29 mai 2016

Les bienfaits de la marche

theiere-design-eva-solo-1l-rouge-1.jpgimages.jpg

" En commençant cette marche, je n'imaginais pas quel profit physique et moral j'allais en retirer. Après deux semaines, je me sentais en pleine forme: après quatre, j'étais un surhomme qui arpentait la campagne à grandes foulées, dans un état d'exaltation difficile à rendre, chantant à tue-tête, possédé d'un amour inouï pour la nature, pour le vivant, dont m'entouraient des manifestations si généreuses."

L'art de la marche, Olivier Bleys, essai, Ed. Albin Michel, mai 2016, 234 pp

 

Les commentaires sont fermés.