03 mars 2012

Secrets d'histoire 2 - Stéphane Bern à la Foire du Livre de Bruxelles

2012_FLB.jpgNotre parcours de la Foire du Livre de Bruxelles - 42e édition - se poursuit, avec une liste de suggestions de rencontres (héros  et victimes de coups de coeur livresques  sur ce  blog) et la chronique d'une oeuvre spécialement pointée....

Saluons les présences, ce jour, de Gérard Adam, Isabelle Bary, Nicole Roland, Jean-Pierre Coffe,  Carlo de Pascale, Eric Bosschman, Armel Job, Philippe Maystadt, Marc Wiltz, Patrick, Juliette et Amélie Nothomb, Maureen Dor, Stéphane Bern, Corinne Boulangier, Philippe Besson, Michèle Goslar, David Foenkinos, Anne Wiazemski, Alexis Jenni,  Eva Kavian, Jacques De Decker, Bernard Tirtiaux, Françoise Lalande, Colette Nys-Mazure,  Diane Ducret, Isabelle Alonso, Régine Desforges, Tom Lanoye, Pol Grégoire...ainsi que les merveilleux écrivains que j'ai malencontreusement oublié de citer. La surprise de la rencontre n'en sera que meilleure..

Invité d'honneur de ce samedi:

secrets-d-histoire-tome-2-de-stephane-bern-893168120_ML.jpgS'il se définit comme un simple "raconteur d'histoires", Stéphane Bern peut admettre qu'il est un conteur hors pair. En témoigne le succès de son émission télévisuelle Secrets d'Histoire (France 2) et sa version livresque qui en est au deuxième tome. Nourrissant son propos des découvertes d'Alain Décaux, André Castelot, Michel de Decker, Jean-Christian Petitfils, Simone Bertière, .....le célèbre chroniqueur revisite une petite centaine d'énigmes historiques, les éclairant du feu de sa passion, les restituant avec brio, d'une plume légère, rythmée et maîtrisée.

34 questions font le sommaire de ce nouvel opus qui font la part honnête - ,ous jubilons.. - au Grand siècle: Nicolas Fouquet a-t-il été victime d'un complot manigancé par un Colbert désireux de détourner l'attention de ses propres malversations? La Montespan était-elle,  finalement, une empoisonneuse? Anne d'Autriche a-t-elle soudain trahi la France au profit de l'Espagne? Henriette d'Angleterre a-t-elle été empoisonnée par le Chevalier de Lorraine, mignon - si l'on peut dire - de son mari, Philippe d'Orléans? Et René Descartes? Empoisonné, lui aussi?

Au portrait attachant de Liselotte, la (rustique, rugueuse et attachante) Palatine, seconde épouse de Monsieur et d'une Marie-Antoinette, injustement incriminée dans le "scandale du collier", succède celui d'un François Ier, monarque charmeur et charmant, "incarnation d'une certaine douceur de vivre à la française" et d'un Claude Monet, épris de femmes lui aussi.

Les vraies raisons de l'abdication d'Edouard d'Angleterre tiennent moins  à la personne de Wallis Simpson qu'à de douteuses fréquentations. Les vraies relations qui unissent Joséphine de Beauharnais à Napoléon Bonaparte sont moins ....roses que prévu tandis que l'identité de la vraie Joconde est celle d'une simple bourgeoise florentine, ni spécialement riche, ni particulièrement belle."

"Passeport pour un voyage dans le passé" ce deuxième recueil signe, espérons-le, le visa d'un troisième tome.

On en redemande!

Apolline Elter

Secrets d'histoire 2, Stéphane Bern, recueil, Albin Michel, oct.2011, 352 pp, 24 €

Billet de faveur:

AE: Stéphane Bern, ces Secrets d'Histoire que vous nous révélez avec un enjouement..passionnant résonnent comme des "rétro-scoops" . Le premier tome s'est vendu à plus de 60.000 exemplaires et a atteint un public varié, parfois très jeune, heureux de (re)découvrir une Histoire, offerte à la manière d'un polar. Vos séances de dédicaces sont affables et chaleureuses, à votre image. Quel public rencontrez-vous lorsque vous venez en Belgique?

 Stéphane Bern: Chaque fois que je viens en Belgique - comme c'est le cas cette année encore pour la Foire du Livre - je suis impressionné par la qualité d'écoute, l'intérêt réel manifesté par le public pour l'Histoire et j'ajouterais l'expression d'un sentiment chaleureux, une sorte de complicité avec moi car je défends depuis longtemps le rôle unificateur et pacificateur de la monarchie belge.

Tout cela réuni, et le fait de mes origines luxembourgeoises, plaide sans doute en ma faveur auprès d'un public belge fidèle et attentif autant que sincèrement gentil à mon égard.

Je les remercie du fond du coeur.

2012_FLB.jpg

 Foire du Livre de Bruxelles: Stéphane Bern dédicacera ses ouvrages, ce samedi 3 mars, de 14h à 16 heures, auprès du stand Dilibel (115)

 Ajoutons à ce billet l'information  qui nous est communiquée par les Editions Albin Michel:

"Stéphane Bern, pour son livre Secrets d’histoire 2, a reçu le Prix Roland Dorgelès, distinction littéraire délivrée pour les professionnels de la radio et de la télévision qui se distinguent dans la défense de la langue française. La remise du prix a eu lieu le 7 février 2012 au ministère de la culture."

Commentaires

Merci Apolline pour ces comptes-rendus de la Foire du Livre de Bruxelles où je me rendrai ce dimanche... (si je ne travaillais pas, je préférerais y aller en semaine sans la grosse foule). Je suis tout à fait d'accord avec ce que vous écrivez au sujet de Stéphane Bern qui a le don de faire aimer l'histoire au grand public (les meilleurs historiens n'ont pas toujours ce don de vulgarisation), que ce soit à travers ses livres ou ses émissions. Concernant les stands, j'aimerais en mettre un autre à l'honneur (je suppose qu'il est encore là cette année) : la province de Luxembourg. C'est la seule province qui dispose d'un stand agréable où ses auteurs (quelle que soit leur maison d'édition) peuvent venir dédicacer leurs livres. Et on trouve dans les étagères parfois de très bons livres mais peu médiatisés. Par ailleurs, en ce qui me concerne, je suis en train de lire le livre "Louis de Potter, révolutionnaire belge en 1830" par Nicolas de Potter qui tente de sortir son ancêtre de l'oubli. Bon week-end Apolline.

P.S. Désolé mais j'ai oublié votre concours.

Écrit par : Un petit Belge | 03 mars 2012

A mon tour de vous remercier et de partager vos impressions. Stéphane Bern est passionnant, affable et chaleureux. Le public belge l'apprécie à juste raison.
Le stand que vous évoquez (et que j'aurais dû présenter - lacune dans mon compte rendu!) fait en effet de l'excellent travail pour notre littérature belge. Vous avez pleinement raison.
Quant à Louis de Potter, le livre dont vous parlez fait justement l'objet d'un coup de coeur, ce mois-ci, dans le magazine l'Evénement. C'est dire comme il est digne d'intérêt
Bonne lecture et excellente visite de la Foire du Livre: attention aux folies...très dur de résister !!

Bien amicalement,

Apolline

Écrit par : Apolline Elter | 03 mars 2012

Les commentaires sont fermés.