06 octobre 2015

L'envie de lire des lettres

zweig-autographe

 

« Avez- vous encore le temps, l’envie de lire des lettres ?

J’espère que oui ! Avec  les lettres, c’est un peu comme une courbe dans la vie, d’ abord on les aime, on les oublie, et puis on les perd à cause de la plus grande force du mot imprimé, mais je crois qu’on y retourne toujours. »

Lettre de Stefan Zweig à Hermann Bahr, 14 septembre 1912

Citée in 

 Stefan Zweig- Sigmund Freud, Correspondance,  préfacée par Roland Jaccard et annotée par  Hans-Ulrich LindkenEd. Rivages, 1991 pour la traduction (Gisella Hauer et Didier Plassard), Payot & Rivages, 1995 pour l’édition de poche (réédition 2013), 160 pp

 

Voilà qui donne le coup d'envoi, de moteur et d'ardeur à la série de cours et modules qui traiteront l'abondance épistolaire de Stefan Zweig.

Les commentaires sont fermés.