25 novembre 2015

L'Hermine

282684.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg S'il affiche des allures de documentaire - il est question pour le spectateur d'assister 1h38 minutes durant au déroulé d'un procès d'assises., à Saint-Omer, ..chez les "Chtis" - le film offre à Fabrice Luchini, président - implacable- de la Cour et à la lumineuse actrice danoise Sidse Babett Knudsen, des rôles sur mesure. D'une intensité psychologique, d'une harmonie... infaillibles.

Etre froid, un brin cynique, Michel Racine (Fabrice Luchini) retrouve parmi le jury de la Cour d'Assises qu'il préside, une anesthéisiste,Ditte Lorensen-Coteret (Sidse Babett Knudsen,) qu'il a aimé en secret, quelques années auparavant, tandis qu'il tentait de survivre à un accident. Ces retrouvailles et la sidérante humanité de cette femme - belle jusque dans l'âme - façonnent peu à peu son rapport au procès qu'il préside et en change le cours...

Appelant à la barre le proche entourage d'un jeune (et poignant) père de famille censé avoir tué son bébé de 7 mois, excédé par ses cris, le réalisateur du film déploie, avec une subtilité remarquable, une mini-comédie humaine, plus vraie que nature.

Un excellent film

Je vous le conseille .. tout en me posant, je l'avoue, quelques questions sur la validité juridique de certaines pratiques présidentielles par trop romanesques....

 

L'Hermine, un film de Christian Vincent, en salles depuis le 18 novembre 

Les commentaires sont fermés.