11 février 2016

Discours d'un ...plaisir

DISCOURS_D_UN_ARBRE.jpg

 Le plaisir était un rivage qu’ils abordaient tard dans la nuit tantôt jetés dessus par une vague impétueuse , tantôt portés par une marée lente et laissés demi-morts  sur l’allongée du sable. Quand ils rouvraient les paupières, haletants et couverts d’écume, ils n’avaient plus la notion d’où ils étaient. Un cri pouvait leur échapper, un soupir, car ils avaient oublié les autres, derrière l’écran de tissu éponge. C’était comme un échouage sur une île de paradis. Le navire avait sombré, confisquant tout retour.

 

 

Discours d'un arbre sur la fragilité des hommes, Olivier Bleys, roman, Ed. Albin Michel, août 2015, 296 pp

08:18 Publié dans Infusions | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.