24 octobre 2016

Révolutionnaires obstinés et patients

 

téléchargement (15).jpg

Après le carnage de la Commune, George Sand refuse la spirale de la violence. Et d'enjoindre, par lettre du 21 octobre 1871  adressée  à Alfred Gabrier: 

" Le mal engendre le mal. Apprenons à être des révolutionnaires, obstinés et patients, jamais terroristes."

06:45 Publié dans George Sand, Infusions | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.