 14 février, la première de ses tables d'hôtes

Dressée dans l'écrin gorgé de livres du sous-sol, la table accueillait dix convives - cinq couples - ravis d'ajouter aux délices d'un dîner d'excellence, l'écoute de quelques passages  littéraires de correspondance amoureuse (AE)  

Soirée 14 février Libraire toqué 010.jpg

Soigneusement sélectionnés par Damien Lambot (ViniD - Namur),  les vins accompagnèrent, en parfaite harmonie, chaque  plat d'un menu festif, particulièrement inventif...Soirée 14 février Libraire toqué 006.jpg

Dissimulée dans le coffre d'un polar au titre évocateur, la quenelle de brandade de morue au jus de chorizo, dentelle de parmesan à la ciboulette suscita l'adhésion de la tablée entière. La créativité de Thierry Stasiuk et de

Soirée 14 février Libraire toqué 004.jpg

Benoît Cloës n'a donc pas de limite.

Elle fut suivie d'une entrée triomphale de filet de loup rôti et macaronis farcis au beurre d'oursin, bisque de crustacés, ..coordonné de sauce vierge aux olives.

Un bref parcours de la littérature sous l'angle de la correspondance amoureuse pointa des extraits de lettres d'Héloïse à Pierre Abélard (XIIe siècle) , Ninon de Lenclos - soi-disant.. - à Charles de Sévigné, avant que d'attaquer, avec le plat de résistance - un pavé de boeuf au beurre moussant, jeunes pousses et crème iodée - les amours orageuses de George Sand et d'Akfred de Musset, éphémères "amants de Venise"

Soirée 14 février Libraire toqué 009.jpg  Le dessert, de bugnes à la fleur d'orangere, bananes caramélisées, glace au miel et verrine de mangue constitué,  ses lettres codées, délicieux jurons et mots tendres du XVIIIe siècle, généreusement communiqués par Catherine Guennec (Espèce de savon à culotte, First éditions - voir billet de faveur en vitrine du blog) leva des transports d'enhousiasme ...et l'ovation générale de l'équipe des chefs descendue en cave.

Soirée 14 février Libraire toqué 017.jpg

A suivre!

AESoirée 14 février Libraire toqué 011.jpg

 Le Libraire Toqué - Rue du Marché, 3 - 5000 Namur

Tél.: 0032 81.65.65.30

www.lelibrairetoque.be