10 novembre 2016

Louis I, II, III...XIV - L'étonnante histoire de la numérotation des rois de France

 louis-20incroyable-20histoire-20de-20la-20numeration-20des-20rois-20de-20france-55910baaa2145.jpg

" Tout est parti de Charles le Gros. Il s'agit d'un Carolingien, c'est-à-dire un descendant de Charlemagne, et les généalogies des rois de France nous apprennent qu'il arégné entre 884 et 888. Parmi les rois qui l'ont précédé, on trouve Charles II le Chauve, et parmi ceux qui l'ont suivi Charles III le Simple. Charles le Gros n'est pas numéroté, il semble avoir été oublié. Pourquoi? "

 Il est des questions que nous ne nous posons, tant paraît couler de source la numérotation des rois de France...

Qu'à Louis XIV succède Louis XV, quoi de plus attendu, même si ce dernier n'est que  l'arrière-petit-fils du Roi Soleil...

Oui mais .... si l'on y réfléchit: 

- Quand est apparue la numérotation des Rois de France? 

- Est-ce leur seule homonymie - que de Louis - qui a enjoint leur qualification numérique? 

- Le Roi Soleil se savait-il déjà quatorzième du prénom? 

 Curiosité avivée par le constat d'oubli de Charles Le Gros - il ne devait cependant pas passer inaperçu - dans la séquence numérique de l'Histoire et du peu de cas que représente le sujet auprès des sommités historiques, le polytechnicien Michel-André Lévy s'est livré à une vaste,  rigoureuse, minutieuse enquête sur le sujet, augmentant au long de son cheminement le nombre des questions que suscite le canevas des royales successions, base de l'enseignement de l'Histoire.

Car rien n'est simple au royaume des nombres.

Surtout, ne l'oublions pas, que la France n'a pas toujours représenté un territoire unique, unifié.

C'est là que la question se corse, si j'ose dire.

Si Charlemagne, mon digne ancêtre - 42e degré de l'échelle - je vous livre un scoop et le sais- fut tout naturellement Charles premier, force est de constater que sa dynastie préférait les surnoms, celle des Elter, pompon, qui descendons pareillement des des Rois fainéants... Mais nous nous égarons.. On pourrait dater des règnes capétiens les premières numérotations durables

Reprenons le fil des questions, des observations:

-  Bien qu'il n'ait pas régné, le fils de Louis XVI se verra attribuer le numéro XVII. Par décision de qui, de Louis XVIII, pardi!

-Même s'il laisse des zones d'ombres, des questions non résolues, le système de la numérotation a l'avantage d'apporter une cohérence toute pédagogique à la continuité historique et l'essai de Michel-André Lévy de nous offrir une généalogie précise et structurée des règnes qui se sont succédé.

Louis I, II, III....XIV... L'étonnante histoire de la numérotation des rois de France, Michel-André Lévy, essai, Ed

 Jourdan, avril 2016, 328 pp

Commentaires

vous me faites rire et nous pouvons conclure avec Prévert "qu'est-ce que c'est que ces gens-là qui ne sont pas foutus de compter jusqu'à vingt" (fin de son poème Les belles familles)
bon week-end Apollina Magna!

Écrit par : Adrienne | 10 novembre 2016

Merci Adrienne pour ce bien charmant et flatteur commentaire. Je vous espère en grande forme. Bien cordialement Apolline

Écrit par : Apolline Elter | 10 novembre 2016

Les commentaires sont fermés.