10 mai 2016

Notre Chanel

 Paru entéléchargement (5).jpg première édition (Bleu) en 2014, doté du prix Goncourt de la biographie, cette année-là, Notre Chanel se  voit réédité,  en "édition augmentée", ce 14 mars, dans la collection "Pluriel" des éditions Fayard.

Je ne l'ai pas encore lu (et ce n'est point faute d'envie) et vous en livre l'argument que m'a aimablement fourni l'éditeur.

 Jean Lebrun, agrégé d’histoire, journaliste, est producteur à France Inter de l’émission « La marche de l’histoire » et auteur de Lamennais ou l’inquiétude de la liberté (Fayard, 1981), d’essais sur le journalisme (Bleu autour) et des Grands Débats qui ont fait la France (Flammarion, 2014).

  
« Dis, ce livre, tu l’écriras ? » Des années plus tard, Jean Lebrun l’a écrit pour son compagnon Bernard Costa, disparu en 1990. Ce fou de couture, qui savait ses jours comptés, l’avait entraîné à travers la France dans une enquête sur Chanel.

En historien et en conteur, Jean Lebrun déroule leur road movie, de l’abbaye d’Aubazine au champ de course de Pau, de la boutique de Biarritz à l’usine de Maretz, d’un château l’autre : Corbère, Le Mesnil-Guillaume… Jusqu’à ce que la mort de Bernard interrompe leur enquête, qui s’arrête avant la résurrection de Chanel, en 1954.
Entre la Belle Époque et la Libération, ce récit conduit vers des lieux moins attendus que la rue Cambon ou le Ritz, croise des personnages qu’on ne croyait pas si proches de Mademoiselle, tel Robert Bresson qu’elle couva et inspira. Il fait revivre à la fois l’insaisissable Chanel, et un anonyme de trente-cinq ans qui l’avait choisie pour fée. Ce qu’elle était aussi."
 
Notre Chanel, Jean Lebrun, biographie, Ed. Fayard, coll."Pluriel" (édition augmentée), mars 2016, 320 pp

Les commentaires sont fermés.