14 mars 2017

Mar-dites-moi, Johannes Vermeer

 S'il est un peintre bienvenu en notre rubrique épistolaire du mardi, c'est bien Johannes Vermeer (1632- 1675)

Contemporain de notre chère marquise (de Sévigné)  - il lui est cadet de six ans - le célèbre maître hollandais aime arrêter ses yeux, ravir les nôtres, de ces instants hors du temps que constituent la découverte d'une missive quand ce n'est son écriture.

Quelques toiles pour illustrer le propos et mieux vous revenir, jeudi, avec la chronique de l'essai que Jacques Darriulat et Raphaël Enthoven consacrent au peintre, Vermeer, le jour et l'heure, essai, Ed Fayard, février 2017, 304 pp et sous très peu, avec le compte rendu de visite de l'expo du Louvre

jvermeer40011.jpg

La liseuse à la fenêtre ( +/- 1657) 

unnamed.jpg

Femme en bleu lisant une lettre (+/- 1663-64)

 

 Johannes_Vermeer_-_The_Love_Letter_-_WGA24693.jpg
La lettre d'amour ( vers 1669-70)

Sans oublier 

Vermeer_A_Lady_Writing.jpg

 

 

DublinVermeer.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les (jeune) Femme écrivant une lettre, +/- 1665 et 1670, respectivement 

Les commentaires sont fermés.