Web
Analytics Made Easy - StatCounter

16 décembre 2017

Marguerite Yourcenar - Croquis et Griffonnis

 ACH001924056.0.580x580.jpg

 Marguerite Yourcenar annotait volontiers ses écrits - de quelque nature qu'ils fussent -  d'observations diverses, de dessins..  Ce qu'on appelle ses marginalia. 

 

 Une base de comparaison avec les dessins de Marcel Proust, ceux de Jean Cocteau et, dans le chef des cours que nous dispensons,  ceux que les artistes Félicien Rops et René Magritte introduisaient dans leur courrier.

Spécialiste de la littérature anglo-saxonne (Brontë, Wilkie Collins, …) -  elle enseigne à Harvard - l'Américaine Sue Lonoff de Cuevas s'est penché sur ces "griffonnis" , non pour leur qualité artistique - soulignons qu'il y en a de très beaux  - mais pour les valeurs symboliques qu'ils véhiculent et les précieux (r)enseignements littéraires et biographiques de ce "journal graphique

"  Pourquoi (...) leur accorder cette importance? Parce qu'ils peuvent éclairer ses centres d'intérêt, élargir le champ de ce que nous savons de ses préoccupations, apporter des clés sur ses méthodes de travail, ses premiers jets et leurs corrections,  et même inciter des lecteurs à reconsidérer leurs  hypothèses à propos de son œuvre. Au-delà des implications sur son écriture, ces dessins offrent une base de comparaison."

Si l'on peut évoquer pour ces derniers le concept de Mail-Art, d'art épistolaire, ce n'est pas le cas pour Marguerite Yourcenar : ses illustrations visent davantage ses manuscrits, tapuscrits, dédicaces .. que son courrier proprement dit.

N'empêche, c'était chez elle une vraie manie que de tout annoter 

A travers ses dessins, l'ordonnance esthétique, calligraphique, ....et même créative -  songeons à cet abat-jour décoré de textes -  de ses productions graphiques, c'est l'inconscient de Marguerite Yourcenar que nous pénétrons. Au-delà du simple enseignement sur sa méthode de travail, nous est offerte une fenêtre sur son âme. Il serait dommage de s'en priver , d'autant que l'écrivain en jaillit plus humaine, moins académique.

Nous nous pencherons - la découverte de l'essai nous y invite - sur l'évolution graphologique de son écriture.  L'étude procédera de la même logique

 

Apolline Elter 

Marguerite Yourcenar – Croquis et griffonnis, Sue Lonoff de Cuevas, essai traduit de l’américain par Florence Gumpel, Ed. Le Promeneur, novembre 2008,  192 pp

14 décembre 2017

Hospitalité paradoxale

 Marguerite Yourcenar cultivait certaines amitiés, guère les mondanités. Ce n'est pas lui faire offense que de le constater. Elle avait du reste la brouille assez aisée.... Rappelons-nous son courroux de se voir déranger en son antre par Elvire de Brissac, jeune écrivain en 1977  et surtout , crime de lèse- courtoisie, de découvrir la description peu amène que son invitée indélicate opérera  de Grace Frick, sa compagne.

D'aucuns sont plus discrets, plus modestes, tel le Canadien Yvon Bernier, véritable aficionado de l'écrivain qui, se rendant à Monts-Déserts, n'ose signaler sa présence à son idole.  Il le lui signifie après son séjour de 1974 dans les parages. Marguerite Yourcenar l'en gourmande aussi gentiment qu'elle l'en félicite. Ils deviendront amis à vie.

  Yvon Bernier et MY.jpg

«  Je ne puis trop vous dire combien j'ai apprécié les sentiments de discrétion et de véritable modestie (pour moi suprêmes vertus, en quoi je ne suis pas d'accord avec mon siècle) qui vous ont incité à ne pas me faire signe pendant votre séjour à Northeast Harbor où vous étiez pourtant venu voir "mon décor". [ ... ] Néanmoins, puisque vous aviez pris la peine de venir, j'ai un peu regretté que vous ne m'ayez pas donné un coup de téléphone. Nous aurions trouvé le temps d'un moment de conversation et d'une tasse de thé ou d'un verre de bière au jardin-.»

 Extrait de Marguerite Yourcenar, Archives d’une vie d’écrivain,  Achmy Halley, beau livre, catalogue d’exposition, Ed. Snoeck, nov. 2015, 120 pp

13 décembre 2017

"Qu'il eût été fade d'être heureux"

61334.jpg

Edition revue et augmentée de la première édition de 1998 (Ed Racine) cette enquête menée par notre compatriote Michèle Goslar, fondatrice du Centre International de Documentation Marguerite Yourcenar,à Bruxelles, couvre quelque dix ans d'investigations en Belgique, France, Grèce, Etats-Unis, sur les traces de la célèbre écrivain

En résulte une biographie intime - tant que faire se peut  - de Marguerite Yourcenar, de sa famille, amis, amants, son père,  son demi-frère, ses bonnes, "Francoeur", Andreas Embiricos, Jerry Wilson, Grace Frick... qui apporte des éléments neufs aux publications déjà existantes.

Révèle une passion toujours active, jamais démentie de Michèle Goslar pour l'oeuvre yourcenarienne

Décidément Marguerite Yourcenar a fédéré bien des engouements supérieurs.

Yourcenar Biographie, "Qu'il eût été fade d'être heureux", Michèle Goslar, essai, Ed. L'âge d'homme - Côté belge, 2014, 446 pp



09 décembre 2017

Marguerite Yourcenar - Carte d'identité

9782213687315-001-T.jpeg

   Pour évoquer les vie, personnalité et oeuvre complexes de la célèbre écrivain, Henriette Levillain, professeur émérite à Paris-Sorbonne a choisi un angle d'approche à multiples entrées, celles qui constituent tant son identité que la signature de ses écrits.  

   Amie des animaux , aristocrate, écologiste, écrivain, femme .. à part,  franco-américaine, libre d'esprit et de carcan, .. Marguerite Yourcenar était une prolixe épistolière. Sa résidence de Petite Plaisance,  dans le Maine (USA) rendait impérative la correspondance avec famille, amis et éditeurs restés de l'autre côté de l'Atlantique 

Nous ne pouvons que nous en réjouir et célébrer une lecture hautement instructive

Apolline Elter

 Yourcenar : Carte d'identité, Henriette Levillain,  biographie, Ed. Fayard, 2016, 206 pp

08 décembre 2017

Coup d'envoi - point de grâce- de la semaine d'hommage à Marguerite Yourcenar

r-MARGUERTIE-YOURCENAR-large570.jpg

La célèbre écrivain, académicienne - elle fut la première femme élue sous la Coupole  - décédait voici trente ans, le 17 décembre 1987. Elle avait 84 ans; son agenda fourmillait encore de projets.  

Nous  lui rendrons hommage, célébrons son écriture, son élégance verbale et quelques extraits de missives, toute la décade durant

Avec à la clef, la découverte d'une riche - certes complexe - personnalité

Vous en serez conquis.

Apolline Elter 

14 novembre 2017

C'est parti, Yourcy

Que la célèbre - et respectée - Académicienne me pardonne ce surnom: l'étude intense de sa correspondance me l'a rendue, sinon familière,  particulièrement attachante.

Aujourd'hui est grand jour qui nous voit entamer les tables rondes consacrées à la femme des lettres. 

Une approche vivifiante, démythifiante.. .que je vous recommande, assortie, why not, d'une nice cup of tea  - Meert, s'entend - en notre salon Marquises 

 

Yourcy blog.jpg

15 octobre 2017

Le Che quitte Cuba

FIC133850HAB0.jpg

theiere-design-eva-solo-1l-rouge-1.jpgLa longue et poignante lettre de démission que Che Guevara adresse à Fidel Castro  (1965) et, à travers lui, à tout le peuple cubain contient en un passage bref, l'essence de la vocation guévarienne

" D'autres terres dans le monde réclament la contribution de mes modestes efforts. Je peux faire ce qui t'est refusé, du fait de tes responsabilités à la tête de Cuba, et l'heure est venue de nous séparer."

 

S : Che Guevara- Le temps des révélations, Jean Cormier, essai, Ed. du Rocher 1995,  6e éd.,  augmentée, sept. 2017,  540 pp

10 octobre 2017

Zoli Zola

IMG_0574 (002).jpgNous démarrons aujourd'hui dix octobre, le cycle d'étude de la  correspondance d'Emile Zola (1840- 1902) . Celle-ci est généreuse, abondante, obéissant la plupart du temps  au principe de transparence cher au grand écrivain.  Il nous invite à la découvrir; je vous invite à constituer de joyeux comités ( de 6 à 10 personnes) pour rejoindre les Salon des Marquises et Pavillon de la Littérature,  au gré de deux modules de deux heures et de jeudis vitaminés.

Nous apprendrons que la correspondance est

- vivier d'amitié

- laboratoire d'écriture

- complice de cette bigamie qui lui fera aimer deux femmes - Alexandrine et Jeanne - et ne jamais les renier.

Ses lettres ouvertes nous mènent au célébrissime " J'accuse" , (13 janvier 1898) et à l'accompagner dans son exil londonien.

Le père des Rougon-Macquart est gigantesque,  fascinant; l'épistolier ne l'est pas moins

Pour toute précision, contactez-moi, via l'onglet " Me contacter" 

Apolline Elter 

12 septembre 2017

Oscillation existentielle

Tesson.jpgUn journal intime est une entreprise de lutte contre le désordre. Sans lui, comment contenir les hoquets de l'existence ? Toute vie est une convulsion : on passe une semaine au soleil, une autre dans l'ombre, un mois dans le calme plat, un autre dans la vague, et ainsi fusent les années avec l'illusion, à la fin, que tout fut chapeauté par un principe unique, un motif général, un « cadre de direction 1>, diraient les petits patrons. Quelle foutaise! En réalité, personne ne tient sérieusement son cap. Et ceux qui le prétendent ne se sont jamais retournés sur leur sillage

 

Ains'Incipit le Journal 2014-2017 que l'écrivain voyageur, rebelle par tradition familiale , nous dévoile, sorte de longue missive adressé à lui tant qu'à nous. Nous reviendrons sous peu sur le sujet et souvenir d'une rencontre père-fils .. hors pair

A Elter

Une très légère oscillation, Journal 2014-2017, Sylvain Tesson, Ed.  Equateurs, mai 2017, 232 pp

17 janvier 2017

L'excentricité du docteur Gachet vue par Vincent Van Gogh

téléchargement (19).jpg

  "(...) J'ai vu monsieur le docteur Gachet qui a fait sur moi l'impression d'être assez excentrique, mais son expérience de docteur doit le tenir lui-même en équilibre en combattant le mal nerveux duquel certes il me paraît attaqué au moins aussi gravement que moi. "

 La  valse des arbres et du ciel,  Jean-Michel Guenassia, roman, Ed; Albin Michel, août 2016, 300 pp

17 novembre 2016

Rilke. Une existence vagabonde

9782213636238-001-X.jpeg

" Car ma force réside également en ceci que je ne réfrène pas en moi les plus secrètes forces."  

 Enoncée en français, cette sentence stigmatise la complexité d'approche de Rainer Maria Rilke .  Catherine Sauvat s'est attelée à la tâche,  qui produit une juste relation de la vie du poète, de son tempérament et de ses relations aux femmes.

Né à Prague, le 4 décembre 1875, René est enfant sur-couvé d'une mère, Phia ( Sophie) qui ne se remet pas de la perte de son premier enfant.  Il est traité en fille. La séparation de ses parents constitue un premier drame dans le parcours de l'enfant, aussitôt suivi d'une épreuve qui le marque à vie: une scolarité dans une école militaire dont il ne s'extirpe que grâce à son "état maladif permanent." Il en veut désormais à sa mère de lui avoir fait vivre cet enfer et se rapproche de son père: un rapport affectueux lie désormais les deux hommes.

Conditionné dans son rapport aux femmes par sa relation destructive à sa mère, René, devenu "Rainer" par suggestion de Lou Andreas-Salomé multiplie les conquêtes et mises sous protection. Mais il se lasse tôt des premières et ne sait comment s'en défaire, maintenant un ersatz de tendresse par voie épistolaire.. .Une désinvolture qui créera bien des blessures. Quant aux secondes, de la trempe de Lou, de la Princesse de Thurn und Taxis et même Clara Westhoff, qu'il épouse en 1901, il profitera allègrement de leur maternelle sollicitude.

Car c'est un trait - et non des plus sympathiques - du poète que de se laisser entretenir - songeons à son mécène, le banquier Karl von der Heudt - d'être de toutes les mondanités, tout en revendiquant une solitude bien orchestrée. La pratique de la correspondance vient souvent en aide à cet "épistolier intarrissable" , qui lui permet de garder le lien tout  en maintenant une nécessaire distance. C'est le gage de sa liberté.

"Ses lettres composent bien une parfaite échappatoire à sa propre vie, elles favorisent sa solitude et le protègent des intrusions non désirées. Elles forment un complément idéal à ses relations amicales, ou amoureuses, car elles jouent sur la promesse et l’attachement, mais ne le lient nullement. Dans son isolement volontaire, le courrier reçu lui apporte une bouffée de l’extérieur ; il épanche de cette manière sa soif et son manque de l’autre. En outre, lors de ses voyages, il peut communiquer au rythme qui lui convient."

Epris tant de voyages que de femmes,  le poète aime puiser dans un certain mal -être le secret d'une plume qui, aujourd'hui encore suscite bien des passions.

Rainer Maria Rilke s'éteint à 51 ans, frappé par une leucémie.

Rilke. Une existence vagabonde, Catherine Sauvat, biographie, Ed. Fayard, sept.2016, 264 pp

20 septembre 2016

Maman Marthe-Poule, suite et fin

 verhaeren_marthe_massin_large.jpg

J'évoquais mardi passé, les recommandations maternelles que Marthe Massin fait à Stefan Zweig dans le soin à apporter à son cher mari, Emile. 

La tournée de conférences en Allemagne et Autriche fut un succès, Emile est bien rentré, Marthe est soulagée

Elle écrit à Stefan (depuis Bruxelles, le 19 mars 1912) :

 Mon cher Zweig,

             Verhaeren est rentré avant-hier, avec un gros rhume, mais très bien portant quand même.

            Il raconte son voyage avec beaucoup cl’ enthousiasme, et il ne cesse de me redire, ce que chacune de ses lettres m’avaient déjà dit : que vous avez été pour lui un ami sûr, dévoué et aimant, et que si son séjour en Allemagne a été exempt de toute corvée, et de tout ennui, c’est surtout à vous qu’il le doit.

             Tout cela, je l’avais pressenti, mais je comprends que vous avez fait plus encore que ce que mon affection – si exigeante quand il s’agit de lui – avais osé vous demander.

Et notre chère Marthe d'inviter dès que se peut Stefan Zweig au "Caillou" (-qui-bique) pour le gâter à son tour et lui prouver leur amitié "grandie"....

    Source: Verhaeren – Zweig. Correspondance. Edition établie par Fabrice van de Kerkhove, Ed Labor, 1996, coll. Archives du futur, 608 pp

 

ea6a9e6b2c4308660df46ec803787681.jpg

Mar-dites-moi, Emile Verhaeren

Du 12 juillet au 27 novembre 2016 (centenaire du décès du poète) , vous aurez rendez-vous chaque mardi pour des billets, infusions,, extraits de lettres ,  chroniques , ....relatifs au chantre du vitalisme.

 

06 septembre 2016

Emile Verhaeren, L(homme des lettres - démarrage des tables rondes

Scan0001.jpg

RAPPEL DE  RENTREE

 

2016 célèbre le centenaire du décès tragique d’Emile Verhaeren, le 27 novembre 1916.

La gloire de l’illustre poète dépassait largement les frontières de notre pays. Le survol de sa correspondance  encrée d’amitié pour Théo Van Rysselberghe, Stefan Zweig, Richard Dehmel, Rainer Maria Rilke,  LM le Roi Albert et la Reine Elisabeth de Belgique, …,  ancrée d’amour pour  Marthe Massin, son épouse, nous révèle l’homme de lettres sous un jour particulièrement vivant...

Des tables rondes, oblongues, conférences, ... s'organisent dès à présent, qui vous permettront d'approcher, en son intimité,  l'homme des lettres, de parcourir les pages d'un  vert livret , spécialement pour vous concocté ( Illustration :dessin de Félix Valloton) 

Pour tout renseignement, cliquer sur l'onglet: Me contacter.

Point ne le regretterez.

04 septembre 2016

Donc c'est non

theiere-design-eva-solo-1l-rouge-1.jpgproduct_9782070149766_195x320.jpg

A Franz Hellens [recommandée]  - 13 septembre 1952

 

   Cher Ami, 

 

   J'ai fait mille chambres d'hôtel et cabines de navire, depuis; et je brûle toutes les lettres,  souhaitant qu'on en fasse autant des miennes. Vite, frottez une allumette. En tout cas, ne les publiez pas.(...)"

 

Donc c'est non, Henri Michaux. Lettres réunies, présentées et annotées par Jean-Luc Outers, Ed Gallimard, février 2016, 208 pp

 

03 septembre 2016

L'Intime Festival- chapitre 4

téléchargement (21).jpg

 Je ne puis décidément que me réjouir que L'Intime Festival ait postposé d'un week-end son agenda.

Outre la lecture-spectacle épistolaire, offerte par Edouard Baer, je vous en parlai, hier..., je me rendrai avec joie et conviction à la rencontre menée autour de Jean-Luc Outers et de son édition de la correspondance d'Henri Michaux, Donc, c'est non (Ed. Gallimard, 2016) - Elle aura lieu à 15h30 en l'amphithéâtre. 

 product_9782070149766_195x320.jpg

Curieux personnage que le père de Plume. Rétif à toute notoriété-   " Cinquante procès ne me rendraient pas un visage inconnu." -  culte de sa personne, publication de photo, proposition de prix littéraire, d'appartenance à un groupe - il refuse  tout net l'étiquette du surréalisme - de publication dans la  prestigieuse Pléiade,  ... et bien évidemment d'édition de correspondance.... Henri Michaux passe son temps à refuser toute proposition...

Nous infuserons,  demain, à 17 heures,  l'extrait d'une lettre, à l'occasion de notre High Tea dominical.

Donc c'est non, Henri Michaux. Lettres réunies, présentées et annotées par Jean-Luc Outers, Ed Gallimard, février 2016, 208 pp

 

12 août 2016

Dernière lettre à Théo

9782742786473.jpg

" La police m'enfermer à l'hôtel-Dieu. Mon atelier est mis sous scellés. J'ai mangé mes tubes pour me déguiser en tableau et voilà que mes tableaux deviennent dérangeants, eux aussi, comme s'ils pouvaient aller au café de la Gare boire cinq absinthes d'affilée et faire du scandale !"

La mort, conséquence du suicide supposé de Vincent Van Gogh, le 29 juillet 1890, aura fait couler bien de l'encre, nourri bien des supputations. La rentrée littéraire nous en propose une nouvelle interprétation, des plume et conviction de Jean-Michel Guénassia, La valse des arbres et du temps  (Ed. Albin Michel) - Vous en aurez chronique sur votre blog préféré..

La vraie dernière lettre de Vincent à son frère Théo date du 24 juillet; il ne l'a pas envoyée. Elle est retrouvée sur son corps, en pleine agonie,  le 27 juillet.

Qu'à cela ne tienne, le romancier Metin Arditi, s'est plu à la réécrire voici quelque huit ans, la nourrissant de son propre imaginaire, d'éléments purement fictifs - tel ce portrait de Marguerite Gachet, buste dénudé, .. - et des pensées, blessures enfouies, .. qu'il prête au célèbre peintre.

Il convia son cousin, Pierre Arditi, à en faire lecture, de sa voix chaude et .. convaincante. 

Dernière lettre à Théo, Metin Arditi, livre audio lu par Pierre Arditi, Actes Sud, 2009 - 44 pages - 22 plages - durée :47' 33''

08 août 2016

Le temps des cerises

 

9782709642736-G.jpg

 " Ô Missy, les cerises à Marseille en ce moment! Je n'en ai mangé des pareilles que chez moi, autrefois. Elles sont énormes, tendres, gonflées, on les cueille sans soin avec les branches, de sorte que j'ai presque le plaisir de les cueillir, et elles ne font qu'un saut de l'arbre à la table, sûrement, leurs queues sont fraîches et vertes, et elles sont sucrées."

Lettre de Colette à la Duchesse de Morny, citée par Remi Duchêne, L'embarcadère des lettres, essai, JC Lattès, mars 2013, 512 pp

17 juin 2016

Le calepin du caleporte

photo.JPG

Vous êtes des milliers qui poussez chaque jour, mois et année la porte - virtuelle - de ce blog

Juste un peu moins qui, dans les murs du Pavillon .. de la Littérature , venez goûter de ses tablées d'actualité littéraire et de correspondance des (grands) écrivains.  Lesquelles se déclinent,  Vuitonnette oblige, également extra muros, de Louvain-la-Neuve à Bruxelles, en passant par Grignan et  Paris  et quand TGV et Thalys accordent à leurs rails de fer  quelque événement littéraire.

Juste un peu plus qui sollicitez le programme ..d'enfer que je vous concocte dès la rentrée de septembre.

Je vous le livre sans hésiter:

 Le cycle "4 L" d'actualité littéraire vous ouvre ses portes à quatre moments-clefs de l'année pour évoquer:

- La rentrée littéraire

- Les grands prix de novembre et (belles) parutions de la fin de l'année

- La rentrée de janvier (2017 - oui déjà - que la santé vous soit exquise)

-  Les parutions du printemps et les lectures pochées, audiolivresques de l'été.

 

Le cycle " La lettre dans tous ses états",  consacré à la correspondance des grands écrivains portera ses lunettes sur celles de :

- Emile Verhaeren, l'illustre et belge poète, pour un portrait intime de "L"homme des lettres", voici cent ans décédé

- Simone de Beauvoir, voici trente ans décédée. Nous nous pencherons sur ses amours transatlantiques avec Nelson Algren et la merveilleuse correspondance générée

Enfin et hors littérature, dans l'espoir que le musée de Nogent-sur-Seine ouvre enfin ses portes

- Camille Claudel , de la sculpture à la lettre.

 

 Des rencontres ponctuelles sont prévues qui ouvriront missives et serrures, sur les grands noms de la littérature, à savoir Colette, Une femme qui goûta la vie par tous ses sens-  La marquise de Sévigné, Une épistolière avant la lettre - Les (longs) courriers d’Antoine de Saint-Exupéry-Les tables d’écriture de George Sand et l’hospitalité légendaire de Nohant , la correspondance-modèle de la comtesse de Ségur, enjouée et  fiévreuse, de Stefan Zweig sans omettre Marcel Proust, Gustave Flaubert, Victor Hugo, Marguerite Duras, Denis Diderot, Jean-Jacques Rousseau,  La Grande Guerre 1914-18, Genèse et histoire de l’épistolaire, les petits plis de l’amitié, correspondances mères-filles,  etc…

 C'est dire comme il y a du pain

Sur la tranche sur vos calepins

 

 Pour toute précision, cliquez sur l'onglet "Me contacter"

09 juin 2016

Jacques Maritain et Emmanuel Mounier

 FIC115332HAB40.jpg Une  édition de correspondance est toujours un événement

Votre blog préféré ne prétendra pas le contraire

Dévoué, comme il l'est, à l'épistolaire.

Ce jeudi 9 juin salue donc l'édition intégrale - plus de deux cents lettres - de la correspondance  d'une dizaine d'années (de 1929 à +/- 1940 ) entre deux philosophes catholiques, Jacques Maritain  (1882-1973) et Emmanuel Mounier (1905-1950), son cadet de vingt-trois années. Tête pensante du personnalisme et fondateur de la revue "Esprit", Emmanuel Mounier voue une affection très respectueuse à son aîné) passant très progressivement du "Cher Monsieur" à "Bien cher ami", summum de ce que la familiarité peut endurer.

Véhicule d'idées, d'ouvertures spirituelles  et de confrontations, parfois complexes, la correspondance est facteur essentiel dans l'amitié des deux hommes.

De Grenoble, Emmanuel Mounier écrit le 15 avril 1940 à Jacques Maritain parti aux USA

" Bien cher ami, 

Etes-vous revenu d'Amérique ? Quels silences la guerre établit dans les plus sûres amitiés! (Mais elles ont cette assurance - même pour les contrôler )(..) "

La riche couverture de l'édition range illico celle-ci dans catégorie des beaux livres

AE

Correspondance de Jacques Maritaini & Emmnauel Mounier,  édition établie, annotée et présentée par Sylvain Guena, juin 2018, 472 pp

08 juin 2016

Intercession

lettre Ellen Key 1915.jpg

 

La visite de l'exposition consacrée au centenaire d'Emile Verhaeren, Un poète pour l'Europe (musée Emile Verhaeren de Sint-Amands jusqu'au 27 novembre*) m'a donné à découvrir une lettre particulièrement intéressante - j'en ignorais l'existence.Elle tend à calmer l'animosité qu'a nourrie le poète pour son jeune et fervent  ami, l'écrivain autrichien Stefan Zweig, sitôt la guerre de '14 déclarée.

De son écriture grande et lancée, la féministe suédoise Ellen Key enjoint Emile Verhaeren de modérer son sentiment anti- allemand:

" Tous les Allemands ne sonnent pas comme ceux qui donnent le ton au chanson . Notre ami Stefan Zweig souffre actuellement  de vos mots contre vos amis allemands. Vous cher Verhaeren, saura distinguer entre l'Allemagne de Prusse  et celle de Goethe."[sic]

La lettre est datée du 8 mai 1915

J'ignorais que Zweig, traumatisé par l'attitude de Verhaeren et son silence, eût bénéficié de si brillante intercession.

Je l'intègre illico dans les cours sur la correspondance des deux écrivains.

* Bientôt un compte rendu de visite sur ce blog.

18 avril 2016

Déclaration d'amour David-Néelienne

Je vous ai mainte fois entretenus d' Alexandra David-Néel , la célèbre aventurière. Cette dernière n'était pas précisément faite pour la vie conjugale. Voici une (sorte de) déclaration d'amour qu'elle adresse à son mari, Philippe Néel, tandis que dans l'eau s'infiltre dans le gaz conjugal: 

 

correspondance-avec-son-mari---1904-1941-24890-250-400.jpg 

   Je sais ce que tu vaux, va, mon Ami. Ce que tu vaux physiquement et  mentalement.  Je n’ai jamais rencontré parmi mes nombreuses  connaissances un mari  aussi « satisfaisant» que toi. Une femme ne peut guère souhaiter mieux, la perfection n'étant pas de ce monde. Je n’ai jamais, une seule minute, regretté de t’avoir épousé. Tu le sais bien. Je t'aime très sincèrement, je crois que  tu es la seule personne au monde pour laquelle pour laquelle j'ai vraiment  de l’'attachement, mais je ne suis  pas faite pour la vie conjugale.

L'extrait de lettre est daté du 11 août 1914, glissé dans une lettre de la veille.

Alexandra David-Néel. Correspondance avec son mari – Edition intégrale 1904-1941, Ed. Plon  sept. 2000, 946 pp

13 avril 2016

Simone de Beauvoir et les femmes

Ltéléchargement.jpg L"essai est à charge: il met en exergue l'ambiguïté que présente Simone de Beauvoir dans sa relation aux femmes, les nombreux paradoxes qu'elle assuma tant bien que mal, assortis quelques fois, de dénis.

Difficile pour le lecteur d'arrêter une vraie opinion sur la chantre mythique du féminisme.

Précieux pour lui de déceler la fragilité enfouie sous le masque. De ne pas prendre le récit de ses mémoires pour (unique) monnaie comptante.

De se poser, somme toute, des questions...

Ne pas les résoudre

Et laisser à l'auteur le mot de la fin: "Unique, elle le fut, sans dépasser le profond clivage entre son coeur de femme et son cerveau d'homme!"

Simone de Beauvoir, Marie-Jo Bonnet, essai, Ed. Albin Michel, nov. 2015, 352 pp

 

12 avril 2016

Le Paris de Jean-Paul Sartre et de Simone de Beauvoir

2842773144.jpg

 Les noms de Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre sont aussi indissociables que le couple l'est de Paris.

Ce très bel ouvrage, richement illustré, nous promène de Montparnasse au Luxembourg, à Saint-Germain-des-Prés, avec retour à Montparnasse parmi les lieux fréquentés, les hôtels, appartements, studios, ... habités par le couple mythique - du reste, souvent séparément.

Ce n'est pas le moindre de ses paradoxes.

Les postes hors Capitale, mobilisation, voyages nombreux hors France et continent, ramèneront inlassablement les amants vers Paris de leurs naissances respectives, de leur dernière (et commune demeure) du cimetière duMontparnasse.

En cette semaine d'avril consacrée au double anniversaire des décès de Jean-Paul Sartre, le 15 avril 1980 et Simone de Beauvoir, le 14 avril 1986 -   je ne vois meilleure entrée en matière....

A Elter

Le Paris de Jean-Paul Sartre et de  Simone de Beauvoir, Jean-Luc Moreau, beau livre, Ed. du Chêne - 2002, 170 pp

05 avril 2016

La pauvre petite Belgique

Il semble que vous y prenez goût. Voici un nouvel extrait de la correspondance d' Alexandra David-Néel , la célèbre aventurière, à son mari, Philippe Néel. La guerre sévit, qu'elle vit à distance, en sa lointaine Asie.  L'occasion d'une belge nostalgie à l'égard d'un pays qui l'a vue grandir...

 Nous ne pouvons nous empêcher de vibrer à ces évocations...

correspondance-avec-son-mari---1904-1941-24890-250-400.jpg 

Lachen Gömpa, 25 novembre 1914

  (…) Ah ! tu dis vrai quand tu parles de ma tristesse en songeant à la pauvre petite Belgique. Pense que je connais presque tous les endroits dont les noms obscurs paraissent dans les journaux. Ce sont parfois de minuscules bourgades, mais à beaucoup d'entre elles sont attachés, pour moi, des souvenirs d'enfance. Pauvre Louvain, surtout. Je connaissais par cœur tous les pavés pointus dela ville. Et Malines! et Vilvorde! et Termonde ! et Bruxelles surtout où j'ai passé seize ans de ma vie, où est mort mon père! ...
  Je ne puis imaginer, je ne puis admettre que les Allemands s'installent là. Le jeune roi se montre très brave à ce qu'il semble. Il doit avoir ses neveux dans les deux camps. Ses sœurs sont mariées l’une en France (la duchesse de Vendôme), l'autre en Allemagne, femme d’un Hohenzollern. (…)

 

Alexandra David-Néel. Correspondance avec son mari – Edition intégrale 1904-1941, Ed. Plon  sept. 2000, 946 pp

16 février 2016

Paul Claudel patriarche

Dans une lettre adressée à Marie Romain-Rolland (1949), Paul Claudel exprime sa joie de patriarche:

«Les enfants commencent d'arriver. Le matin, avant de partir Pour la messe, c'est un grand bonheur pour moi de regarder tous ces bols rangés. Rien ne manque à notre plénitude. Le Vieillard et sa femme, les enfants, filles et gendres, les petits-enfants et le dernier, Daniel, pétri de neige, de rose et de lumière, blond comme le soleil levant. Et dans l'écurie il y a le cheval et les vaches, le cochon, les poules et les lapins, et même le chien, un gros briard tout hérissé de poils noirs, qui fait la joie des tout-petits! Quelle bénédiction que tout cela dans une espèce de solennité ! »

Extraite de 

Camille et Paul - La passion Claudel, Dominique Bona, biographie, Ed Grasset, 2006, 410 pp

30 janvier 2016

" Je vous dirai, cher ami..."

téléchargement (5).jpg"Il faut  convenir que je suis une bien bonne personne. Je t’ai un peu grondé avant-hier, et cela m'a mise mal à l'aise toute la journée d'hier, et cependant j'avais raison d'être mécontente, et, mon ami, c'était mal à toi de m'avoir causé ce petit chagrin. Après tout, c'est toi qui m'as rendue si difficile, qui m'as habituée à tant de délicatesse dans l'amour, à tant de  de confiance. Dans une union comme la nôtre, tout est senti, tout est apprécié; et les légers nuages qui s'élèvent entre nous seraient, à coup sûr, le beau temps de tous les autres »

Ainsi s'exprime Claire de Vergennes, comtesse de Rémusat qui,  d'Aix la Chapelle, ce 12 août 1808, gourmande  son époux, Auguste, Premier Chambellan de l'empereur Napoléon. Précipité à travers l'Europe entière, à la suite de ce dernier, Auguste de Rémusat sera séparé de son épouse plus de dix ans durant.

Du vouvoiement au tutoiement, la comtesse lui conte les petits riens du quotidien,  les impressions sociologiques d'une Cour dont elle s'écarte au fil des années. Dame de Palais de l'impératrice Joséphine, Claire de Rémusat était réputée femme austère; le ton de sa correspondance nous la révèle autrement chaleureuse.

Témoin d'un nouveau mode de relations entre conjoints en ce début de XIXe siècle, sa plume court, raffinée, magistrale, à la rencontre de l'homme aimé.

Une belle révélation

Apolline Elter

 " Je vous dirai, cher ami..." Lettres de Madame de Rémusat à son mari (1804- 1813), édition établie, présentée et annotée par Hannelore Demmer, Ed. Mercure de France, janvier 2016, 364 pp

05 janvier 2016

L'amour inquiet

Résultat de recherche d'images pour "l'amour inquiet"Première épouse de Stefan Zweig, sitôt son divorce conclu avec Félix von Winternitz , Friderike (née Burger, 1882- 1971) consignera, en 1951, presque dix ans après le suicide de son ex-époux , une grande partie de la correspondance échangée. Les lettres portent sur une période de trente ans, de 1912 à 1942, mais Friderike avertit d'emblée le lecteur que furent perdues - sans doute volées - les lettres de Stefan Zweig de 1912 à 1916 et de 1938 à 1939; le divorce du couple consommé, nous ne trouverons plus de lettres de "Fri" à Stefan, dès 1935.

On les voudrait amoureuses, romantiques...-   sans doute est-ce le cas pour les missives de Friderike - on découvre  les lettres d'un Zweig courtois, charmant, qui se veut attentif.. mais plus porté sur des considérations pratiques, égocentrées que passionnées.... Le couple se sépare vers 1936; Zweig ayant jeté son dévolu sur Lotte Altmann, sa fragile, dévouée et par là,  charmante,  secrétaire

 

Résultat de recherche d'images pour "friderike zweig"

Le coup est  certes dur pour Friderike tellement attachée à "Stefzi" mais elle n'interrompt pas le contact et les missives se poursuivent jusqu'au suicide de son bien-aimé, le 22 février 1942 , et une  lettre apaisée, à vocation posthume, que le célèbre écrivain lui adresse peu avant l'ingestion fatale de veronal.

 

 Friderike & Stefan Zweig, L’amour inquiet, correspondance rassemblée par Friderike Zweig- von Winternitz-Burger, 1951, traduite de l’allemand par Jacques Legrand, , Ed. des Femmes, 1987, réédition 10/18, 2001, 498 pp

21 décembre 2015

Voltaire en verve

téléchargement (3).jpg

Elémentaire, mon cher Voltaire: 

 

 " Il y a trop de livres; de quoi me suis-je avisé d'en grossir le nombre ? "

Lettre à Darget, 26 janvier 1749

 

In Voltaire en verve,  Présentation et choix, David Alliot, Ed Horay, 2012

 

11 novembre 2015

Marguerite Yourcenar en toutes lettres

Je vous évoquai hier l'exposition consacrée à Marguerite Yourcenar (1903-1987) (Archives départementales du Nord - Lille) 

Je ne résiste à relayer l'événement que constituera, mercredi 18 novembre prochain à 19 h30 , la lecture par Fanny Cottençon, d'extraits de sa correspondance. Fidèle du Festival de la correspondance de Grignan, l'actrice imprime toujours à ses lectures une empathie irrépressible, elle les incarne véritablement.

images (1).jpg

Je vous livre ce qu'en dit le communiqué de presse

" Grande épistolière, Marguerite Yourcenar se dévoile comme nulle part ailleurs dans les milliers de lettres adressées tout au long de sa vie à des  centaines de correspondants célèbres ou inconnus. De sa première lettre écrite à sa tante à l’âge de six ans pour lui annoncer que son petit chien est malade à la célèbre lettre à Brigitte Bardot pour l’inviter à prendre la tête de  la lutte contre la chasse aux phoques, la comédienne Fanny Cottençon fait
revivre une Yourcenar intime, amicale et combative, inquiète de l’état du monde et amoureuse de la nature. Qu’elle s’adresse au président Pompidou où à l’écrivain Henry de Montherlant, à son amie et mécène Natalie Barney
ou à Jean d’Ormesson, à une ancienne employée de maison ou à son neveu, l’écrivaine est au coeur de ces lettres intimes ou professionnelles éminemment sincères, drôles ou graves, parfois surprenantes.


En guise de conclusion, Fanny Cottençon lira une lettre inédite d’Yves Saint Laurent à Marguerite Yourcenar écrite au lendemain de la réception historique de l’écrivaine à l’Académie française dans une tenue spécialement imaginée pour elle par le grand couturier qui lui déclare :
« Vous possédez le don rare de vous faire un ami seulement en vous voyant. Ce qui m’est arrivé. Vous comptez beaucoup pour moi. J’aimerais tant apprendre de cette sagesse merveilleuse que vous distillez, de ce parfum
d’être que vous faites respirer à tous ceux qui vous approchent. »

Un seul regret perso (mais de taille) : ne pas pouvoir m'y rendre..

Vous me conterez.

J'y compte

Votre Apolline

 L'accès à la lecture est gratuit mais la réservation est obligatoire : 03 59 73 06 00 (archivedep@lenord.fr) 

22 rue Saint Bernard - 59 000 Lille

10 novembre 2015

Marguerite Yourcenar aux Archives du Nord

 Visité pour vous (et pour ma plus grande joie) en inauguration presse, jeudi 5 novembre dernier: 

téléchargement (2).jpg

 Clin d'oeil de l'Histoire, juste renvoi d'ascenseur envers la célèbre écrivain qui avait intitulé Archives du Nord ( Ed. Gallimard, 1977) le deuxième tome de ses mémoires, les Archives départementales du Nord (Lille) inauguraient, ce samedi 7 novembre, une exposition des plus intéressante, au départ de documents inédits issus du Fonds Bernier.

Mais encore.

Fan de Marguerite Yourcenar (1903-1987) dont il découvre, stupéfait et ravi  Les Mémoires d'Hadrien, fin des années '50, Yvon Bernier, professeur de lettres à Québec, n'aura de cesse, cinq décennies durant, de collectionner toutes les éditions originales de ses oeuvres,  toutes langues de traduction confondues, tous  documents relatifs à son idole.  Il entre en contact épistolaire avec cette dernière en 1973 et la rencontre en 1980.  

Cédant à son irrépressible sympathie, à sa connaissance pointue de son oeuvre, la toute fraîche Académicienne - Marguerite Yourcenar, élue en 1980, est la première femme à siéger sous la Coupole- en fait son "bibliographe", son précieux collaborateur. Elle lui cède dès lors les documents qu'elle ne se décide pas à jeter,  articles, tapuscrits, .. annotés de sa main et des ouvrages dédicacés de ses confrères (soeurs)  écrivains;  elle l'institue  par une même évidence exécuteur littéraire de son oeuvre. 

Soucieux de préserver au mieux la mémoire de l'écrivain, de la rendre, en quelque sorte à ses origines familiales , Yvon Bernier cède en 2009, aux Archives  départementales du Nord,  un fonds inestimable et colossal d'archives yourcenariennes.  Ces dernières confient à Achmy Halley, docteur ès lettres, spécialiste de l'oeuvre de Marguerite Yourcenar et directeur de la Villa départementale éponyme (Saint Jans Capel)  le soin de dépouiller le fonds et de créer un événement avant de le rendre pleinement accessible au public dès 2016.

Ainsi est née l'exposition, aimable labyrinthe, constitué  de compartiments thématiques, chapitres d'un ouvrage vivifiant. Et le visiteur de découvrir éditions originales,  missives inédites, dessins dont l'écrivain aimait les illustrer, documents d'époque, timbres à son effigie, .... en un parcours  assez court, maîtrisé, tonique visant à montrer au-delà des archives personnelles, comment l'écrivain a marqué son époque.

A découvrir jusqu'au 17 janvier 2016

Archives départementales du Nord

22 rue Sant-Bernard

59 000 Lille

Tél. 03 59 73 06 00

archivesdepartementales.lenord.fr