Web
Analytics Made Easy - StatCounter

23 novembre 2013

De la lumière à l'oubli

S'il est une personnalité-phare du petit écran, que nous sommes pas prêts... d'oublier, c'est bien Michel Drucker. Et pour cause: familier des plus grandes stars et de la rampe des projecteurs,  depuis près de 50 années, l'animateur-vedette de Champs-Elysées, Studio Gabriel, Vivement dimanche,... a toujours partagé avec ses invités, son public, 

COUVERTURE_De_la_lumiere_a_l_oubli.jpg

aussi,  cette lumière qui lui était proposée.  Bienveillant, il nous démontre que la courtoisie, le respect du travail (colossal) entrepris et une perpétuelle remise en question sont  gages de pérennité.

Il publie en cette fin d'année un témoignage , De la lumière à l'oubli, auprès des Editions Robert Laffont, que les lecteurs s'arrachent farouchement allongeant en des perspectives abyssales, la file des candidats à la dédicace. Michel Drucker ne s'en plaint pas, qui aime par-dessus tout les contacts avec son public.

Consignant quelque cinq décennies de rencontres prestigieuses, de destins fabuleux du show-business ou de la politique, parfois injustement tombés dans les oubliettes, Michel Drucker livre,  assez franco, l'expérience qu'il en a retirée.  La lecture en est tout simplement passionnante, ... ainsi que l'interview que le célèbre animateur nous a accordée et que vous découvrirez dans votre magazine L'Eventail du mois de janvier.  Un entretien qui nous aura prouvé - si besoin était - sa courtoisie indéfectible, chaleureuse,  généreuse,...son authentique simplicité.

Invité du World Trade Center Association of Brussels  en ce début novembre, Michel Drucker donnait, en l'écrin du Château Sainte-Anne (Auderghem), une conférence en tous points appréciée.  S.A.R la Princesse Esmeralda  de Belgique,  le comte  Jean-Pierre de Launoit  et  Madame France Brel, fille du grand Jacques rehaussaient de leur présence la très nombreuse assemblée qu participait à ce déjeuner littéraire. Cela valut à l'orateur de préciser les nombreuses attaches qui le lient à notre pays. A l'invitation du vicomte Yves de Jonghe d'Ardoye, Vice-président du WTCA, Michel Drucker défila, d'un mode alerte et enjoué, le film de sa vie, de ses rencontres - prestigieuses, amicales et parfois vitales, surprenant son auditoire d'une parfaite imitation de la voix de Gérard Depardieu....

Observant le spectre de l'oubli et des "dommages collatéraux " qu'il entraîne parmi les innombrables vedettes qu'il a côtoyées, réflechissant  sa propre crainte à cet égard, Michel Drucker conclut  en ces mots son brillant exposé:

"Dans tous les métiers, on a peur de l'oubli, on a peur que la passion s'arrête [..] Vous avez compris que je ne suis pas prêt de m'arrêter."

Je vous engage à lire ce récit et à en prolonger la lecture,  de la page qui lui sera consacrée en L'Eventail de janvier

Apolline Elter

De la lumière à l'oubli, Michel Drucker, récit, Ed. Robert Laffont, octobre 2013, 382  pp, 21.5 €

Commentaires

Parfois, lors de mes visites sur votre blog, je n'ai rien de particulier à dire ou/et le sujet ne m'attire pas, mais ici ces derniers jours, je lirai bien volontiers les auteurs dont vous me parlez : Michel Drucker, Jean des Cars, Frédéric Mitterrand ou Cécilia Sarkozy. Peut-être viendront-ils à la Foire du Livre de Bruxelles en mars? Vous avez eu l'occasion de (re)parler avec la princesse Esméralda de Belgique?

Écrit par : Un petit Belge | 14 décembre 2013

Un grand merci pour ces commentaires élogieux et constructifs. Je n'ai guère de nouvelles pour la Foire du Livre de Bruxelles; la Princesse Esmeralda était présente au déjeuner donné en l'honneur de Michel Drucker qui n'a manqué de la saluer, ce que j'ai fait aussi! . Elle est d'une gentillesse, d'une affabilité..royales!

Écrit par : Apolline Elter | 14 décembre 2013

Oui, les princesses Esméralda et Léa sont accessibles et ont désormais bien l'habitude de ce genre d'événements. J'ai déjà eu la chance d'avoir quelques échanges privés avec elles par mail et par courrier, et de les rencontrer à la Foire du Livre de Bruxelles. Pour 2014, la princesse Esméralda prépare un documentaire (qui sera diffusé par la RTBF) et un livre sur ses grands-parents paternels le roi Albert Ier et la reine Elisabeth dans le cadre du centenaire de la première guerre mondiale. A noter que l'historien Olivier Defrance prépare aussi une biographie de la princesse Lilian de Belgique (parution en 2014 ou 2015) sur base de ses archives privées qui n'avaient jamais été épluchées.

Écrit par : Un petit Belge | 15 décembre 2013

Les commentaires sont fermés.