13 juin 2014

Entre les lignes et les tranchées

téléchargement.jpgUne belle, riche et didactique  exposition se tient, en ce moment au Musée des Lettres et manuscrits de Paris, qui fait battre le coeur de la Grande Guerre, de la vie quotidienne des tranchées, quelque 1500 photographies, lettres et carnets de bord à l'appui. 

Une exposition qui fait la part belle à la richissime collection de photos et documents manuscrits des frères Roux - Joseph et Loys- prêtres, fantassins et "infirmiers reporters".

Une exposition qui fustige les idées reçues, de la genèse du conflit jusqu'à son dénouement en "trompe l'oeil". Jusqu'en juillet 1918, l'issue de la guerre semble, en effet, favorable aux Allemands.  L'Armistice résonne comme une "défaite" pour la France, le traité de Versailles, comme un "acte de guerre".

 Avis de mobilisation - daté de ...1904! - ,  rapports des tranchées, viewmasters en 3 D, cartes postales de propagande,  lettres des poilus à leurs familles - notamment celles de Maurice Drans - jalonnent un parcours décliné d'une belle pondération des événements

Magnifique, le catalogue de l'exposition, co-édité par les éditions Gallimard, soutient le propos d'illustrations nombreuses, inscrit la Première Guerre dans le basculement tangible de la Belle époque dans le XXe siècle:

" La Première Guerre mondiale achève de faire basculer le monde dans le XXe siècle. Elle accélère en Europe le basculement d'un monde rural vers un monde urbain, d'un monde artisanal vers un monde industriel, d'une  société traditionnelle vers un monde gouverné par le pouvoir de l'économie et de la finance. En brassant les populations, les générations et les classes sociales, les gens des villes et ceux des campagnes, ceux de la métropole et ceux de son empire colonial, elle produit une incroyable effervescence qui contribue à transférer la violence militaire des champs de bataille sur le terrain des revendications civiles et sociales

Commissaire de l'exposition, auteur de l'ouvrage, co-signé par Gérard Lhéritier, Jean-Pierre Guéno sera l'invité  du Festival de la correspondance de Grignan, samedi 5 juillet prochain , d'une rencontre littéraire,à 10  heures,  en la Cour des Adhémar, intitulée "1870-1914, le chaudron de l'Apocalypse"  et d'une lecture  par Jacques Frantz à 12h15 (Cours Sévigné) du texte qu'il a librement adapté,   Belle époque? Le chaudron de  L'Apocalypse (Ed. Triartis).

Les rencontres seront précédées d'un petit déjeuner en L'Epistolière (Grillon) qui se profile, passionnant.. Nous reviendrons sur le sujet, cela ne fait l'ombre d'un doute

Entre les lignes et les tranchées 

Musée des lettres et manuscrits

222 bd Saint-Germain - Paris (VI)

Jusqu'au 31 août

http://www.museedeslettres.fr/

 

Entre les lignes et les tranchées - Photographies, lettres et carnets 1914-1918, Jean-Pierre Guéno et Gérard Lhéritier, beau livre, Ed. musée des lettres et manuscrits  / Gallimard, avril 2014, 280 pp, 29 €

Les commentaires sont fermés.