16 janvier 2016

Un autre que moi

9782226323910-x.jpg" Ce soir, je voudrais être n'importe quel type, sauf moi. N'importe lequel de ces gars dans la rue."

 Fred n'a pas la pêche. C'est un euphémisme.

Il vient d'échouer dans la chambre d'un hôtel bas de gamme, lamentable échappée à la fête-surprise qu'organise Laura, son épouse, pour ses quarante ans.

Et voici que surgit du miroir, Frédéric, alerte vieillard qui affiche deux fois son âge. Une joute verbale s'instaure qui permet peu à peu à Fred de réaliser qu'il a devant lui, l'homme qu'il sera dans quarante ans, précisément.

Peut-on infléchir son destin? 

La question est au coeur de ce drame, rondement mené.

L'argument est séduisant mais il comporte bien des écueils. Il faut la virtuosité de Véronique Olmi pour mener à maturité cette logique de l'absurdité.

La pièce,  sera créée au Théâtre de l'Atelier (Montmartre), et jouée à la rentrée de septembre,  mise en scène par Jean-Daniel Verhaege. Le rôle de  Fred sera campé par Nicolas Vaude, celui de Frédéric, par Claude Rich. Choix des plus stratégiques.

Une représentation à pointer en son agenda

Apolline Elter

Un autre que moi,  Véronique Olmi, drame, Ed. Albin Michel, janvier 2016, 140 pp

 

Les commentaires sont fermés.