Web
Analytics Made Easy - StatCounter

20 novembre 2017

Petit bilan des prix littéraires de l'automne

A l"ordre du jour du billet de ce lundi 20 novembre, une bref focus sur l'attribution des principaux prix littéraires de l'automne, catégorie : romans 

Des Mécaniques du chaos, bien nommées ( Daniel Rondeau, éd. Grasset) se sont vu décerner le  grand prix  du roman de l'Académie française, tandis qu' Ordre du jour flamboyant  (Eric Vuillard, ed. Actes Sud) emportait le Goncourt,  à juste  et même titre, nous semble-t-il que Bakhita de Véronique Olmi (Ed. Albin Michel)  notre grand favori. Le Prix Goncourt des Lycéens revient à l'Art de perdre, d'Alice Zeniter. Nous l'avons commencé et vous en livrerons chronique sous peu.

Un Renaudot attribué à une sorte de documentaire, La disparition de Josef Mengele (Olivier Guez, ed. Grasset), ça se défend puisque le prix, décerné par des journalistes, honore le fondateur de la célèbre Gazette (1631), j'ai nommée Théophraste Renaudot.

Couronné par le Médicis - qui a pour vocation de promouvoir un romancier méconnu- le Tiens ferme ta couronne, de Yannick Haenel ( Ed. Gallimard) eût gagné ..d'un peu plus de fermeté, tandis que le par trop bavard La Serpe, de Philippe Jaenada (Ed Julliard)- attributaire du Femina,  eût supporté d'être ...tranché de la moitié de son nombre de pages...

Nous attendons les résultats de l'Interallié, ce sera ce mercredi 22 novembre, pour voir si décidément, nous pouvons nous rallier à un palmarès 2017 pas vraiment emballant, jusqu'à présent. Gageons que le titre L'art de perdre (Alice Zeniter, Ed. Flammarion) n'aura rien de prémonitoire et que la Nostalgie de l'Honneur (Jean-René Van der Plaetsen, Ed. Grasset) glanera le présent d'une bel avenir.

Grande et très regrettée absente reste le Bakhita, qui méritait, nous persistons et signons, le prix Femina.

Ne le ratez pas!

 

Apolline, Les pensées primées du lundi

Les commentaires sont fermés.