28 octobre 2009

Le prince Laurent et la princesse Claire

 

Passionné par l'Histoire belge contemporaine et plus précisément celle de la royauté,  Vincent Leroy -  ce n'est pas un pseudonyme- nous livre un portrait du Prince Laurent et de la Princesse Claire aussi agréable à découvrir qu'intéressant.

Construit selon une architecture originale - le portrait du Prince est séparé de celui de la Princesse par la relation de leur mariage - l'ouvrage offre un regard respectueux sur le couple princier, dénué de toute subjective complaisance.

De nombreux extraits d'articles et interviews ponctuent le texte, ainsi qu'une reproduction intégrale de la méditation qu'exprima le père Gilbert, le 12 avril 2003 à l'occasion du mariage princier.

Connu pour un franc-parler, teinté de rébellion, qui séduit autant qu'agace, pour son engagement envers la protection de l'environnement, le Prince semble avoir trouvé en la personne de Claire (Coombs) une précieuse alliée, prête à l'épauler avec élégance dans les périodes fastes comme dans les moments difficiles.

L'auteur rend également  hommage, en filigranes, à la Reine Paola et à la complicité affective qui l'unit à son "imprévisible" fils et à sa belle fille.

Le Prince Laurent et la Princesse Claire, Vincent Leroy, Imprimages, sept.2009, 90 pp,

Le livre peut se commander auprès d'Imprigmages (Mariembourg) www.imprimages.be

Commentaires

Belle présentation d'un tout bel ouvrage! Merci pour présenter ce livre qui a la dignité de ceux dont il parle.

Et ... j'ai toujours "Cadeau" que j'avais gagné via le blog d'Anaïs! Un délice ...

Écrit par : Edmée | 28 octobre 2009

Merci Edmée: votre commentaire me ravit, à double titre : c'est vrai que ce livre a de la dignité, son auteur aussi et je leur souhaite à tous deux la reconnaissance qu'ils méritent. Et puis, merci pour le gentil commentaire sur "Cadeau"!!

Apolline

Écrit par : Apolline Elter | 29 octobre 2009

Merci Edmée et Apolline d'avoir lu mon nouveau livre et de l'avoir si bien présenté sur votre blog respectif.

Écrit par : Vincent Leroy | 29 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.