23 janvier 2017

Tambour & Trumpette

Il arrive que des incidents domestiques

Revêtent un tour symbolique

Allégorique

Planétaire

 

Si je vous dis que vendredi 20  janvier dernier,

Tandis qu'autour de 18 heures

Sonnait le glas d'une nuit glaciale

Un bouchon de canalisation céda

Qui répandit en tambour et  Trumpette

En la chambre de notre fille studieuse

Un flot non contenu, excrémement horrifiant...

 

Une soirée washing room

D'investiture Washington..

 

Apolline,  Les pensées canalisées du lundi

22 janvier 2017

Je n'ai jamais voulu être ministre

9782873869847.jpgtheiere-design-eva-solo-1l-rouge-1.jpg

"Je n'ai jamais voulu être ministre. Cela m'a aidée, de ne pas avoir cette ambition-là. Cela m'a permis de rester copine avec les hommes qui, eux, voulaient l'être ... J'ai été amie avec certaines femmes de ministres FDF. Elles m'intéressaient, et en même temps, je les plaignais. L'une d'entre elles m'a un jour apostrophée: «Je suis contente de vous voir, parce que je vais enfin savoir comment va mon mari. .. » C'était drôle et vrai!"

 Antoine Spaak, Entretiens avec Francis Van de Woestyne, Ed. Racine, décembre 2016, 136 pp 

21 janvier 2017

Antoinette Spaak

 9782873869847 (1).jpgCe livre n'est pas un livre qui raconte la grande Histoire. Les historiens s'en sont déjà chargés. D'autres suivront. Ce livre raconte les souvenirs d'une petite fille, d'une adolescente, d'une femme qui voua à son père un amour, une admiration sans bornes. Une femme qui vécut dans son ombre, qui l'accompagna dans tous ses combats, ses victoires et ses défaites. Une femme qui se lança, elle aussi, en politique. Pour s'y faire un prénom, Antoinette, dans un parti fédéraliste, le dernier engagement de son père. Mais non le moindre.

D'entrée de propos Francis Van de Woestyne balise le contenu des quelque quinze entretiens réalisés en l'appartement d'Antoinette Spaak, de la lecture des carnets et notes que la femme d'Etat lui a confiés.  Les questions sont précises,directes, vives, les réponses fusent, sans tabou, qui donnent à la lecture un tour alerte, vivifiant. Prodigieusement intéressant.

De ce virus de l'action politique injecté par son  célèbre père, Paul-Henri Spaak,  la jeune femme ne fera usage qu' après son décès - le 31 juillet 1972 - la quarantaine passée, ses deux enfants élevés, vie de femme au foyer et de mondanités assumée... Elle embraie  sur la "conscience fédéraliste" que le grand homme lui a inculquée, entre au FDF,  à l'invitation conjointe de Lucien Outers et André Lagasse,  et poursuit parallèlement l'oeuvre de construction de l'Europe dont il fut un des pères fondateurs.

Si elle quitte officiellement la  vie politique en 1999, Antoinette Spaak garde une conscience aiguë de son évolution, du danger que représenterait pour les francophones une séparation entre les Wallons et les Bruxellois,  de l'asphyxie de gestion d'une Commission européenne dépassée par le nombre de ses pays membres .

Agnostique, républicaine, "femme engagée" et de tempérament, Antoinette Spaak  se révèle sans faux-semblants. Elle traduit une vraie ouverture d'esprit, un respect de la chose politique, de ses acteurs, qui dépasse les clivages traditionnels.  Ce faisant, elle offre  au lecteur une leçon de maturité, une leçon de vie des plus bénéfique

Apolline Elter

Antoine Spaak, Entretiens avec Francis Van de Woestyne, Ed. Racine, décembre 2016, 136 pp

20 janvier 2017

Les présidents des Etats-Unis

 

images.jpg

 A l'heure où les Etats-Unis s'apprêtent à investir leur 45e président dans ses fonctions, il est bon de se pencher sur la lignée constituée par ses 44 prédécesseurs, les plus illustres, tels George Washington, premier président des States,  Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt, Abraham Lincoln, JFK, Richard Nixon, Bill Clinton,  Barack Hussein Obama... mais aussi ceux que l'Histoire a tus, John Tyler, James Buchanan, .. et je les passe, à mon tour aussi.

Galerie de portraits et de tempéraments, bilans d'actions et de mandats, étayés d'une solide documentation, l'essai offre un regard intéressant sur une séquence peu ordinaire: celle des "hommes les plus puissants du monde." Il s'assortit d'un précieux  glossaire commenté .

Les présidents des Etats-Unis, Histoire et portraits, Georges Ayache, essai, Ed Perrin, août 2016,  45 pp

19 janvier 2017

La consolation

qtbFqRFkbx7fmuXztomY_HR2tSs.jpg

Assorti de la prudente mention de roman, le témoignage de Flavie Flament sur les abus sexuels dont elle fut victime à l'âge de treize ans a suscité bien des réactions. Le suicide, fin novembre,  du photographe octagénaire David Hamilton, incriminé à mots couverts, semble corroborer ces effroyables accusations.

" Que ceux qui dorment tranquilles sur l'oreiller de mon silence poli depuis tant d'années comprennent leur méprise: la petite fille que j'étais a toujours crié au fond de moi et n'a jamais douté de la cause de son indignation.

Le silence a cette vertu de paraître éternel. Mais tant qu'on est vivant, on peut le briser."

Si la célèbre animatrice-TV a pu garder silence toutes ces années durant, c'est qu'elle s'était mentalement  enfuie, dissociée de "Poupette", l'enfant - bafouée - qu'elle était.  Une enfant instrumentée par une mère déprimée par la routine du foyer.  De là à donner ingénument sa fille en pâture à un photographe, durant l'été 1987, passé parmi les nudistes du Cap d'Agde...

" J'étais Poupette. Personne ne l'a aidée. Même pas moi."

Jalonné de constats cinglants, d'allers et retours entre présent et passé, finement identifiés par l'emploi de polices différentes, le récit donne d'autant plus froid à l'âme que le lecteur saisit la relation destructrice que la mère  impose à sa fille : régime alimentaire draconien, mépris, chosification...tant de vils moyens au service de ses glauques desseins. 

Précipitée dans des "attaques de panique" au décès de son cher Papy, Flavie va entreprendre un long chemin de  "consolation', de guérison auprès d'un psychiatre. Elle va se reconnecter avec la Poupette fuie, abandonnée dans la détresse abyssale de son inconscient.

 

La consolation, Flavie Flament, roman, Ed. JC Lattès, oct. 2016, 256 pp

18 janvier 2017

3 minutes à méditer

 Vous savez Christophe André cher à notre blog. Le psychiatre dispense, en un langage clair et pragmatique, une série de mantras, d'exercices pratiques,  de bon téléchargement.jpget positif sens qui recentrent nos corps, esprits, âmes, au coeur de l'ici et maintenant, de la vraie vie.

Ce sont des évidences mais elles le sont tellement qu'elles se font souvent oublier. Nous passons à côté du présent - ce cadeau - de la Nature - cette force - et partant, de nous-mêmes.

Extraites de l'émission produite sur France culture, durant l'été 2016, ces quarante séquences de trois minutes se picorent au gré de nos attentes, formulées ou ...latentes, enjoignant à nos corps de participer activement à cette méditation en pleine conscience qui est la clef de voûte de l'édifice.  La lecture s'accompagne d'un CD MP3 lu de la voix chaleureuse et apaisante de Christophe André

Gestion du souffle, de la gratitude, bienveillance, mastication, étirement, fin d'un état, ... sont voies d'accès vers l'apaisement, la sérénité et, qui sait le bonheur, si l'on en fait un moyen d'existence

Apolline Elter

3 minutes à méditer , Christophe André, essai, Ed L'Iconoclaste/ France Culture, janvier 2017, 231 pp + CD Mp3 40 plages

 

17 janvier 2017

L'excentricité du docteur Gachet vue par Vincent Van Gogh

téléchargement (19).jpg

  "(...) J'ai vu monsieur le docteur Gachet qui a fait sur moi l'impression d'être assez excentrique, mais son expérience de docteur doit le tenir lui-même en équilibre en combattant le mal nerveux duquel certes il me paraît attaqué au moins aussi gravement que moi. "

 La  valse des arbres et du ciel,  Jean-Michel Guenassia, roman, Ed; Albin Michel, août 2016, 300 pp

16 janvier 2017

Complicité d'agenda

Joyeux anniversaire Attitude !

 

Les jours d'anniversaire ont ceci de particulier qu'ils vous invitent au  plus joyeux des égoïsmes

Ce jour n'appartient qu'à vous

Mais il est doux

Aussi

De le partager 

Avec qui

Est né (e)

Aîné (e)

Même jour, pas même année..

Apolline, Les pensées partagées du lundi

 

 

15 janvier 2017

Le tableau

ppm_medias__image__2016__9782226329738-x.jpg

 theiere-design-eva-solo-1l-rouge-1.jpg

"Je me fige. Là, il est là ! Devant moi, je ne rêve pas!

Je reste en apnée à fixer la page. Beatrice et ce regard hypnotique, c'est bien elle, sous mes yeux! Dûment catalogué par Arthur Pfannstiel en 1929! Avec une légende très explicite : «Portrait de Madame Hastings, 1915 ».

 

Le tableau, Laurence Venturi, roman, Ed. Albin Michel, nov.2016, 344 pp

 

14 janvier 2017

Le tableau

ppm_medias__image__2016__9782226329738-x.jpg

Une inondation de cave provoque, chez Laura Visconti, la découverte fortuite d'un tableau d'Amedeo Modigliani  (1884-1920), portrait  - malmené  - de "sa fameuse maîtresse",  Beatrice Hastings.  Emballé de papier bulle, le portrait provient de la succession de Silvio Visconti,  grand-père de Giulio, le  mari de Laura.

" Long frisson en détaillant ce prodigieux portrait qui n'est pas signé. Celui d'une femme très brune aux épaules tombantes, dont l'expression est sombre, introvertie et mystérieuse."

Saisie de fascination pour le tableau et sa mystérieuse dévolution, Laura se livre d'emblée à une enquête - à rebondissements -    qui vire à la quête obsessionnelle, menace l'équilibre conjugal,  familial

Le marché de l'art n'est pas prêt de reconnaître l'oeuvre, qui ne jure, asservi, que par le catalogue - raisonné -  d'Ambrogio Ceroni. Lequel, dont la dernière mise à jour date des années '70 - ne mentionne pas le tableau en son inventaire.

Ponctué de découvertes saisissantes, d'une recherche documentaire intéressante et  d'une incursion dans les pratiques singulières d'un certain marché de l'art, le roman se lit avec d'autant plus d'intérêt qu'il est basé sur des faits avérés.

Possession de Max Jacob, le célèbre poète, le tableau a vraisemblablement été troqué contre une confection de son ami, le tailleur Visconti...

Je vous en recommande la lecture

Apolline Elter

 Le tableau, Laurence Venturi, roman, Ed. Albin Michel, nov.2016, 344 pp

13 janvier 2017

Conférence sur Léon Bakst

Ce vendredi 13  janvier est jour particulier

Aussi, veux-je vous inviter

A consigner

A l'agenda de vos activités

Une rencontre digne de votre intérêt

 

Affiche Bakst.jpg

 

 

 

12 janvier 2017

Thomas Jefferson: vie, liberté et bonheur.

Tandis que tous les yeux seront bientôt rivés sur la figure et houppe donaldesques du nouveau président des Etats-Unis, il est bon de se pencher sur l'un de ses plus illustres prédécesseurs, un des pères fondateurs de la la fédération, entendez son troisième  président, Thomas Jefferson (1743-1826)

 Jefferson-cover-BAT.png

« Thomas Jefferson a rédigé seul, à 33 ans, le premier jet du texte de la Déclaration d’indépendance des États-Unis d’Amérique. Il a été gouverneur de Virginie, ministre plénipotentiaire à Paris, secrétaire d’État, vice-président puis président. Il a fait plus que doubler la superficie des États-Unis. Il en est l’un des Pères fondateurs. L’Histoire lui a fait ses plus grandes faveurs en lui offrant un destin magnifique. Il a eu une longue vie heureuse. Il aimait passionnément les livres. Ses amis lui ont été fidèles. »

Investi d'une sympathie et d'une connivence assumées, par-delà les siècles qui séparent les deux hommes, André Querton, diplomate honoraire,  nous trace de l'illustre Virginien - fondateur de l'Université de Charlotesville, près de sa résidence de Monticello - un portrait engagé, flamboyant.

L'homme est en effet fascinant qui jouit d'une curiosité insatiable, d'un appétit livresque incommensurable - sa bibliothèque rassemble la plus importante collection privée d'ouvrages des Etats-Unis - d'un esprit brillant  et méthodique qu'il met au service de la politique, de son pays et d'innombrables correspondants.  

Agé de 33 ans, il rédige le premier jet de la Déclaration d'indépendance des Etats- Unis

Aimant la vie, le vin et la famille -  il conçoit un nombre important d'enfants légitimes et autres - il assiste en témoin éclairé à la Révolution française, tandis qu'il exerce à Paris, sa charge de ministre plénipotentiaire. De retour au pays, il assume bientôt un double mandat présidentiel : 1801-1809 avant de s'en retourner en sa retraite paisiblement active de Monticello

Sondant le coeur de l'homme,  le moteur de son ardeur et d'un destin hors du commun,  André Querton en réalise, de plume alerte et fluide,  un portrait vivant, des plus engageants. 

  Thomas Jefferson, vie, liberté et bonheur: Portrait amoureux,  André Querton, essai, Ed. Mardaga, sept.  2016, 206 p

 

10 janvier 2017

Paris des femmes 2017 - En guise de bilan

Le théâtre des Mathurins accueillait, ces 6, 7 et 8 janvier, la 6e édition du Festival Paris des femmes, si cher à notre blog.

téléchargement.jpg

 Soutenue par ses amies , co-fondatrices, Michèle Fitoussi et Véronique Olmi (depuis Genève, pour cette dernière et les répétitions du spectacle Jakson Bay,  écrit et mis en scène par Stéphanie Blanchoud- je vous en reparle sous peu), Anne Rotenberg a repris, seule, la direction artistique du Festival . Mais elle aime, elle entend souligner l'implication de son équipe, rendant hommage à ses membres,  en début de chaque soirée.

A savoir: 
Direction éditoriale — Sylvia Minne
Théâtre des Mathurins — Stéphane Engelberg
Développement et production — Caroline Verdu
Direction administrative — Sophie Pascal-Lericq
Développement et mécénat — Virginie Licastro
Animation rencontres – Karine Papillaud
Coordination et logistique — Hélène Gilgenkrantz
Diffusion — Véronique Martin
Presse — Pierre Cordier
Technique — équipe Théâtre des Mathurins
Photographe — Francesca Mantovani
Graphisme — Romain Chirat

 Le bilan

En un mot, comme en cent, le Festival fut un succès total

Théâtre comble jusqu'en ses strapontins, écrivains de haute volée, interprètes d'envergure et metteurs en scène de talent font de ces trois soirées des moments d'exception, comme on en rencontre rarement

En quoi réside le secret de pareil succès? 

En deux mots comme en deux cents, cette fois: à la rencontre entre  l'exigence et du professionnalisme d'Anne Rotenberg et  l'implication sincère et généreuse de tous les intervenants.

Ce qui nous mène à plus de deux mots, vous avez raison

Et le public de croiser Leila Slimani (Prix Goncourt 2016), Nancy Houston, Sylvie Germain, Aurore Auteuil, Ariane Ascaride, Salomé Lelouch, Marianne Basler, Bernard Verley, ..... dans l'amène simplicité de talents supérieurs et d'un vrai dialogue avec le public,   de saluer des prestations nouvelles, époustoufflantes en une vibrante communion d'enthousiasme.

Moment fort aussi que les rencontres avec les auteurs, animées par la journaliste Karine Papillaud

IMG_0006.JPG

 

Photo ( de gauche à droite ) Karine Papillaud ( de dos), Aurore Auteuil, Leila Slimani, Nancy Houston, Isabelle Monnin et Sylvia Minne (directrice éditoriale) - rencontre de samedi 7 janvier à 18h30

Et les romancières - à part  Aurore Auteuil, comédienne et Nancy Houston, aucune d'elles n'est coutumière de l'écriture dramatique- d'évoquer leur expérience , confrontation avec les exigences du genre et d'un thème qui n'avait de scandale que le titre...

Une édition 2017 d'envergure

De toute haute facture

 Apolline Elter

 Les textes des dix pièces sont édités  en recueil auprès de l'Avant-Scène Théâtre

Nous y revenons sous (très) peu...

09 janvier 2017

Trève de blondes pensées

De PDF, je revins ravie

Oh ouiiiiiii

Mais pas mon ordi

Malade, peut-être à l'agonie...

 

Ni pensées ni chroniques 

En ces jours critiques

Je vous reviens rapidement

Dès son rétablissement

Apolline, Les pensées contrariées du lundi

 

06 janvier 2017

PDF - En avant pour une sixième édition

 Ce week-end est signé, pour notre blog, pour vous,

pour tous les spectateurs

ravis et fidèles,

qui attendent ce rendez-vous annuel, 

du sceau de PDF

Point trop de mots

Je vous livre l'affiche, qui restera à celle du blog, tout le week-end durant

 

Belle et heureuse année 2017 !

 

 ET SI NOUS DÉBUTIONS L'ANNÉE ENSEMBLE ?

 ALORS, PENSEZ À RÉSERVER !

 

THÉÂTRE DES MATHURINS 

Vous pouvez réserver ici ou par téléphone au 01 42 65 90 00

 

VENDREDI 6 JANVIER  - 20h30 
mise en scène Richard BRUNEL

 

Dîner en ville (extraits) de Christine ANGOT
avec Jean-Baptiste ANOUMON, Emmanuelle BERCOT, Noémie DEVELAY-RESSIGUIER,  Jean-Pierre MALO

 

Patricia d'Aurore AUTEUIL
avec Aurore AUTEUIL

 

Le ventre des femmes de Leïla SLIMANI
avec Maika LOUAKAIRIM, Sara MARTINS, Samira SÉDIRA

 

 SAMEDI 7 JANVIER  - 20h30 
mise en scène Jean-Philippe PUYMARTIN

 

5h19 de Nancy HUSTON
avec Marianne BASLER, Manon COMBES, Bernard VERLEY

 

À plusieurs de Salomé LELOUCH
avec Manon COMBES, Brigitte ROUAN, Sylvain SOUNIER

 

Chaque seconde est une poignée de terre d'Isabelle MONNIN
avec Rachel ARDITI, Sol ESPÈCHE, Xavier GALLAIS

 DIMANCHE 8 JANVIER  - 19h
mise en scène Catherine SCHAUB

 

French cancan d'Ariane ASCARIDE
avec Raphaëline GOUPILLEAU, Tessa VOLKINE

 

Économie d'énergie de Sylvie GERMAIN
avec Sam KARMANN, Cristiana RÉALI

 

Le jour où Maud a sauté de Brigitte GIRAUD
avec Nicolas BRIANÇON,  Bénédicte CHOISNET

 

Le vrai scandale, c'est la mort de Marie NIMIER
avec Dominique GRAS, Marilù MARINI 

 RENCONTRE D'AUTEURES
animée par Karine PAPILLAUD

 

Samedi 7 janvier à 18h30 

avec Aurore AUTEUIL, Leïla SLIMANI, Nancy HUSTON, Isabelle MONNIN, Salomé LELOUCH

 

Dimanche 8 janvier à 17h

avec Ariane ASCARIDE, Sylvie GERMAIN, Brigitte GIRAUD, Marie NIMIER

 

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME EN PDF

 

www.parisdesfemmes.com

 

 

 

05 janvier 2017

Hong Kong Blues

HKB.jpg"Depuis que mon passeport a été confisqué par la police à la suite d'un stupide malentendu, je suis condamné à espérer un miracle ou à attendre la fin du monde dans ce paradis d'artifice ou une panne d'électricité qui fera disparaître ce décor en trompe l'oeil."

Rien ne va.

Anti-héros foenkinossien - comme  Alain Berenboom les aime - Markus Deschanel accumule les contrariétés.  Après publication d'un premier roman remarqué, il accumule les échecs avec une lucidité confondante.

" Ma réaction prouvait que j'étais vraiment un écrivain. Les écrivains sont des mammifères narcissiques dont l'orgueil est perpétuellement blessé parce que leur oeuvre est si importante à leurs yeux et si peu à ceux du reste du monde." 

Outre l'insuccès croissant de ses publications, Markus Deschanel doit affronter l'échec de sa vie affective - assiégé par la rédaction de son quatrième roman, il a négligé sa compagne, Kathryne, leur  toute petite fille, Gabrielle  - mais aussi les soucis financiers corollaires et l'interdiction de quitter le territoire de Hong Kong où il séjourne, suspecté d'être mêlé à un meurtre...

Sous l'aimable imbroglio de situations qui s'enchaînent et d'un étau qui se enserre le narrateur se glisse une réflexion intéressante sur la production littéraire, la protection de ses  droits - chère à l'auteur -  et l'inévitable  rançon de la gloire.

Hong Kong Blues, Alain Berenboom, roman, Ed. Genèse, janvier 2017, 320 pp

04 janvier 2017

Demain, tout commence

592318.jpg

Samuel (Omar Sy) mène  une vie de bâtons de chaises, enchaînant le pilotage de yachts, la journée, celui de nombreuses conquêtes, en son lit, la nuit.  L'une d'elle, Kristin ( Clémence Poésy) surgit de Londres, qui lui abandonne Gloria, un bébé de trois mois, conçu l'été passé: elle ne peut l'assumer...

La stupéfaction première passée, Sam va endosser sa fonction paternelle  avec un amour, une créativité hors normes: il offre à Gloria, une enfance de rêve,  ajoute à chaque instant la magie de la fête

Kristin revient après huit ans et un schéma de vie consolidé. S'entament une relation avec Gloria,  une procédure pour tenter d'en partager la garde ...

Avec des rôles taillés sur mesure, tout en exubérance pour Omar Sy, finesse pour Clémence Poésy, enfance radieuse pour  Gloria (Gloria Colston) et la participation bienvenue de Clémentine Célarié, le film constitue un bon divertissement de ce début d'année . Répliques et scènes s'enchaînent en un tonus soutenu, drôle, touchant, loufoque, émouvant par moments, qui balaie allègrement les quelques inepties que le spectateur ne manquera pas de relever...

Demain, tout commence, un film d'Hugo Gélin, avec Omar Sy, Clémence Poésy, Antoine Bertrand, Gloria Colston et la participation de Clémentine Célarié. En salle depuis le 7 décembre. Durée 118 min

 

03 janvier 2017

Le bon dos des versos de lettres

 

téléchargement (12).jpg

 Les versos  de lettres ont parfois ... bon dos, sont de plaisants facteurs de..factures

Tel ce charmant envoi qu'écrit le célèbre François Villon (1431- 1463(?)) au dos d'une lettre quémandant quelque argent au duc de Bourbon.

 

Allez, lettre, faites un saut

Bien que vous n'ayez ni pieds ni langue

Faites comprendre en votre harangue comment

Je suis sans cesse en butte au manque d'argent.

 

"De moi, pauvre, je veux parler" Vie et mort de François Villon, Sophie Cassagne-Brouquet, biographie, Ed. Albin Michel, oct. 2016, 352 pp

02 janvier 2017

La consolation

qtbFqRFkbx7fmuXztomY_HR2tSs.jpg" Mon coeur, il y a très longtemps, s'est pris un obus. En moi, il y a comme un abîme.

   Depuis toujours, je marche sur les bords de ce cratère et j'ai peur d'y tomber. Je crains les tempêtes, préviens les bourrasques, me méfie des changements du ciel. Je me tiens à bonne distance. Je sais qu'on peut m'y pousser, d'un regard, d'un mot, d'un coup d'épaule. D'un dos qui se retourne sans raison. Par mégarde. A dessein aussi."

Ains'INcipit le roman autobiographique de Flavie Flament, témoignage saisissant d'un enfance abusée, violée.

Nous vous revenons sous très peu avec sa chronique de lecture

La consolation, Flavie Flament, roman, Ed. JC Lattès, oct. 2016, 256 pp

06:20 Publié dans Incipit | Commentaires (0) |  Facebook |

01 janvier 2017

L'an neuf

HIver 025.jpg

Etrennons l'an neuf avec modestie

2016 fut année

Passablement bousculée

Prenons le parti

D'en tirer 

Vérité

 

Trêve de sapin renversé

Cette  fraîche nouvelle année

Je la veux surtout

Avec vous

Partager

 

Beaucoup de rendez- vous à l'horizon de votre blog et d'un dixième anniversaire qu'il fêtera dignement

A chacun de vous, chers visiteurs, je souhaite une 

Généreuse année 2017

 

31 décembre 2016

Les voeux de Victor

téléchargement (6).jpgCité par Christine Clerc, son Victor amoureux, Ed Rabelais, 2016, voici un extrait des voeux reconnaissants que Victor Hugo adresse à sa fidèle maîtresse, Juliette Drouet,  le 31 décembre 1851. Nous sommes aux premiers jours de son exil bruxellois : 

« Je suis proscrit, banni,  exilé, séparé des miens, pauvre, errant frappé dans ma vie matérielle et publique, frappé dans ma famille, frappé au cœur, et pourtant quand je me tourne vers toi, il me semble que je vois le bon Dieu qui sourit.

Tu as été admirable, ma Juliette, dans ces sombres et rudes journées. Si j'avais eu besoin de courage, tu m'en aurais donné. Mais j’avais besoin d'amour et sois bénie, tu m'en apportais!»

Voilà qui nous paraît juste reconnaissance de dette, du dévouement sans faille de sa précieuse maîtresse

Je vous souhaite, chers visiteurs, un merveilleux passage à l'an neuf

Apolline Elter 

 

08:44 Publié dans Infusions | Commentaires (2) |  Facebook |

30 décembre 2016

Le Titanic renaît de son naufrage

Il est un écrin d'exception,  où coule l'encre de la passion et des plus belles plumes..

J'ai nommé Les "must" de Lipajou, antre dédié à l'écriture

A Bouge, aux confins de Namur

La rencontre avec Monsieur DIEU -  en personne - jamais ne laisse de glace

Un blog voué à l'épistolaire,  à l'écrit, sous toutes ses faces.

 

Nous découvrions ainsi, hier, au hasard d'une visite et d'une amène conversation, le stylo TITANIC, droit issu des ateliers de Jean-Pierre Lépine et de l'épave du (tristement) célèbre paquebot...

stylo-plume-hommage-au-titanic-laque-noire-mate-jean-pierre-lepine-1.jpg

La pièce centrale de ce stylo de légende est en acier, récupéré du naufrage de 1912

Leonardo di Caprio ne pouvait passer à côté de pareil hommage,  qui en acquit quelques pièces pour sa collection.

Et nos yeux béats, fascinés, d'écouter le portrait d'un être hors normes, animé d'une créativité de chaque instant, le Jurassien Jean-Pierre Lépine.  

Héritier de l'atelier de fabrication de pipes de son grand-père, Jean-Pierre Lépine décide, un jour, d'enrober de bois, un stylo basique et commun, acheté pour son épouse. .. Il met ainsi le pied dans l'étrier d'une série infinie de créations, baptisées de noms évocateurs - je vous invite à les découvrir sur le site : www.lepineatelier.com - , décide de créer, en parallèle, une ligne de couteaux, montres et lunettes,... dans la pure tradition - certes revisitée - de ce Jura qui colle à son être. A son âme.

Qu'il est bon de conclure 2016 sur pareille découverte

Merci Dominique Dieu pour ce relai que vous établissez à merveille...

Apolline Elter

Les "musts de Lipajou" -  Place des Tilleuls, 4 - B-5004 Bouge 

08:55 Publié dans L'Epistolière | Commentaires (0) |  Facebook |

29 décembre 2016

Ludictionnaire 2

9782873869953.jpg

 Est-il meilleure piste pour finir l'année en beauté que de la conclure en beaux mots

Pour ce faire et à coup sûr, on peut compter sur l'ami Bruno

Fort d'un premier Ludictionnaire aux multiples saveurs

Il en édite un second, avec même ardeur

 

Savourons, en guise d'apéro, trois définitions:

- Djihadiste : Musulman marchant à contre- Coran car il trouve que la vie vaut la peine d'être vaincue.

- Elections présidentielles: Prochaine déchéance politique majeure en France. La gauche est laminée, la droite est là, minable. Face au FN  d'ores et dégâts assuré d'être au second tour, tous les partis sont dorénavant contraints d'être contre un."

- Irlande: Pays où les brumes ne comptent pas pour des prunes.

Ludictionnaire 2,  Bruno Coppens, Abécédaire, Ed. Racine, nov. 2016, 160 pp

 

28 décembre 2016

La dernière leçon

téléchargement (13).jpgMadeleine (Marthe Villalonga) fête ses 92 ans, entourée de sa famille. Un anniversaire joyeux chaleureux, soudain plombé par l'annonce de son suicide programmé deux mois plus tard, en date du 17 octobre...

Usée de toutes parts, Madeleine veut partir dans la dignité d'un choix assumé, prendre les devants d'une euthanasie alors interdite .

 Tandis que Pierre ( Antoine Duléry) , son fils, refuse son choix et tente, avec violence, de lui ôter les moyens - la médication - de son projet, Diane (Sandrine Bonnaire)  décide d'accompagner sa mère en cette "dernière leçon " d'une vie jalonnée de  nombreux moments de merveilleuse complicité.

Inspiré du récit de Noëlle Chatelet (Ed. Le Seuil, 2004) , le film est soutenu d'une interprétation magistrale d'acteurs, d'un ton sobre et juste, particulièrement percutant.

Soulignons aussi l'interprétation de Sabine Pakora, qui, par le biais de Victoria, la fée du logis, incarne cette sagesse africaine, universelle qui nous relie face à la mort. Elle signe, avec Eric Neveux, la chanson Wawa, dont l'interprétation, en boucle, donne au film une connotation apaisante.

Plaidoyer pour le droit de mourir dans la dignité, le récit dénonce un effet pervers de l'interdiction de l'euthanasie: celui d'obliger le sujet à prendre les devants... Trop tôt, sans doute.

Apolline Elter

La dernière leçon, Un film de Pascale Pouzadoux, avec Marthe Villalonga, Sandrine Bonnaire, Antoine Duléry, Sabine Pakora, Gilles Cohen. France 2, 2015, durée: 1h41

 

27 décembre 2016

Mar-dites-moi, Marguerite

téléchargement.jpg

 "En octobre 1939, l'Amérique commence à Bordeaux. Un Bordeaux sombre et encombré, obscurci comme à plaisir, qui semble envier à Paris ses ténèbres, et, dans ce duel entre deux noirceurs, la Gironde l'emporte sur la Seine."

Première des quatre lettres ouvertes que Marguerite Yourcenar adresse à son éditeur et néanmoins ami Emmanuel Boudot- Lamotte, cette "Lettre des Etats-Unis"  démontre, à l'envi, la qualité stylistique de la correspondance yourcenarienne/ Nous reviendrons amplement sur le sujet, à la rentrée ...2017

 En 1939, l'Amérique commence à Bordeaux. Lettres de Marguerite Yourcenar à Emmanuel Boudot-Lamotte (1938-1980). Edition établie, présentée et annotée par Elyane Dezon-Jones et Michèle Sarde, Ed. Gallimard, oct. 2016, 308 pp

 

26 décembre 2016

Paradoxe de la bibliothèque

Jefferson-cover-BAT.png« Paradoxe de la bibliothèque qui toujours semble une forteresse qui nous défie, où les livres nous tournent le dos, jalousement fermés sur leurs pages celées dans leurs reliures, formant un bloc austère en se serrant les uns contre les autres comme une troupe de spartiates déterminés à interdire le passage. Le lecteur sait, lui, quels continents ils contiennent, quelles découvertes, quelles explorations, quels voyages ; la description de la réalité et le pur imaginaire, le vrai et la fiction. »

Thomas Jefferson, vie, liberté et bonheur: Portrait amoureux,  André Querton, essai, Ed. Mardaga, sept.  2016, 206 p

 

25 décembre 2016

Que la magie de Noël opère pour tous les hommes

hildegarde-de-bingen-tisane-bio-magie-de-noel (1).jpg

 

 Si Noël opère magie 

C'est qu'il affermit

Les familles

D'une communion d'esprit

Et de flatter palais et papilles

De mets et vins choisis

 

Un rendez-vous annuel

Plutôt cruel 

Pour ceux, pour celles, 

Dont les ailes

Coupées de lien social 

Battent le sol, d'une solitude abyssale

 

A tous et toutes, je souhaite un Noël heureux

Un Noël courageux, généreux, merveilleux

 

24 décembre 2016

Trêve de Noël et de chroniques

Point de chronique, ce jour, tandis que vous  posez les petits plats dans les grands pour recevoir votre famille

La liste des "To do" est assez longue car vous avez opté pour un  buffet de desserts.. en mode provençal 

Vous n'en aurez pas treize comme l'exige la coutume, mais qu'importe

Le yaourt-maison s'invite au buffet, qui a revêtu ses plus festifs atours

photo.JPG

 

Joyeux Noël à tous et à chacun, chers et estimés visiteurs

Rendez-vous, demain, à 17 heures pour une infusion de Noël

Votre Apolline

 

08:36 Publié dans Gourmandises | Commentaires (0) |  Facebook |

23 décembre 2016

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en a qu'une

 9782367622217-001-X_0.jpeg

Raphaëlle Giordano est "routinologue".  Le terme est de son cru; il est éloquent:  coach en créativité et développement personnel, elle aide toutes les personnes atteintes de "routinite" aïguë - dont le quotidien est accablé du poids de la... routine - à prendre leur vie en main.

Cette discipline, Raphaëlle G. décide de nous la présenter sous le couvert d'un roman. L'exercice pouvait se révéler artificiel; elle en évite l'écueil. 

Camille, 38 ans, protagoniste du roman, est enlisée, vous le soupçonnez, dans la routine d'un quotidien peu engageant, d'un laisser-aller familial et  professionnel, larvé, insidieux, enrobé de kilos superflus... La rencontre - fortuite-  avec Claude, sexagénaire et routinologue averti, va changer le cours de sa vie. 

Et Claude de lui concocter un programme de reprise de conscience et de vie, sur-mesure, truffé de bon sens, de bons conseils et de mantras mnémotechniques et acronymes.

Vous savez quoi? 

Ca fait du bien

La facture romanesque rend la thérapie active; la lecture du texte qu'opère Valérie Muzzi, en cette version audiolivresque que je vous recommande,  convient parfaitement au propos

Un cadeau qui trouvera, je pense, place de choix sous le sapin

Apolline Elter 

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une, Raphaëlle Giordano, roman, Ed. Eyrolles, sept.2015, Ed Audiolib, oct.2016,  CD MP3, texte intégral lu par Valérie Muzzi, durée d'écoute: 5h 46

 

22 décembre 2016

Voici venir les rêveurs

9782714470997.jpg

C'est un beau roman, c'est une belle histoire...

Bien davantage

Un roman émouvant, frais, entraînant, poignant .. qui voit le rêve de Jende Jonga, un Camerounais trentenaire, de sa femme Neni, leur demande conjointe d'asile en territoire américain, heurter le refus larvé d'autorités passablement débordées.

Nous sommes en 2007.

Le couple est courageux. Jende est chauffeur de Clark Edwards , un richissime homme d'affaires de Manhattan qui va sombrer avec la faillite de Lehman Brothers  Neni, enceinte de leur deuxième enfant, étudie d'arrache-yeux afin de devenir pharmacienne...  Ils ont confié leur sort à Boubacar, un avocat, prétendu spécialiste des obtentions d'asile...

"L'Amérique donnait à tous, Noirs ou Blancs, les mêmes chances de devenir ce qu'ils voulaient devenir." 

L'attente se vit au rythme du service de la famille Edwards, Clark, Cindy et leurs fils Vince et Mighty, de la découverte émerveillée de l'univers de luxe dans lequel ils gravitent. Le rêve américain qu'ils incarnent laisse pourtant percer un malaise grandissant dans leurs relations familiales.

Un mal-être dont les Jonga feront les frais.

Portée par le prisme d'un regard étranger, neuf et pur sur la société new yorkaise, un rythme, un parler finement exotique,  le roman évite l'écueil des poncifs. Il  confronte les mentalités, rapproche subtilement les êtres de bonne foi, promeut la dignité humaine

Une leçon de vie

Apolline Elter

Voici venir les rêveurs, Imbolo Mbue, roman traduit de l'anglais (Cameroun) par Sarah Tardy, août 2016, 300 pp