Web
Analytics Made Easy - StatCounter

12 mai 2017

A vos lunettes, pour la rentrée...

La rentrée se profile, chers visiteurs

A grands pas, milliers de pages

Aussi me fais-je un plaisir de relayer l'invitation bien sympathique que vous adresse la maison d'édition Iconoclaste.

Une façon, chers visiteurs, de devenir un peu acteurs du monde littéraire...

avant -première.jpg

 

16 septembre 2016

Une (anti-) rentrée de haute facture

Une soirée magique ouvrait, ce jeudi 15 septembre, l'année littéraire du Cercle Chapel (Waterloo) téléchargement.jpg

Conviés par Didier Debroux, quatre écrivains de haut vol, Françoise Lalande, Armel Job, Grégoire Polet et  Alain Berenboom vinrent défendre l'ouvrage qu'ils offriraient à leur meilleur ami, mais aussi celui dont ils accableraient leur pire ennemi....

Et nos orateurs, brillants avocats, de plaider avec coeur, arguments et force  conviction les lectures de Continuer (Laurent Mauvigner), Une vie bouleversée (Etty Hillesum), Faim( Knut Hamsun) et Nuit mère (Kurt Vonnegut, jr) 

Moment choisi, fabuleux, belge et rare...que d'entendre des écrivains évoquer d'autres ouvrages que les petites merveilles jaillies de leur plume. Cela demande une vraie ouverture, une générosité corollaire, un rendu de véritable lecture..Un esprit supérieur, tout simplement.

La seconde partie du débat fut légère et spirituelle.. les invités ayant interprété la consigne de manière variable...

Si Le Deuxième sexe (Simone de Beauvoir)  Ulysse (James Joyce) et La condition humaine (André Malraux) passent à la trappe de lectures.. peu conseillées, rendons grâces à Alain Berenboom de gratifier son meilleur ennemi de la lecture en deux volumes du Comte de Monte-Cristo (Alexandre Dumas) . Et l'écrivain de justifier ce choix par la volonté d'écraser son adversaire par l"ingestion d'un chef-d'oeuvre, de le neutraliser le temps d'une longue lecture et enfin,  de lui faire miroiter le spectre d'une vengeance particulièrement horrible,  calquée sur les méthodes d'Edmond Dantès....

IMG_3706.JPG

Orchestrées par un lecteur hors pair - Didier Debroux (Capitaine littéraire du Cercle Chapel, auteur du Blog, La XXVe heure: http://www.xxvemeheure.com/) a une érudition livresque abyssale - les interventions s'enchaînaient, joyeuses et conviviales, qui prouvèrent toutes et si besoin, l'utilité existentielle de la lecture et de son détachement essentiel de la stricte actualité littéraire..

Une soirée d'exception

Apolline Elter 

19 juin 2016

Mieux vaut.... tard

 

théière high tea.jpgtéléchargement.jpg

"Certains ont l'air honnête mais quand ils vous serrent la main, tu as intérêt à recompter les doigts"

 Le Coluche des bons mots, des restos du coeur et de l'adaptation du célèbre Schmilblick de Pierre Dac , nous quittait voici tout juste 30 ans, percutant sa moto contre un camion.

Une pensée spéciale pour ce vieux motard que j'aimais....

Nous aimions 

Chez Coluche, Histoire d'un mec inoubliable , Jean-Claude Lamy et Philippe Lorin, beau livre illustré, Editions du Rocher, mai 2016, 128 pp

 

26 octobre 2015

Les romans de Cornouailles

Point de blonde pensée, en ce lundi fin octobré

Mais un événement à vous signaler...

 Résultat de recherche d'images pour "Les romans de Cornouailles"

Le succès de Manderley for ever (Tatiana de Rosnay- co-édition Albin Michel/ Héloïse d'Ormesson - voir  chronique sur ce blog) a ranimé la flamme d'intérêt envers Daphné du Maurier. Partant, les éditions Albin Michel ont décidé, après publication de la nouvelle traduction de Rebecca, de publier une compilation de trois romans majeurs de l'auteur,  L'auberge de la Jamaïque,  La Critique du Français et Ma cousine Rachel, tous trois inspirés par les Cornouailles.

Experte, fan de la célèbre écrivain, Tatiana de Rosnay signe la préface du recueil, dresse l'argument de chacun des romans, nous souhaitant en notre lecture d'y "trouver autant de plaisir qu'[elle]."

Je ne puis donc qu'y souscrire

 Daphné du Maurier- Les romans de Cornouailles -Préface de Tatiana de Rosnay, Ed. Albin Michel, octobre 2015, 908 pp

06:22 Publié dans Actu-éditoriale | Commentaires (0) |  Facebook |

11 septembre 2015

Redémarrage de nos tablées d'actualité littéraire

corse & Grillon 2012 020.jpg

Astiqué de frais, pimpant de ses tablées en rouge et blanc, le Pavillon vous attend.

 

Ladies Litt & Lunch du Lundi.jpg

 

Le  premier cycle de nos "4L" (Les Litt & Lunch du Lundi) démarrre dès la mi-septembre.Ardeur des inscriptions oblige, il ne se cantonne plus au lundi ni à la seule pause du lunch...

Seule perdure La Littérature

En voici le menu, panorama partiel et partial de la rentrée, suivi, dès mi-novembre d'un second round...

 

  1. Romans

-          Une peine capitale*, Christian Astolfi

-          Discours d’un arbre sur la fragilité des hommes, Olivier Bleys

-          La cache, Christophe Boltanski

-          Camille, mon envolée, Sophie Daull

-          Les quatre saisons de l’été*, Grégoire Delacourt

-          Le beau temps, Maryline Desbiolles

-          Méfiez-vous des femmes exceptionnelles, Claire Delannoy

-          Macadam, Jean-Paul Didierlaurent

-          Un jour avant la fin du monde,  Sorour Kasmaï

-          La dernière nuit du Raïs, Yasmina Khadra

-          Au temps pour nous*, Caroline Lenoir

-          Villa des femmes, Charif Majdalani

-          La terre qui penche, Carole Martinez,

-          Le crime du comte Neville, Amélie Nothomb

-          Petits plats de résistance, Pascale Pujol

-          L’Autre Simenon, Patrick Roegiers

-          D’après une histoire vraie, Delphine de Vigan

 

2. Essais – biographies

 

-          Alyah*, Eliette Abécassis

-          Jardins de papier, Evelyne Bloch-Dano

-          Petit éloge du petit déjeuner, Thierry Bourcy

-          Destins fabuleux, Alain Decaux

-          Mes monstres sacrés, Mylène Demongeot

-          Place Colette Nathalie Rheims

-          1715, La France et le monde, Thierry Sarmant

-          La nuit du feu, Eric-Emmanuel Schmitt

 

3. Beau livres

 

-          Chez Brassens, Jean-Claude Lamy / Ph. Lorin

 

4. ♫   Audiolivres

- Maman a tort, Michel Bussi

- Le liseur du 6h27, Jean-Paul Didierlaurent

- Berezina, Sylvain Tesson

Temps glaciaires, Fred Vargas

 

5. Idées-VD

- The Grand Hotel Budapest, Wes Anderson

 

18 juin 2015

Les enfants de Waterloo

Résultat de recherche d'images pour "Les enfants de Waterloo Bénédicte Lapeyre"

" Tu te souviens quand nous sommes allés à Bruxelles, tu nous .a emmenés à Waterloo. Je n’ai pas voulu venir avec vous faire la visite du champ de bataille. Je suis allé chercher la médaille. Je savais qu’elle était dans le creux de l’arbre.]e l’y avais mise. J’i eu un peu de mal parce que I’arbre avait poussé et la ferme avait été reconstruite. Pourtant  l’ ai reconnu tout de suite. Il avait un tronc très spécial."

Délibérément sortie des sentiers battus et rabattus autour de la bataille du 18 juin 1815, Bénédicte Lapeyre, Professeur au Collège d'Europe à Bruges, nous en fait revivre des éléments par l'entremise de deux enfants, Paul et Lucie et l'étrange pouvoir d'une mémoire "transgénérationnelle.

Les enfants de Waterloo, Bénédicte Lapeyre, roman, Ed. Michel de Maule, mai 2015, 184 pp

 ***************

 Ne quittons pas cette triade napoléonienne sans signaler à votre attention l'ouvrage de Claudine Clabots,  Napoléon, Marie et Alexandre, la famille  polonaise » , 236 pages, 18 euros, plus frais de port, via son courriel : clabots.c@belgacom.net

07:32 Publié dans Actu-éditoriale | Commentaires (0) |  Facebook |

15 juin 2015

Waterloo, Waterloo, grande scène

Résultat de recherche d'images pour "bataille de waterloo"

Rarement, une bataille - une défaite surtout - aura suscité de tels débats 

Le bicentenaire des célèbres combats du 18 juin 1815 qui consacrèrent la défaite des Français, conduits par Napoléon, contre les forces anglaises et alliées, menées par le duc de Wellington, continuent à faire couler beaucoup d'encre, heureusement plus de sang. Les publications se succèdent depuis la rentrée littéraire, qui éclairent chacune, d'un regard et angle neufs, la relation des faits.

Nous en survolons trois, cette semaine, avant de clore, nous aussi, notre stratego thématique

08 décembre 2014

Décembre, L'ivresse des lectures

HIver 017.jpg

Tandis que décembre vous enveloppe de son blanc manteau neigeux, il vous faut songer peu à peu aux cadeaux de fin d'année. 

Côté livresque, les parutions foisonnent; j'en ai repéré quelqu'unes à votre intention

Je vous les livrerai, épinglées du label pavillonaire

Que vous savez sincère

Apolline Elter 

14 novembre 2014

Les grands prix littéraires de novembre

agenda.jpgNovembre résonne d'automne et des grands prix littéraires.

Nous vous avons  présenté Lydie Salvayre, le week-end précédant l'attribution de son Goncourt ( de circonstances)

 

  Avec Charlotte (Ed. Gallimard) , David Foenkinos inaugurait, le 21 août, nos chroniques de la rentrée littéraire  Il s'est vu attribuer le Prix Renaudot : nous n'en attendions pas moins. 

Rendez-vous, dès  mercredi 19 novembre, sur votre blog préféré pour une revue séquentielle et critique des autres grands prix littéraires (Académie, Médicis,  Nobel et Femina) . Elle ouvre notre  2e cycle de présentation de l'actualité littéraire et des tables rondes intra/extra muros du Pavillon de la Littérature.

 

16 septembre 2013

Le Pavillon lit pour vous

livres-20pile1.jpg555 livres figurent au panel d'une rentrée littéraire assez raisonnée.

Nous en avons déjà lu une soixantaine - le Pavillon ne chôme - et découvert quelques perles, de ces ouvrages qui passeront le cap de la mi-novembre.

Certaines impostures également - que nous labelliserons d'un silence éloquent - ne me demandez pas lesquelles, vous les aurez (je l'espère)  repérées.

Outre les chroniques de la rentrée, octobre mettra pleins feux sur la vie de Denis Diderot, célébrant de la sorte le tricentenaire de sa naissance, novembre, sur Albert Camus et un centenaire fixé au 7 novembre...

Pas de doute, la littérature bat décidément plein  pavillon 

AE

27 mars 2013

L'Eventail de Télématin

Nombre d'entre vous connaissent "Télématin", l' émission quotidienne de France 2  présentée par William Leymergie

Elle vous accueille chaque jour, dès potron minet, pour vous présenter une revue de l'actualité, de la presse,  découvertes insolites et bons plans à la clef, sur un ton badin pimenté d'une juste dose d'insolence.

Notre belge et belle revue L'Eventail y était à l'honneur mercredi passé, présentée par le biais de son superbe dossier consacré au quadricentenaire de la naissance d'André Lenôtre. Je vous invite à découvrir, ci-dessous, l'extrait de l'émission et inonder la messagerie (ou Facebook) du magazine poursuivant de la sorte le flot continu des messages de sympathie qui affluent depuis la diffusion de l'émission.

Apolline Elter

06:58 Publié dans Actu-éditoriale | Commentaires (0) |  Facebook |

11 mars 2013

L'Eventail de mars et de jardins fabuleux

73.jpgL'Eventail de mars fleure ce printemps que nous attendons tous.

En mire, un dossier sur des jardins de rêve, hommage à André Lenôtre dont 2013 fête le quadricentenaire de la naissance; les photos de l'Orangerie du Parc de Versailles, de Vaux-le-Vicomte sont à couper le souffle.

Tefaf, Eurantica et Art Paris vous fixent rendez-vous, le roi de Rome et l'Opéra Garnier, aussi, par le biais de deux articles signés Jean des Cars.

Tandis que Jean-Pierre Coffe partage avec les lecteurs "quelques tuyaux printaniers", Armelle d'Aspremont Lynden, ses adresse bruxelloises de prédilection,  je vous propose une sélection de lectures à déguster (pp 74-75) et vous convie à déjeuner littéraire avec Armel Job,  au siège de L'Eventail.

Pas de doute, un vrai concentré d'énergie printanière.

Outre l'abonnement, L'Eventail est disponible en librairie, sur IPad et Internet.

05:54 Publié dans Actu-éditoriale | Commentaires (0) |  Facebook |

31 janvier 2013

Quatrième de couverture


livres-20pile1.jpg
Fin de mois oblige et richesse d'une rentrée de janvier nous contraint...

Voici, extraits des sites des éditeurs, les "pitchs" de quelques publications passées entre mes mains, échappées à mes lunettes (du reste, je n'en possède pas...)

Elles me paraissent dignes de votre intérêt.

 Parus fin 2012:

Monumentum pro Gestualdo,  de Catherine d'Oultremont, Ed Avant-Propos, oct 2012, 224 pp, 18,95 €

MONUMENTUM-C1.png

Deux musiciens - Igor Stravinsky et Carlo Gesualdo -, deux époques. Une ville, un palais hanté. Un aristocrate napolitain et une danseuse russe. Une étrange lignée de femmes sorcières. Tels sont les ingrédients du roman Monumentum pro Gesualdo, qui aborde la musique et l’histoire, le mensonge et le secret, la longévité et la mort, le souvenir et l’amour. Le tout entremêlé de poésie et lié par un style élégant et fluide.

 Le titre du roman fait référence à une œuvre d’Igor Stravinsky de 1960, composée à la suite d’un voyage à Naples"

********

9782021003949.jpg

 Les lumières de Pointe-Noire, Alain Mabanckou, Ed du Seuil, novembre 2012, 286 pp, 19,5 €

"Après vingt-trois ans d’absence, Alain Mabanckou retourne à Pointe-Noire, ville portuaire du Congo. Entre-temps, sa mère est morte, en 1995. Puis son père adoptif, peu d’années après. Le fils unique ne s’est rendu aux obsèques ni de l’un, ni de l’autre.

Entre le surnaturel et l’enchantement, l’auteur nous ouvre sa petite valise fondamentale, celle des années de l’enfance et de l’adolescence dans ses lieux d’origine.

Au moment de repartir, il se rend compte qu’il n’est pas allé au cimetière. Sans doute était-ce inutile. Car c’est ce livre qui tient lieu, aussi, de tombeau. Et de résurrection."

 

 *************************

 

 

AMALEK-C1.jpgAmalek, Leur mission, sauver Israël. Leur destination, l'enfer,  Thibault Verbiest, ed. Avant-Propos, novembre 2012, 366 pp, 18,95 €

"Dans un Moyen-Orient en plein chaos, des islamistes fanatiques s’allient à des évangélistes américains pour précipiter la Fin des Temps, dans un complot apocalyptique qui suppose la destruction de l’Iran et d’Israël. Neuf soldats israéliens sont sélectionnés pour une mission de la dernière chance. Un téléporteur, basé sur une technologie jusqu’alors inconnue, doit les envoyer dans une base égyptienne secrète pour éviter une guerre nucléaire. Le commando est téléporté, mais la destination n’est pas celle prévue. Ils se  retrouvent à quelques kilomètres d’Auschwitz, en 1943…"

 

***************

La phrase qui tue, de Craig McDonald, trad. de l'américain par Etienne Menanteau, Ed Belfond noir, novembre 2012,  398 pp, 22,5 €

9782714451330.jpg

"Dans le Paris des Années folles, la rive gauche est le théâtre d'une série de meurtres étranges. Dans la lignée d'Agatha Christie, un final savoureux pour le dernier volet des aventures de Hector Lassiter, séduisant et cynique auteur de polars.

Paris, sa vie de bohème et ses cafés littéraires ! C'est là que, en cet hiver 1924, le jeune Hector et son compère Ernest Hemingway ont décidé de poser leurs machines àécrire.
Et l'inspiration ne tarde pas. Alors qu'un assassin répand les cadavres d'éditeurs sur les bords de Seine, Lassiter et Hemingway sont mis au défi de résoudre l'enquête avant la police.

Cerné par trois femmes amoureuses à l'imagination aussi noire que fertile, piégé par le fondateur d'un mystérieux groupe de nadaïstes versés en sciences occultes, Hector aura besoin de toute l'aide de Hemingway pour éviter de se retrouver sur la liste des prochaines victimes..."

************

9782714450111.jpgL'aubépine rouge,  Ai Mi (traduit du chinois par François Sastourné), ed Belfond, oct 2012, 476 pp, 21 €

"Sur fond de révolution culturelle, l'histoire d'amour impossible entre deux adolescents que tout sépare. Un roman bouleversant, le livre culte de la jeunesse chinoise.

Fille d'une famille d'intellectuels disgraciés par le Parti, Jing Qiu, tout juste quinze ans, est envoyée à la campagne pour prouver sa valeur et sa droiture. C'est là qu'elle rencontre le beau Lao San, fils d'un général de l'armée.

Irrésistiblement attirée par ce garçon qui joue de l'accordéon, chante des chansons russes interdites et n'hésite pas à critiquer le gouvernement, Jing Qiu lutte pourtant farouchement contre ses sentiments. Car l'amour romantique, concept petit-bourgeois par excellence, sont sévèrement condamnées par le régime.

Mais la jeune fille est loin de se douter de ce que Lao San va entreprendre pour tromper la surveillance de leurs familles et du Parti, et lui prouver son amour. Au risque de mettre en danger celle qu'il aime..."

 

Paru ce 3 janvier:

Les baleines se baignent nues, d'Eric Gethers, traduit de l'anglais par Roxane Azimi), Calmann -lévy, 384 pp, 21,5 €

 images.jpg 

"Voici Henry, né trois mois trop tôt, au bord d’une route du Texas. Voici sa mère, Lillian, adolescente écervelée qui meurt en le mettant au monde. Voici Jack, son coureur de père qui l’initie à la métaphysique du sexe dès l’âge de cinq ans. Et puis Vivienne, l’infirmière zélée désespérément seule qui décide de le sauver. Enfin Lone Star Springs, petite bourgade sans histoire où l’on tient le héros télévisé des enfants pour l’Antéchrist lui-même. Henry grandira tant bien que mal au milieu d’êtres détraqués. Il réchappera de leur folie, de leur abandon, même de leur mort. Mais de l’amour, rien n’est moins sûr…

Avec ses personnages extrêmes, emboîtés les uns dans les autres comme des poupées russes, et une inventivité inouïe, Eric Gethers nous livre une satire exubérante de l’Amérique actuelle, aux accents d’anti-conte philosophique. Il nous entraîne irrésistiblement là où nous craignons d’aller : au bord du précipice."

Parution ce 22 janvier

les_machoires_du_passe_01.jpgLes mâchoires du passé, de Pierre Bourdeau (éd. In Octavo, 420 pp, 21 €)

L'argument : "Lors d'un reportage sur le Pays Basque, Margaux, sa compagne, demande au commandant Gontier d'enquêter sur la disparition d'un certain Haritz... mais tout va se compliquer lorsque Fred Newelton, alias Freddy Dallas, fauche un million de dollars au gangster californien Mickey Baudigan, qui met immédiatement à ses trousses ses meilleures gachettes.
L'enquête basque de Gontier piétine. Il accepte la mission que lui propose une entreprise high tech de la Silicone Valley... mais il est des affaires qui ont la peau dure ; il est des plaies trop profondes pour vouloir se refermer.
Comme un piège qui claque, les mâchoires du passé vont se refermer. Sur qui ? Sur quoi ? Le piège n'est pas là où on l'attend, et celui qui l'a armé n'est pas celui que l'on imagine !"

****************

 Parution ce 23 janvier

de_tempete_et_d_espoir_01.jpgDe tempête et d'espoir Saint-Malo, de Marina Dédéyan, Ed. Flammarion, 4041 pp, 20,5  €

« Mon nom est Anne de Montfort. J'ai dix-sept ans. En cet automne 1760, je me retrouve orpheline, sans le sou, sans relations.
Mon frère aîné Jean, cadet dans l'armée royale, ma seule famille, a disparu aux Indes. Est-il tombé dans cette guerre sans merci pour la domination du monde qui oppose Louis XV au roi d'Angleterre ? Croupit-il dans les geôles de Madras ? A-t-il choisi de chercher fortune comme mercenaire auprès de quelque nabab ? Je veux, je dois savoir ce qu'il est advenu de lui. Mais puis-je espérer un autre sort que celui d'entrer dans les ordres au couvent des Dames de Dinan ?
Je n'ai pour moi que ma jeunesse, le prestige de mon nom et ma détermination, avec cette devise d'Anne de Bretagne que j'ai faite mienne, non mudera – je ne changerai pas.
Ma cousine Apolline et son mari, armateur respecté de Saint-Malo parmi ces messieurs de la Compagnie des Indes, m'aideront-ils ? Et si je n'avais d'autre choix que le plus insensé, celui d'embarquer sur un navire, à n'importe quel prix ? »

01 janvier 2013

Une année 13 engageante

agenda.jpgChers, estimés visiteurs, plus  fidèles et nombreux* chaque jour,

En ce mardi 1er de  janvier, je vous annonce une année treize engageante.

Elle fera parler d'elle, je vous le certifie.

Le Pavillon (de la Littérature), aussi, qui voit ses réunions multipliées, autour de l'actualité littéraire - qui restera à la page - et de la correspondance des grands écrivains: Marquise de Sévigné, George Sand, Sidonie-Gabrielle Colette, Gustave Flaubert, Marcel Proust et Saint-Exupéry... Après Jean-Jacques Rousseau, nous fêterons, cette année le tricentenaire de son ami Diderot.

Les chroniques suivront l'actualité du Pavillon, celle du magazine L'Eventail, que j'ai rejoint, avec bonheur, mi-2012, du Musée des Lettres et Manuscrits (Bruxelles et Paris)  et de quelques Festivals particulièrement chers à notre blog....entendez notamment, le Festival de la correspondance de Grignan.

 

 - Bien sûr, nous poursuivons Les High Tea du dimanche après-midi: entrer des mots clefs

-  Rendez-vous chaque dimanche, dès 17 heures, pour déguster une infusion littéraire (concept déposé) , un DVD ou un extrait musical recommandés.

Par le biais des infusions , nous pointerons aussi  - c'est un voeu cher - des lectures qui transcendent  l'actualité littéraire et sa course effrenée: extraits d'ouvrages récents, anciens, classiques ..vous seront proposés que vous dégusterez autour d'une tasse de thé fumante....

Vos commentaires, suggestions mails et autres messages sympathiques sont plus que jamais bienvenus!

Blog année à tous!

Apolline Elter

 * Le mois de décembre 2012 affiche une moyenne de 264 visites par jour et 700 pages téléchargées....(SOurce: Belgacom skynetblogs) 

04 octobre 2012

L'Eventail d'octobre

68.jpgL' Eventail d'octobre est de tous les étals qui se déplie et se déploie en une multitude de rendez-vous historiques, exotiques, culturels, artistiques et littéraires.

Et pour cause: ce n'est pas tous les mois qu'on fête 125 printemps d'existence, rayonnante.

Un dossier étoffé - qui fait rêver - sur Miami (Beach) , son  Art Déco et l'oeuvre de Romero Britto, une incursion dans La vie parisienne de Jacques Offenbach,  celle d'Eric Janssen, Le Paris de Louis Benech, le Bruxelles d'Isabelle de Borchgrave, celui de Françoise de Hemptinne. Un pétillant duo sur canapé qui permet à Stéphane Bern d'interviewer Germaine de Staêl  - née Necker - en toute affabilité

La revue de la rentrée littéraire, est signée Dominique Bromberger, tandis que se donne le coup d''envoi de notre rubrique - L'Eventail de nos lectures-  assortie de lunchs dégustés  au siège de l'Eventail  (cfr pp 80-81)

Les inscriptions aux lunchs - le premier aura lieu le jeudi 25 octobre -  se font via l'adresse e -mail spécifiée dans votre magazine

Vous brûlez dès lors de vous y abonner.

Ne tardez pas, les places sont comptées...

AE

05:51 Publié dans Actu-éditoriale | Commentaires (0) |  Facebook |

20 juin 2012

Quelques promesses de la rentrée littéraire

Visitlivres-20pile1.jpgeurs très chers

L'été n'a pas entamé sa carrière

Qu'il faut songer rentrée littéraire...

Voici donc,  en avant-première

Le programme de quelques parutions

Qui enchanteront, nous l'espérons,

Les réunions.... du Pavillon

-  En guise d'apéritif (par ordre alphabétique des noms d'auteurs)

- Les Lisières (Olivier Adam - Flammarion)

-La banlieue quand elle ne brûle pas (Florence Aubenas - L'Olivier)

- Rien ne se passe comme prévu (Laurent Binet - 2e roman- Grasset)

- La véritable vie amoureuse de mes amis en ce moment précis (Francis Dannemark- Robert Laffont)

- Citoyen Park, Charly Delawrt (Le Seuil)

- Je vais passer pour un vieux con (Philippe Delerm - Le Seuil)

- La vie rêvée d'Ernesto G. (Jean-Michel Guenessia - 2e roman - Albin Michel)

- Géographie de la bêtise, Max Monnehay - 2e roman - Le Seuil)

-  Le meilleur des jours (Yassamam Montazimi - Sabine Wespieser)

- Barble bleue (Amélie Nothomb - Albin Michel)

- Nous étions faits pour être heureux (Véronique Olmi - Albin Michel)

- Le Bonheur des Belges (Patrick Roegiers - Grasset)

- La réparation (Colombe Schneck- Grasset)

- Le lien suivi de Monsieur Pipi (Amanda Stehrs - Flammarion)

 Mettons que pour une première mise-en-bouche, cela devrait rassasier vos soifs de découvertes...

Apolline Elter

 

19 juin 2012

Billet d'absence

Estimés visiteurs,

Quelque internaute attentif m'a contactée, inquiet: il n'y avait, ce matin, le billet  qui chaque jour vous désaltère à la source de la littérature.

Suis-je malade? Non pas. Débordée? Non plus. Quoique. Distraite? Eventuellement.

Je passai, en effet, hier, la journée,  aux côtés de Jean-Jacques (Rousseau)  - pour ne rien vous cacher, une partie de la nuit aussi  - préparant ces rendez-vous festifs que vous attendez avec une impatience consommée et  qui célèbreront, la semaine prochaine, le tricentenaire de la naissance d'un philosophe majeur de notre destin occidental

Et j'oubliai, rêveuse, chroniqueuse, solitaire, .. notre rendez-vous du jour....

A demain,

J'espère

Apolline Elter

06 mai 2012

Sophie Horay ou l'art de l'édition

theiere-design-eva-solo-1l-rouge-1.jpg Notre "High Tea" de ce dimanche 6 mai aura ceci d'extra -hor (ay)-dinaire qu'il infusera le souvenir d'une belle rencontre -  ce jeudi 3 mai- avec Sophie Horay, éditrice de la maison fondée en 1946 par son père, Pierre Horay.

Tapissé de livres - les éditions Horay fêtaient en 2004, leur millième publication - le bureau de Sophie Horay reflète le charme chaleureux de son occupante et d'une sélection éclectique, hors des sentiers battus de l'édition classique.

Des célèbres "Laurence Pernod" qui assistent aujourd'hui encore des millions de jeunes mamans aux délicieux recueils de la collection  des écrivains "En verve" -particulièrement prisée par notre blog - la Maison édite ces "perles",  ouvrages buissonniers, guides de voyages insolites, cabinets de curiosités,... avec rigueur et respect des auteurs. Et si Sophie Horay parle si bien des livres qu'elle édite, c'est  parce qu'elle les aime et.... qu'elle les as lus!

D'une générosité sans faille notre hôtesse muscla nos bras de quelques publications de derrière les fagots - nous vous les dévoilerons lors de prochains billets- offrant à notre appétit les toute fraîches, nouvelles, quatrièmes et ....conjointes éditions de L'Art d'être grand-mère (Claude Aubry et Claire Laroche) et L'Art d'être grand-père (Claude Aubry- dessins d'Eugène Collilieux)

Nous est avis que ces ouvrages tendrement illustrés, mine de complicités entres les générations, constitueront des dons idoines en ces proches fêtes des (grands-)mamans et papas....Nous ne manquerons pas de vous en livrer le billet de lecture.

AE

Editions Horay - 22 bis Passage Dauphine - 75.006 Paris

www.horay-editeur.fr

editions@horay-editeur.fr

 

21 novembre 2011

L'événement de novembre - décembre

entree.jpgEn vente depuis le 15 novembre - votre magazine préféré paraît chaque mi-mois et sa force d'action perdure jusqu'au milieu du mois suivant - l'Evénement affiche, en cet automne radieux, mille bons plans en vue de la fin de l'année...

Un guide sur "Londres en fête", ses  Christmas magie,  adresses choisies et éprouvées, avec, à la clef, une nuit  à gagner en l'Hôtel St Ermin's****, des places pour des spectacles de choix, un dossier sur la truffe noire du Tricastin,  " Quand la truffe se fait rabasse", signé de qui vous devinez,  avec,  à remporter , un séjour truffé au Manoir de la Roseraie **** (Grignan - photo hall d'entrée) les coups de coeur de lecture, une "nocturne" privée, pour quinze de nos lecteurs,  au tout nouveau Musée des lettres et  manuscrits de Bruxelles et un article fameusement bien torché, "La littérature sur le divan", signé Paloma de Boismorel....

Vous l'aurez compris, votre programme de ce lundi  est résolu: vous vous précipitez sur l'Evénement du mois, empruntez la plume de notre chère marquise de Sévigné, pour vous offrir, un séjour truffé, qui réveillera votre hiver, de saveurs insoupçonnées...

AE

_PAT2059.JPGUne marquise de Sévigné qui  mourrrrrrrrait d'envie d"inviter sa fille, Françoise - et son gendre François, ...éventuellement - à un séjour truffé de charme au Manoir de la Roseraie****, à Grignan (photo)

www.manoirdelaroseraie.com

 

 

 

16 février 2011

Le Palais gourmande : une initiative ..fondante

affiche-2gif8388-50da2.jpgJ-1 pour l'événement majeur de notre paysage littéraire ....

La Foire du livre de Bruxelles ouvrira ses pages demain pour une 41e édition dédiée aux femmes (cliquer sur la couverture en vitrine du blog) et ...à la gourmandise, inaugurant, cette année un concept bien alléchant: celui du PALAIS GOURMAND.

A savoir: un espace de 400 m² dédié aux livres de cuisine et à la gastronomie.

Sa gestion en est confiée à la librairie Filigranes (qui gère aussi le Cafffé), à Samantha Hoggart (Le Petit Filigranes - Coordinatrice ) et au Libraire Toqué (Benoît Cloës), bien connu de nos visiteurs (www.lelibrairetoque.com)

Divisé en trois zones - la librairie culinaire, l'espace de démonstration et de rencontres et l'espace de dégustation, Le Palais gourmand sera également l'antre de rencontres avec des personnalités connues et sympathiques (forcément - nombre d'entre eux sont les héros de chroniques sur ce blog ) de la littérature ...gourmande: Bénédicte Appels,Michèle Barrière,  Eric Boschman, Jean-Pierre Coffe, Sang Hoon Degeimbre, Martine Fallon, Pol Grégoire, Pierre Marcolini, Anne Martinetti, Juliette Nothomb,  Carlo de Pascale,  Joëlle Rochette, Paul Wittamer, ..

Je vous convie, pour ma part, à la Table ronde qui y sera organisée, ce vendredi 18 février , de 18h à 19h, sur le thème frisonnnant: Gastronomie et polar, même scène de crime. Le débat qui réunira Michèle Barrière (Meurtre au café de l'Arbre sec, JC Lattès), Anne Martinetti (Crèmes et Châtiments - voir chronique http://editionsdelermitage.skynetblogs.be/archive/2010/11...  sur ce blog) et ...môa (A la table de la littérature -cliquer sur la table en vitrine du blog) , sera animé par Samantha Hoggart.

Je vous engage  plus que vivement à consulter le programme des festivités sur le site de la Foire du livre de Bruxelles: www.flb.be

Apolline Elter

17 octobre 2010

Quelques nouveautés d'octobre

Le mois est déjà entamé de moitié. Il est plus que temps de recenser quelques parutions passées entre nos mains. Nous n'avons pas encore pu les lire malgré que les communiqués de presse que nous reproduisons ci-dessous nous en donnent l'envie...

1.

Au-delà du conflit qui l'oppose à sa fille, Liliane Bettencourt (à ne pas confondre avec son Ingrid homonyme , orthographiée d'un "t",  d'un '"a": Betancourt) pourrait révéler des secrets d'Etat et une implication, au sommet de celui-ci. Telle est la thèse soutenue par Fabrice Arfi et Fabrice Lhomme , journalistes au service Enquêtes de Mediapart.

Fraude fiscale, financements politiques, conflits d'intérêt, ...sont quelques-uns des solides griefs portés contre  Madame Bettencourt. Les journalistes produisent, preuves à l'appui, la série de contacts -enregistrements, témoignages et documents) qui mèneront auu "Scandale de l'Etat"...

L'affaire Bettencourt, Un scandale d'Etat, essai, Fabrice Arpi et Fabrice Lhomme, ed. Don Quichotte, 7 oct 2010

*************** 

Ancien rédacteur en chef du Monde diplomatique, spécialiste de l'Amérique latine, Maurice Lemoine trace, à travers ce roman d'espionnage et  via le parcours de cinq Cubains,  les liaisons dangereuses tissées entre Cuba et les Etats-Unis depuis la révolution cubaine. Une fiction mêlant des personnages réels, tels Fidel Castro, George Bush père et fils, Bill Clinton à des personnages pas si imaginaires que prévu et qui lève le voile sur une guerre secrète et un important scandale judiciaire.

Cinq Cubains à Miami  Le roman de la guerre secrète entre Cuba et les Etats-Unis, Maurice Lemoine, éd. Don Quichotte, 7 oct.2010, 1048 pp, 24 €

*******************

"Voyager a-t-il encore un sens. Qu'est-ce qui rend le voyage fascinant et mystérieux? En ce siècle de tourisme de masse et de connexion instantanée, ce livre exalte le sentiment d'émerveillement et de découverte qui donna tant de beaux textes d'explorateurs, présents au fil des pages. (...) Sociologue, vagabons, Rodophe Christin ne cesse de traquer, en lui-même et au bout du monde, l'essence du voyage (...) (L'ouvrage) est rehaussé par de mystérieux dessins" (communiqué de presse)

Passer les bornes. Sur le fil du voyage, essai, Rodolphe Christin, éd. Yago, 7 oct 2010, 160 pp, 15 €

***************

Me faire ça à moi !

Allusion au film qu'il a co-écrit avec François Truffaut (1960), Pierre Grimblat signe un premier roman placé sous le signe de la dérision.

"Jean-Do a des problèmes de conscience, des tourments métaphysiques, des interrogations philosophiques pour lesquelles il n'a d'autre interlocuteur que l'Eternel, c'est-à-dire Marcel Proust. Un Marcel mélancolique, observant que son temps perdu n'est pas retrouvé, et que Jean-Do a beau se débarrasser, il n'est pas prêt de le rapporter aux objets trouvés." (CP)

Extrait: "J'ai souvent dit que le meilleur moment du dimanche soir est lorsque s'éloignent dans mon rétroviseur: manoirs médiévaux à peine chauffés, relais de chasse pourris d'humidité solognote, bastides à vues malheureusement imprenables assorties de leurs contingents de moustiqueset frelons bagarreurs, fermes authentifiées à coup de fausses poutres, j'en passe et des plus typiquement bidons."

Me faire cela à moi!, Pierre Grimblat, roman, éd. Michel de Maule, 14 oct 2010, 252 pp, 19 €

Note de l'éditeur: Pierre Grimblat, poète, créateur ou réalisateur de plus de 500 films pour le cinéma et la télévision, nous livre ici son premier roman.

06:47 Publié dans Actu-éditoriale | Commentaires (0) |  Facebook |

21 mai 2010

Prix de la Maison de la Presse 2010

Le Prix de la Maison de la Presse 2010 a été attribué à Adélaïde de Clermont-Tonnerre pour la publication de son (premier) roman, Fourrure (Ed. Stock)

Affaire à suivre.

AE

05:45 Publié dans Actu-éditoriale | Commentaires (0) |  Facebook |

14 mai 2010

Actu de mai (suite) parutions imminentes.

 

Suite de l'agenda du mois de mai: ouvrages à découvrir.

(Par vous, par moi)

 

(lundi 17 mai)

Mise en appétit (note de l'éditeur) : " Un jeune prophète thébain décide de partir sur les traces de sa famille mystérieusement disparue à Memphis. Ramsès III y règne et se trouve au centre d'un gigantesque complot, le plus grand et le plus audacieux de l'histoire égyptienne."

L'Egyptologue Violaine Vanoyeke est l'auteur de nombreux best-sellers, traduits dans une cinquantaine de pays, dont Le secret du pharaon (ed. de l'Archipel), La Pharaonne Hatchepsout (ed. Michel Lafon), ...Elle propose, à travers ce roman de faire découvrir au public ses découvertes exclusives au sujet d'un pharaon -...phare de l'histoire d'Egypte.

L'ouvrage promet d'être on ne peut plus passionnant...

A suivre donc.

A.E

Ramsès III - Complots contre Pharaon, Violaine Vanoyeke, roman, ed. Alphée, mai 2010, 330 pp, 21 €

**********************

(sortie le 19 mai 2010)

" Aujourd'hui, le temps a passé, tu n'es plus là et je voudrais te dire, enfin, qui je suis. Révéler ce que je n'ai jamais dévoilé,à toi, ni à personne."

C'est à son fils Lionel, décédé en 2006 que la célèbre chanteuse - Régine - dédie  la relation des privations, rêves,  paillettes, chansons, films, fêtes, ... en une "boulimie de rire, chanter, faire la fête er aimer et  art de rendre réels ses rêves d'enfance" (note de l'éditeur) .

A toi Lionel, mon fils, Régine Zybelberg, Flammarion, mai 2010, 310 pp, 21 €

**********

Voyages et aventures du Docteur Festus ,

(sortie le 25 mai 2010)

Visuel non disponible

" Le docteur Festus, lancé par la tangente, traversa un vol de corbeaux criards, dont soixante-huit, culbutés par le choc, vinrent tomber sur le champ de Jean Renaud, l'arpenteur assermenté, au moment où il triangulait son propre champ, par façon de récréation digestive, ce qu'il pratiquait tous les jours après son dîner."

Burlesque, incongru, ..scénariste de BD avant la lettre, Rodolphe Toepffer (1799-1846)  consigna en six livres les tribulations du Docteur Festus. Epuisé (voire épuisant...)  l'ouvrage est réédité par les éditions Anatolia, ponctué d'illustrations de l'auteur.

Voyages et aventures du Docteur Festus, Rodolphe Toepffer, rééd. Anatolia, mai 2010 (avec certaines bizzarreries orthographiques de l'auteur)

07:15 Publié dans Actu-éditoriale | Commentaires (0) |  Facebook |

13 mai 2010

L'actu du mois de mai: quelques parutions épinglées

D'un foisonnement qui ne déchante pas, l'actualité littéraire de mai propose maint ouvrage que j'ai eu la joie de lire et de chroniquer.

A côté d'eux, une série, non moins attirante, de livres qui n'ont eu autre tort que de me voir submergée de chroniques.

Je vais donc tenter de vous en donner un aperçu suffisant pour que vous puissiez vous laisser tenter au gré de vos affinités et des arguments que voici:  

(sortie : 5 mai 2010)

 

"Petit, Max connaît la faim, l'humiliation, la violence, l'abandon. Il accepte, se tait, observe, mûrit sa haine, endurcit son courage, développe son intelligence. Il garde une trace de la douleur: un doigt sectionné par une mère indifférente.(...) La Vanité, il compte la châtier dans tous ses avatars dont il se met en quête. (...) Max ne tue pas ses coupables, il les dénude, les déplume: il les déleste de ce qui nourrit leur péché, l'argent. Va-t-il parvenir à les faire tous tomber dans son escarcelle?  Et lui-même échapper à ses poursuivants? "Extrait de la présentation de l'éditeur.

L'Evangile selon Max, Christophe Rocancourt, roman, ed. Flammarion, mai 2010, 224 pp, 21 €

******************

(sortie : 6 mai 2010)

Un ouvrage qui réunit les "auteurs-cultes de la génération rock" par le biais des articles  et reportages consacrés à ces monstres que sont  Gainsbourg, Elvis Presley, Michaël Jackson, Michel Polnareff, Bob Marley, Paul McCartney, .. pour ne citer qu'eux.

Note de l'éditeur: " Ce recueil est l'occasion de (re)découvrir des plumes fulgurantes, numéros de funambule, figures de style, humeurs, allant du plus littérairement classique au plus déjanté, de la compassion à la provocation, de l'érudition à la métaphysique, toujours avec maestria, aplomb, posture et opinion."

Rock Critics, Collectif - préfacé par Pierre Lescure - ed. Don Quichotte, mai 2010, 500 pp, 19,5€

******************

Discours sur Shakespeare et sur Monsieur de Voltaire

(parution : 7 mai 2010)

(Visuel non disponible)

"Quelque lecteur attentif et grand admirateur de Monsieur de Voltaire me dira, peut-être, qu'il me siérait pas mal de prouver que Shakespeare mérite vraiment ce caractère extraordinaire que je lui ai donné plus haut."

Le pamphlet historique est suivi de la biographie de Giuseppe Baretti(1719-1789), d'un survol de son oeuvre et des relations avec quelques-uns de ses contemporains , Manzoni, Giacomo Léopardi, ...

Discours sur Shakespaere et sur Monsieur de Voltaire, Giuseppe Baretti, réed. Anatolia, mai 2010172 pp, 19,9 €

 

 

06:00 Publié dans Actu-éditoriale | Commentaires (0) |  Facebook |

07 mai 2010

Coups de coeur de lectures

En mai, lis ce qu'il te plaît.

Rendez-vous dans L'Evénement de ce mois (bientôt en kiosque ou dans votre boîte aux lettres)

Six ouvrages épinglés.

Aux tons variés.

Rendez-vous pour vos propres coups de coeur de lecture.

Modalités : dans le magazine L'Evénement

06:15 Publié dans Actu-éditoriale | Commentaires (1) |  Facebook |

02 mai 2010

Le souffle du jasmin

Gilbert Sinoué était l'invité de François Busnel, jeudi 29 avril et de son émission, La grande Librairie (France 5 - 20 h 35 - direct).

Il y présentait Le souffle du jasmin (ed. Flammarion), aux côtés de Jean-Christophe Ruffin( Katiba -ed. Flammarion), Françoise Hamel (Les Forains du Roi - ed. Plon) et Tristan Garcia (Mémoires de la jungle -ed. Gallimard).

Je vous invite à télécharger l'émission - très intéressante - sur le site de France 5.

Et vous donne rendez-vous, sur ce blog, mardi 4 mai,  pour le billet de faveur que Gilbert Sinoué a bien voulu nous accorder.

A.E

14:35 Publié dans Actu-éditoriale | Commentaires (0) |  Facebook |

17 avril 2010

L'événement d'avril

cover

Byzance, L'événement d'avril,  avec un guide à conserver qui vous mènera sur les rives du Bosphore, au coeur d'Istanbul, de ses monuments magiques et de rendez-vous authentiques. Byzance résolument, ces nuits à gagner au sein d'un ancien palais ottoman, sis dans le quartier prestigieux de Besiktas.....

Rendez-vous également aux pages 32 et 33 du magazine pour découvrir l'interview que Dominique Bona nous a accordée, suite à la parution de la biographie de Clara Malraux (cliquer sur la couverture du livre en vitrine du blog)

*************

L'atelier-lecteurs du mois de mai s'adresse aux enfants et leur propose de fêter la fête des mamans, selon un atelier ludique "Alibaba" consacré à l'alilmentation saine...

**************

ev382actulecteursp27cartier_pen_nibLes "coups de coeur de nos lecteurs" ont retenu, ce mois,

- Tom, petit homme, tout petit homme, Tom, de Barbara Constantine (ed. Calmann-Levy)

- Pour le sourire d'une tortue, de Michel Didisheim (Ed. Alphée)

- Le quai de Ouistreham, de Florence Aubenas (Ed. de l'Olivier)

- L'oracle della Luna, de Frédéric Lenoir (Albin Michel /Le livre de poche)

- No et moi, de Delphine de Vigan (Ed JC Lattès / Le livre de poche)

- Ici finit la terre, de Gérard Chevalier, (Ed Coop Breizh)

08:30 Publié dans Actu-éditoriale | Commentaires (0) |  Facebook |

28 mars 2010

Florence Aubenas au Salon du Livre de Paris

 Rappel de la chronique parue le 18 mars sur ce blog

Le quai de Ouistreham

" Ils ne m'entendaient pas, ne me voyaient pas. Je n'étais pour eux qu'un simple prolongement de l'aspirateur, la même mécanique, tout juste agrémentée d'une blouse et de gants en plastique."

 

C'est à une vraie démarche journalistique que Florence Aubenas - grand reporter au Nouvel Observateur - se livre: explorer, sur le terrain, la précarité des emplois peu qualifiés.

 

Teinte en blonde, le regard dissimulé par le port permanent de lunettes, l'ex-otage ravie, en 2005, lors d'un reportage en Irak, s'installe à Caen, en février  2009 et parvient,  curieusement,  à garder l'anonymat: elle plaidera, aux rares personnes qui penseront la reconnaître, la coïncidence de l'homonymie.

 

Son âge avancé - 48 ans, en 2009  - et un  CV rendu vierge de toute expérience professionnelle la classeront, auprès des agences "Pôle emploi" dans la catégorie des "Hauts risques statistiques". Le seul débouché envisageable impose une formation d'agent d'entretien et la disposition inéluctable d'une voiture.

 

Un récit de galère, celle des emplois précaires, des horaires, du rythme de travail et de quelques scandaleux faits d'exploitation s'entame, qui décrit finement les relations humaines qui se tissent à tous les niveaux. L'écriture de Florence Aubenas allie la précision journalistique et le rythme alerte à quelques traits d'humour bienvenus.

L'expérience se conclura,  en juillet 2009, lorsque Florence Aubenas décrochera le  CDI qu'elle s'était fixé comme enjeu:

"Parmi les règles que je m'étais fixées, il y avait celle d'arrêter cette expérience dès qu'on me proposerait un contrat de travail définitif. Je ne voulais pas bloquer un emploi réel."

 

Apolline Elter

Le quai de Ouistreham, Florence Aubenas, éd. de l'Olivier, fév. 2010, 276 pp, 19 €

Salon du Livre de Paris: Florence Aubenas dédicacera son ouvrage, ce jour, de 15h à 17 h, auprès du stand  L82 des Editions de l'Oliver, ainsi que mardi 30, de 17h à 18h.

07:45 Publié dans Actu-éditoriale | Commentaires (0) |  Facebook |

07 mars 2010

Une très petite surface; un très grand ...exploit

Maroc et mars 2010 003

C'est fait, chers visiteurs, Nicolas Ancion vient de poster sur son blog, Une très petite surface, un polar riche de quelque 85 pages, que je vous invite à découvrir illico, sous le lien : http://ancion.hautetfort.com/archive/2010/03/07/24h-chrono-a-la-foire-du-livre-le-roman-acheve.html

 

Si c'est pas un exploit, ça...

Volez-y

Apolline E.

12:56 Publié dans Actu-éditoriale | Commentaires (0) |  Facebook |

06 mars 2010

Les rendez-vous de la Foire du livre de Bruxelles

Maroc et mars 2010 003

 

C'est un Nicolas Ancion, fatigué certes, mais souriant que nous avons rencontré, jeudi, tandis qu'il se prêtait à l'écriture de son polar, au terme d'une nuit blanche, constamment  interrompu par la curiosité bienveillante des fans et media...

Nicolas, vous nous fixez rendez-vous, ce samedi à partir de 10h - plus tôt qu'annoncé, donc -   (lieu: le L@b) , pour la découverte et la correction de ce "polar-life", pouvez-vous nous dire, à chaud, les leçons que vous tirez de cette expérience :

 
1. J'aurais dû exiger une vraie cage en verre, j'aurais pu écrire 20 pages de plus si j'avais été isolé, non pas du public, mais des médias, qui voulaient couvrir l'événement.
2. Que les lecteurs et les visiteurs sont très gentils, qu'ils ont des gestes et des mots qui font du bien, quand on sent que la journée va être longue.
3. Que ce genre de défi demande un effort soutenu tout au long de l'écriture, on ne peut pas relâcher la pression, on doit avancer quoi qu'il arrive même quand l'énergie baisse.
4. Que c'est toujours aussi miraculeux d'écrire. Je ne savais pas ce que j'allais raconter il y a 48h et maintenant j'ai l'impression d'avoir donné vie à des personnages et de les connaître comme des amis.
5. Que 24h c'est court et que, du coup, je recommencerais volontiers, à l'occasion :-)

A suivre....

Apolline Elter

 

Ce week-end sera plus chargé de rencontres prestigieuses que des flocons de neige dans un ciel pré-printannier. Je vous invite à consulter le site de la Foire du Livre pour organiser votre programme (www.flb.be)

Epinglons au passage les dédicaces de :

- Claudie Gallay, Les Déferlantes (de 10h30 à 12h30, stand 102, Actes Sud)

- Frédérique Deghelt, La grand-mère de Jade, (de 10h30 à 12h30, stand 102, Actes Sud)

- Yasmina Khadra (L'Olympe des Infortunes, àpd  11 heures (jusqu'à 17 h (?), stand 302 (Robert Laffont)

- Nicolas Ancion, L'Homme qui valait 35 milliards (de 11h à 12h, stand, 216, Luc Pire)

- Hervé Picart, L'Arcamonde, (de 13h à 14h, stand 116, Castor Astral)

- Armel Job, Le Commandant Bill, (de 14h à 15h, stand 205, La Ligue Braille)

- Amélie Nothomb, Le voyage d'hiver, (de 14h à 16h30, stand 106, Dilibel)

- David Foenkinos, La Délicatesse, (de 14h30 à 15h30, stand 226, Gallimard)

- Nicolas Fargues, Le roman de l'été (de 14h30 à 15h30, stand 226, Gallimard)

- Frédéric Beigbeder, Un roman français (de 15h à 17h, stand 106, Dilibel)

- Claude Pujade-Renaud, Les femmes du braconnier (de 15h à 18h, stand 102 Actes Sud)

- Patrick Weber, Vive les Rois (de 16h à 17h30, stand 106, Dilibel)

- Eric-Emmanuel Schmitt, Concerto à la mémoire d'un ange (de 16h30 à 17h30, stand 106, Dilibel)

- Monique Thomassettie,   Les doigts de chèvrefeuille de la nuit, Thimiaslo ainsi que L'aïeule montagne et l'enfance de la vallée    de 17h à 18h, stand 114, Meo-éditions)

-Sans oublier:

- à 12 heures, au Forum, Le Soir,  interview d'Hervé Picart, de Justine Niogret et Pierre Pevel par Jean-Claude Vantroyen sur le thème du "fantasy & fantastique"

- à 17 heures, au Forum Le Soir, Christian Laporte, recueillera Les confidences d'un Cardinal (Ed. Racine, spiritualité), Monseigneur Godfried Danneels; le débat sera suivi d'une séance de dédicaces (stand 426, Spiritualité)

- à 17 heures, auprès du stand de CEC (313) Jean Jauniaux présentera la rencontre entre Dany Laferrière et Jean-Luc Outers. Ce sera pour lui l'occasion de parler du recueil , Des écrivains du monde, édité au profit d'Haïti. Nous aurons l'occasion d'en reparler.

- à 19heures , au Forum Le Soir, le débat de critique littéraire " Comment mettre les écrivains en avant", qui réunira François Busnel, Kerenn el Kaïm, Jean-Pierre Hautier et Forence Noirville

 

05:45 Publié dans Actu-éditoriale | Commentaires (1) |  Facebook |