27 janvier 2010

Clara Malraux

L'événement d'avril vous convie (pp 32-33) à l'interview riche et amène que Dominique BONA nous a accordée : "Clara Malraux restera comme un témoin de son siècle - elle a vécu intensément tous ses événements capitaux, de la première guerre mondiale à la guerre d'Algérie et à mai 68. Elle est un témoin de la vie des femmes du XXe siècle (...) Elle écrit avec une vivacité et une bonne humeur contagieuses tout ce qu'elle a traversé, joies et peines sans rien cacher"

Interview à découvrir sans l'ombre d'une hésitation.

"La vie est une maison qui ne fait pas crédit et où la seule dignité consiste à payer comptant sans essayer de tricher" (Clara Malraux)

Voici que nous revient Dominique Bona (Le Manuscrit de Port-Ebène, Stefan Zweig, Romain Gary,  Berthe Morisot, Camille et Paul Claudel, ...) avec une nouvelle biographie, consacrée à Clara Malraux, épouse d'une figure mythique  de notre XXe siècle. Le fil d'une vie qui se lit tel un roman, en toute page, captivant.

Née Goldschmidt, au sein d'une famille parisienne, bourgeoise et aisée, Clara ne renouera avec ses racines juives qu'à l'automne de sa vie. Pour l'heure, on est en 1921, elle a 24 ans et rencontre André Malraux dont le côté révolutionnaire - romantique et grisant -  lui permet de fuir le conformisme d'une jeunesse dorée.

Bohême, généreuse, passionnée, bavarde, ...Clara s'engage,  à la suite de Malraux , sur tous les fronts,  voyages orientaux, succès  et ...fiascos  que le jeune dandy échafaude.  La légende de ce dernier s'effiloche de quelques sombres trafics dont le vol de vestiges antiques à Angkor...

Mais surtout, c'est  l'inéluctable érosion du couple que l'ouvrage s'emploie à démontrer. Maintenue dans l'ombre d'un Malraux qui conquiert, dans les années 30, son chemin de gloire, Clara ne pourra s'exprimer qu'une fois la séparation consommée. Elle publiera alors une série de livres à composantes autobiographiques qui résonneront comme des règlements de comptes.

Paradoxe d'une personnalité attachante, qui se veut libre et anti-conformiste, mais  restera, sa vie durant, inféodée à un André Malraux énigmatique et fier, dont elle conservera le patronyme, au-delà du divorce.

Riche d'une bibliographie fouillée et d'une rencontre, en 1978 avec l'intéressée, l'ouvrage de Dominique Bona est tout simplement magistral. Si le portrait de Clara Malraux est empreint de bienveillance et même d'une certaine tendresse, l'auteur ne se départit pas de la rigueur objective et de la subtile analyse psychologique qui font le cachet de ses écrits.

Une lecture hautement recommandée.

Apolline Elter

Clara Malraux, biographie, Dominique Bona, Grasset, janvier 2010, 470 pp, 20,90 €

Les commentaires sont fermés.